background preloader

Théâtre France 17ème siècle

Facebook Twitter

BÉRÉNICE, Jean Racine. Concurrent de Pierre Corneille – qui, au même moment, écrit Tite et Bérénice –, Jean Racine (1639-1699) signe avec Bérénice (1670) l'un de ses plus grands succès.

BÉRÉNICE, Jean Racine

L'œuvre est une tragédie expérimentale : peu de vers (1 506), peu de scènes (29), trois personnages majeurs, une intrigue qui trouve sa source chez Suétone : « dimisit invitus invitam » (« il la renvoya malgré lui, malgré elle »). 1. Un arrêt irrémédiable La tragédie n'est qu'un long retardement. Le Romain Titus, devenu empereur à la mort de son père Vespasien, doit quitter Bérénice. . « Jugez de ma douleur, moi dont l'ardeur extrême,/ Je vous l'ai dit cent fois n'aime en lui que lui-même » (I, 4). Photographie. Les Femmes savantes. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Les Femmes savantes

Les Femmes savantes est une pièce de théâtre en cinq actes et en alexandrins de Molière, comédie de mœurs notamment sur l'éducation des filles, créée au théâtre du Palais-Royal le . Résumé[modifier | modifier le code] La pièce raconte l'histoire d'une famille, où la mère (Philaminte), la belle-sœur de cette dernière (Bélise) et une de ses deux filles (Armande) sont sous l'emprise d'un faux savant (Trissotin), qui les subjugue de ses poèmes et savoirs pédants mais s'intéresse plus à l'argent de la famille qu'à l'érudition des trois femmes. Cette situation désole le reste de la famille, à savoir le mari de Philaminte (Chrysale), le frère de ce dernier (Ariste) et la cadette des filles (Henriette) ; mais ces derniers ne s'opposent pas frontalement aux « chimères » des autres femmes de la famille.

Dans ce but, ils vont devoir obtenir le soutien de la famille. Les personnages[modifier | modifier le code] Acte I[modifier | modifier le code] Scène 1. L'École des femmes. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

L'École des femmes

L’École des femmes est une comédie de Molière en cinq actes (comportant respectivement quatre, cinq, cinq, neuf et neuf scènes) et en vers (1779 dont 1737 alexandrins), créée au théâtre du Palais-Royal le . La pièce, novatrice en ce qu'elle mêlait de manière alors inédite les ressources de la farce et de la grande comédie en vers, fut un immense succès, et suscita une série de débats connus sous le nom de « Querelle de L'École des femmes. » Cette querelle, habilement exploitée par Molière, lui donna l'occasion de répondre aux critiques qui lui avaient été adressées et de préciser son projet dramatique dans une comédie intitulée La Critique de l'École des femmes, représentée sur la scène du même théâtre au mois de juin de l'année suivante.

Résumé[modifier | modifier le code] Liste des personnages [1][modifier | modifier le code] La scène se déroule sur la place d'une ville. Les Précieuses ridicules. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Les Précieuses ridicules

L'impression d'une édition des Précieuses ridicules, parue sans l'approbation de Molière, convainquit ce dernier d'en publier une nouvelle édition, faisant de cette pièce la première de son auteur à avoir connu les honneurs d'une publication. Résumé[modifier | modifier le code] Deux jeunes gens, La Grange et Du Croisy, sortent de chez Gorgibus, un bourgeois de province récemment arrivé à Paris. Ils sont très mécontents de l'accueil méprisant que leur ont réservé Magdelon et Cathos, respectivement fille et nièce du vieillard. La Grange explique à son ami la manière dont il entend se venger des trop fières jeunes filles : en leur faisant rencontrer Mascarille, son valet, « un extravagant qui s'est mis dans la tête de vouloir faire l'homme de condition ». George Dandin ou le Mari confondu. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

George Dandin ou le Mari confondu

Personnages[modifier | modifier le code] George Dandin est un riche paysan. Tout Molière - Le site de référence sur l'œuvre de Molière. Jean Moliere. Molière. Jean-Baptiste Poquelin dit Molière. Auteur dramatique français (Paris 1622-Paris 1673).

Jean-Baptiste Poquelin dit Molière

Acteur, chef de troupe, auteur et metteur en scène, Molière est l'homme de théâtre complet par excellence. Il joue, en tant qu'auteur, sur toute la gamme des effets comiques, de la farce la plus bouffonne jusqu'à la psychologie la plus élaborée. Ses pièces où, s'attaquant à un vice de l'esprit ou de la société, il campe des personnages qui forment des types, sont de véritables chefs-d'œuvre. En élevant la comédie, considérée avant lui comme un genre mineur, il a donné un élan vital au théâtre. Famille Son grand-père et son père sont maîtres tapissiers du roi. À 40 ans, Molière se marie avec Armande Béjart. Jeunesse Jean-Baptiste étudie à Paris dans un collège jésuite. Débuts En 1643, il fonde avec la comédienne Madeleine Béjart l’Illustre-Théâtre. Il fonde avec Madeleine une nouvelle troupe qui tourne en province pendant treize ans. Gloire Avec le triomphe des Précieuses ridicules (1659), Molière devient un auteur adulé, jalousé, redouté.

Molière. Corneille. Racine. Tout Molière. Les Fourberies de Scapin. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Les Fourberies de Scapin

Les Fourberies de Scapin est une comédie de Molière en trois actes (comportant respectivement cinq, huit, et treize scènes) et en prose, créée au Théâtre du Palais-Royal le 24 mai 1671. Cette comédie de Molière est fortement empreinte de comédie italienne. À sa création, le spectacle n'obtient alors pas un grand succès public. Nicolas Boileau lui reproche son côté populaire et Fénelon l'exagération des caractères. Son intrigue est en partie inspirée du Phormion de Térence[1].

CESAR - Calendrier Electronique des Spectacles sous l'Ancien Régime. Accéder à la base de données Accéder à la banque d'images CESAR est fond sur la coopration active de ses membres.

CESAR - Calendrier Electronique des Spectacles sous l'Ancien Régime

L'accs en est gratuit. Pierre Corneille. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pierre Corneille

Pierre Corneille Œuvres principales L'œuvre de Pierre Corneille est aussi marquée par la puissance d'un alexandrin rythmé qui donne de célèbres morceaux de bravoure (monologue de Don Diègue dans Le Cid, imprécations de Camille dans Horace) et la force de maximes à certaines paroles (« Laisse faire le temps, ta vaillance et ton roi », dernier vers du Cid - « Je suis maître de moi comme de l'univers », Cinna, V, 3 - « Dieu ne veut point d'un cœur où le monde domine » Polyeucte, I, 1). Biographie. Le Cid (Corneille)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le Cid (Corneille)

Pour les articles homonymes, voir Le Cid. Le Cid est une pièce de théâtre tragi-comique[1] en vers (alexandrins essentiellement) de Pierre Corneille dont la première représentation eut lieu le 5 janvier 1637 au théâtre du Marais[2]. Selon une tradition peu convaincante[3] rapportée par l'historien du théâtre Pierre-François Godard de Beauchamps, un conseiller à la Cour des Comtes de Rouen Rodrigue de Chalon, issu d'une famille espagnole, aurait initié Corneille à la langue et la littérature espagnoles et lui aurait suggéré la lecture d'une pièce de théâtre de Guillèn de Castro Las Mocedades del Cid (Les Enfances du Cid) parue en 1631 et qui aurait inspiré le dramaturge français. Les personnages Don Rodrigue (Rodrigue) : fils de Don Diègue et amant[5] de Chimène. Arbre représentant les différentes relations entre les personnages du Cid. LE CID 1637. Cinna (Corneille) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Cinna. Cinna (ou la Clémence d’Auguste) est une tragédie de Pierre Corneille créée au Théâtre du Marais en 1641 et publiée en 1643 chez Toussaint Quinet.

Située à l'époque de la Rome antique, l'action témoigne de préoccupations plus contemporaines, et développe une méditation sur la mise au pas de la noblesse sous le règne de Louis XIII et le gouvernement de Richelieu. Hanté par la question de la grâce, Corneille ne cesse de se demander comment mettre fin à la spirale de la violence. Sa réponse est une apologie du pouvoir fort, dont la magnanimité est précisément l'un des attributs[réf. nécessaire]. Horace (Corneille) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Horace est une pièce de théâtre tragique de Pierre Corneille inspirée du combat entre les Horaces et les Curiaces.

Elle fut jouée pour la première fois en mars 1640. Le sujet est emprunté à Tite-Live. Molière. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Molière Molière dans le rôle de César dans La Mort de Pompée, peint par Nicolas Mignard (1658). Collection Comédie-Française de Paris. L'inscription que l'on peut lire aujourd'hui sur une façade au 31 rue du Pont-Neuf sous un buste de Molière est erronée. L'École des maris. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L’intrigue de cette comédie, qui repose le contraste radical entre deux frères, dont l’un a pour principe la sévérité dans l’éducation des enfants et l’autre l’indulgence, s’inspire des Adelphes de Térence. Distribution[modifier | modifier le code] Résumé[modifier | modifier le code] Deux frères sont tous deux tuteurs de deux sœurs orphelines. Tolérant et compréhensif, Ariste laisse Léonor libre de ses choix. Quelques répliques[modifier | modifier le code] « Et l’école du monde, en l’air dont il faut vivre Instruit mieux, à mon gré, que ne fait aucun livre. » (Ariste, acte I, scène II, vers 191-192) « ... les verrous et les grilles Ne font pas la vertu des femmes ni des filles. » (Ariste, acte I, scène II, vers 167-168) et (Sganarelle, acte III, scène V, vers 951-952) « Vous, si vous connoissez des maris loups-garous,

L'École des femmes. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L’École des femmes est une comédie de Molière en cinq actes (comportant respectivement quatre, cinq, cinq, neuf et neuf scènes) et en vers (1779 dont 1737 alexandrins), créée au théâtre du Palais-Royal le 26 décembre 1662. La pièce, novatrice en ce qu'elle mêlait de manière alors inédite les ressources de la farce et de la grande comédie en vers, fut un immense succès, et suscita une série de débats connus sous le nom de « Querelle de L'École des femmes. » Cette querelle, habilement exploitée par Molière, lui donna l'occasion de répondre aux critiques qui lui avaient été adressées et de préciser son projet dramatique dans une comédie intitulée La Critique de l'École des femmes, représentée sur la scène du même théâtre au mois de juin de l'année suivante.

Résumé[modifier | modifier le code] Liste des personnages [1][modifier | modifier le code] La scène se déroule sur la place d'une ville. La Critique de l'École des femmes. Jean Racine. Phèdre (Racine)