background preloader

Jordanb12

Facebook Twitter

Etude de gestion. Bienvenue sur le site officiel de La Toulousaine. Nos valeurs - La Toulousaine. FTFM LA TOULOUSAINE (ESCALQUENS) Chiffre d'affaires, résultat, bilans sur SOCIETE.COM - 302117775. La Toulousaine Escalquens. Questionnaire avec l'intermédiaire de mon père. Comment un individu devient-il acteur dans une organisation ? - Réviser le cours - Sciences de gestion - Première STMG.

L'individu, qui possède des caractéristiques propres, devient un acteur au sein de l'organisation par les relations formelles et informelles qu'il établit dans son activité de travail.

Comment un individu devient-il acteur dans une organisation ? - Réviser le cours - Sciences de gestion - Première STMG

Il communique et interagit donc en permanence, en cherchant non seulement à affirmer son individualité mais également à s'inscrire dans l'action collective. C'est en partie de cette tension que naissent les phénomènes relationnels au sein des organisations. 1. Les différents éléments influençant le comportement de l'individu La personnalité Il s'agit de l'ensemble des caractéristiques spécifiques d'un individu.

Les émotions On distingue six émotions de base : la peur, la joie, le dégoût, la colère, la surprise et la tristesse. La perception La perception est le processus par lequel l'individu interprète et donne une signification aux sensations ressenties par l'intermédiaire de ses cinq sens (la vue, l'ouïe, l'odorat, le goût, le toucher). Le lien entre attitude et comportement 2. 3. 4. 5. À retenir. Dans les secrets de la communication non verbale - Emission. Fiche notion. Livre de Gestion p 29 à 48. Interactions individu-organisation. La culture d’entreprise : facteur de compétitivité ? Ce rôle dépasse le simple objectif de création de richesses.

La culture d’entreprise : facteur de compétitivité ?

Parallèlement, jusqu’à l’émergence des grands groupes industriels au milieu du XXe siècle, et dans la continuité d’une époque dominée par la bourgeoisie commerçante, l’entreprise était animée par un "esprit maison". Celui-ci se résumait en quelques principes simples : le "client roi", l’honnêteté, la ponctualité, le goût de l’effort. Les temps ont changé, l’esprit maison a aujourd’hui évolué en culture d’entreprise, les principes en valeurs. Devenue un sujet d’intérêt et d’analyse, la culture d’entreprise apparaît comme un atout stratégique qui peut être exploité pour accroître les performances économiques.

Pour Maurice Thévenet, professeur au CNAM et à l’Essec et auteur du "Que sais-je ? " Des études telles que celle menée au début des années 1990 par John P. Une culture forte est facteur de compétitivité pour au moins 3 raisons. Une culture forte est facteur de compétitivité, mais pas automatiquement gage de survie. Mieux comprendre le langage du corps, le non verbal,les émotions... Culture d’entreprise : décodez tous les usages et les non-dits. Pour survivre en entreprise, il est souvent crucial de suivre des règles tacites et de décrypter certains codes secrets.

Culture d’entreprise : décodez tous les usages et les non-dits

Attention : en la matière, le diable se loge dans les détails. Dans le film Quai d’Orsay, quand le jeune Arthur Vlaminck, future «plu-me» du ministre inspiré par Dominique de Villepin, débar­que au ministère des Af­faires étrangères en chaussures à bout carré, il focalise tousles regards. «Au ministère, c’est bout pointu», lui glisse-­t-on avec condescendance. L’exem­ple est certes anecdotique mais révélateur du monde du travail – en politi­que comme en entreprise –, où certaines règles sont écrites et d’autres, plus secrètes. Le problème est qu’il faut toutes les respecter, même celles qui ne figurent ni dans le contrat de travail ni dans le règlement intérieur. L’habit : n’hésitez pas à endosser celui du moine La règle vaut aussi en politique. Interactions individu groupe.