background preloader

Apprendre à apprendre

Facebook Twitter

Apprendre: mode d'emploi! Au primaire comme au secondaire, la période d'examens bat son plein.

Apprendre: mode d'emploi!

Et s'il existait une approche pour faciliter les périodes d'étude selon qu'on a affaire à un jeune actif ou à un écolier de type plus affectif ? Avant d'ouvrir les cahiers de révision, nos jeunes ont avantage à mieux se connaître, assurent de nombreux experts. Lorsqu'il a commencé sa carrière d'enseignant, Richard Angeloro a rapidement constaté que, naturellement, ses méthodes différaient de celles de ses collègues enseignantes.

Son approche semblait plaire à une majorité de garçons, mais voilà, il voulait aussi rejoindre les filles. « Il y avait dans ma façon de faire une sorte de complémentarité avec mes collègues femmes. Au fil des années, il est arrivé à une conclusion : dans sa classe, il remarque qu'il y a des jeunes qu'il place dans « le spectre actif », et d'autres « dans un spectre plus affectif ». N'empêche, il y a une dominante masculine chez les « actifs » et féminine chez les « affectifs ». Apprendre à apprendre au XXIeme siècle. L’expression apprendre à apprendre est souvent utilisée pour évoquer l’éducabilité cognitive, comme si apprendre ne se référait qu’à ce qui se passe dans notre cerveau.

Apprendre à apprendre au XXIeme siècle

Mais apprendre à apprendre pourrait engager bien plus que le cerveau. L’objet de ce texte est de montrer les différentes facettes que peut recouvrir cette ambition en particulier la part du social dans cet apprentissage. L’idée sur lequel se base ce positionnement de l’apprendre à apprendre s’appuie sur le concept en construction « d’écosystème d’apprentissage ». L’individu évoluerait dans un écosystème d’apprentissage. Il apprendrait à hauteur des ressources de cet environnement. Dans l’approche socioconstructiviste notamment développée par Vytgoski ou Bandura, le formateur aide l’individu à repérer les apports des autres et à apprendre au sein de groupes humains. L’individu peut prêter attention à plusieurs polarités de cette mise en disposition de soi pour apprendre - Trier – classer – repérer - Analyser – synthétiser.

PedagoGeeks. Le WebZine de l'innovation pédagogique en éducation, formation et orientation professionnelle. Toutes les démarches d’individualisation des enseignements (fortement poussées par la formation tout au long de la vie), posent à un moment donné la question de l’autonomie dans les apprentissages.

PedagoGeeks. Le WebZine de l'innovation pédagogique en éducation, formation et orientation professionnelle.

Or l’autonomie ne signifie pas être livré à soi-même. On devrait d’ailleurs dire rendre autonome un apprenant. Pour cela il s’agit de lui apporter un ensemble de méthodes et de lui permettre de réfléchir sur sa manière d’apprendre. C’est ce qu’on appelle apprendre à apprendre (en anglais tout simplement, learning to learn). Les Ateliers de Pédagogie Personnalisés et d’autres organismes de formation se sont réunis dans les années 2005- 2007 afin de réaliser un ensemble de fiches d’activités sur la thématique de l’apprendre à apprendre. Or ce site n’existe plus (les financements s’étant arrêtés, le site Web a été interrompu puis repris) Apprendre à apprendre. Presentation de la Gestion Mentale. La Gestion Mentale La Gestion Mentale explore, décrit et étudie les processus mentaux dans leur diversité.

Presentation de la Gestion Mentale

Cette analyse de la conscience cognitive a été élaborée par Antoine de la Garanderie à partir de l'analyse des habitudes mentales de très nombreux sujets. La Gestion Mentale est une pratique pédagogique reconnue par l'éducation nationale, qui a parrainé le premier colloque International de Gestion Mentale à Angers en 1996. Nous reprenons ici des définitions que vous trouverez également, avec d'autres approfondissements, dans divers ouvrages de Gestion Mentale.

Définitions et aspects théoriques La Gestion Mentale : c'est l'exploration, la description et l'étude des processus de la pensée consciente lors d'une prise d'information, de son traitement et de sa restitution. Cinq gestes Mentaux sont étudiés l' attention la mémorisation la compréhension la réflexion l' imagination créatrice Les habitudes mentales Le dialogue pédagogique Le coin des concepts Evocation : Projet : La perception : [Skillway] Apprentissage en simple et double boucle. Chris Argyris et Schön, professeur à Harvard pour l’un et au MIT pour l’autre, définissent, dès 1974, la notion d’apprentissage en double boucle.

[Skillway] Apprentissage en simple et double boucle

Selon eux l’apprentissage naît dès que nous détectons un écart "entre une intention et ses conséquences effectives" et que nous essayons de le corriger. Autrement dit, nous apprenons lorsque nous détectons une erreur et que nous la corrigeons. Dans ce cas pour eux la définition de l’erreur "est l’écart entre l’intention et le résultat". Partant de ce premier constat, ils ont essayer de comprendre quelles étaient les conditions à l’apprentissage et surtout son inhibition.

Ainsi au cours de leur pratique (action research) et les nombreux cas qu’ils ont pu traiter, Argyris et Schön font émerger la notion de routines défensives chez l’individu, frein à l’apprentissage.