Droit du travail

Facebook Twitter
FEUILLE DE PAIE 2012

2_evolutions_du_droit_du_travail.pdf (Objet application/pdf)
Les Interviews - suite
Lettres-type | Info Prud'hommes. Droit du travail CFDT. Licenciement, travail, contrat, faute, avertissement, poste Lettres-type | Info Prud'hommes. Droit du travail CFDT. Licenciement, travail, contrat, faute, avertissement, poste 7.6.3.1 reprise de travail suite mise à mise à pied illimitée La mise à pied conservatoire est celle d'une durée "illimitée" à laquelle vous contraint un employeur qui estime que vous avez fait une faute grave et qui veut vous licencier. L'employeur doit dans les jours qui suivent la mise à pied vous convoquer à un entretien préalable à licenciement et vous licencier. Il arrive que l'employeur qui vous refuse l'accès de l'établissement où vous travaillez ne se manifeste plus du tout. Vous êtes à domicile , sans rémunération, sans que votre contrat de travail soit rompu et sans pouvoir vous inscrire à POLE EMPLOI .
La cour d'appel de Douai (Nord) a jugé mi-décembre abusif le licenciement d'un salarié qui avait tenu sur sa page privée de Facebook des propos diffamatoires ou injurieux à l'encontre de son employeur, dans un arrêt dont l'AFP a eu connaissance lundi. En août 2009, Romain Dupré, animateur à la radio Contact FM, située à Tourcoing (Nord) s'était vu délivrer une promesse d'embauche pour un contrat à durée déterminée pour la saison 2009-2010, à la suite d'un premier contrat de ce type, selon son avocat Me Jacques Djian. Sur le "mur" de sa page Facebook privée - l'animateur ayant par ailleurs une page publique à destination de ses fans - M. Dupré avait qualifié sa direction de "belles balletringues anti-professionnelles" après avoir appris qu'un autre salarié n'était pas reconduit. L'employeur, qui avait eu connaissance de ces propos, avait retiré sa promesse d'embauche de l'animateur, qui avait saisi les prud'hommes de Tourcoing. En première instance, M. Injures sur Facebook: la cour d'appel de Douai juge abusif un licenciement Injures sur Facebook: la cour d'appel de Douai juge abusif un licenciement