background preloader

ANTINUCLEAIRE

Facebook Twitter

Evitons qu’Areva entraîne EDF dans sa chute. Plaidoyer de Denis Baupin, vice-président (EELV) de l'Assemblée nationale, pour la sauvegarde d'EDF, qui n'a plus les moyens de financer la production toujours plus coûteuse d'électricité nucléaire: « Si l'Etat veut éviter à EDF le marasme dans lequel s'enfonce Areva, il doit (lui) donner pour feuille de route le triptyque maîtrise de l'énergie, énergies renouvelables, décentralisation et réseaux intelligents ».

Evitons qu’Areva entraîne EDF dans sa chute

La catastrophe industrielle d’Areva signe la fin d’une époque : celle du nucléaire-roi à la française. C’est un signal d’alarme. Faute de réaction, elle pourrait entraîner EDF dans sa chute. Les solutions sont pourtant à portée de main. C’est à l'Etat, son actionnaire ultra-majoritaire, de prendre la main et de l'engager dans la transition énergétique. Un business model nucléaire en chute libre Cette commission d'enquête a mis en évidence la courbe dangereusement ascendante des coûts du nucléaire. Un parc vieillissant, un coût du nucléaire neuf prohibitif.

Des déchets radioactifs dans les biens de consommation et les matériaux de construction. Un arrêté ministériel autorise depuis Mai 2009 l’utilisation de déchets radioactifs dans les biens de consommation et les matériaux de construction.

Des déchets radioactifs dans les biens de consommation et les matériaux de construction

Quand on apprend ça, on croit d’abord à une mauvaise blague. Quand on creuse le sujet, on en reste estomaqué et révolté. Explications. C’est d’abord via un article du journal Ouest-France que j’ai appris la nouvelle. Déchets nucléaires: "Les Français sont pris pour des imbéciles" - LePost.fr (12:44) Le numéro de "Pièces à Conviction" qui sera diffusé mercredi à 20h35 sur France 3 risque de faire parler de lui, ou plutôt d'Areva.

Déchets nucléaires: "Les Français sont pris pour des imbéciles" - LePost.fr (12:44)

En effet, l'équipe d'Elise Lucet s'est intéressée aux déchets nucléaires des mines d'uranium qui ont été enfouis dans des lieux où nous nous baladons tous: des parkings, des stades de foot, ou encore des parcours de santé. On apprend également que de multiples cours d'eau sont contaminés. Pollution radioactive de nos océans. On parle souvent des pollutions plastiques ou chimiques des océans, mais il est une pollution océanique dont on parle peu, la pollution radioactive.

Pollution radioactive de nos océans

Même si cela semble aujourd’hui scandaleux, pendant 50 ans l’industrie nucléaire s’est débarrassée de ses déchets radioactifs en les jetant dans les océans dans des barils d’acier. La radioactivité des déchets était alors censée se dissiper dans les profondeurs des océans. Depuis 1993, notamment grâce aux campagnes de Greenpeace, il est désormais interdit de rejeter en mer des fûts radioactifs. Mais deux problèmes de taille demeurent : premièrement, des milliers de fûts radioactifs sont encore présents sous les océans et la rouille aidant ont déjà commencé à polluer la chaine alimentaire.

Deuxièmement – et c’est tout aussi grave – paradoxes des administrations et puissance des lobbies aidant, il est toujours légal de rejeter des eaux contenant des radionucléides dans les océans ! Les journalistes abordent notamment les points suivants : Les tribulations nucléaires franco-chinoises à l’export. [24 novembre 2013] • Jean-Paul Yacine En octobre 2013, EDF et ses partenaires chinois ont signé avec AREVA et le gouvernement britannique un accord pour un projet de construction de 2 réacteurs EPR de 1650 MW sur le site de la centrale nucléaire de Hinckley Point (60 km au Sud-ouest de Bristol), qui doit être mise à l’arrêt en 2016, après 50 années de service.

Les tribulations nucléaires franco-chinoises à l’export.

EDF, qui avait racheté British Energy en 2008, détiendrait la majorité des parts, ses deux partenaires chinois, la China Guangdong Nuclear Power Group (CGN) et la China National Nuclear Corporation 30 à 40 % et Areva, fabricant des réacteurs 10%. L’accord été signé au milieu des protestations des anti-nucléaires qui affirment que la centrale qui aurait du être arrêtée en 2000, continue à fonctionner malgré des « fissures dans le cœur du réacteur » (Voir le site Stop Hinkley). Projet d’investissement d’Areva en Grande-Bretagne : l’amour du risque au détriment des citoyens français. Paris, le 9 juillet 2012 – Le samedi 7 juillet, Luc Oursel, PDG d’Areva, a annoncé que son entreprise allait s’allier au chinois CGNPC afin d’investir en Grande-Bretagne dans l’entreprise Horizon Nuclear Power en charge de la construction de deux centrales nucléaires dans le pays.

Construire de nouveaux réacteurs nucléaires : un investissement financier à haut risque En 2009, le groupe bancaire britannique City group publiait une étude intitulée « New Nuclear – The Economics Say No » dans laquelle il détaillait les risques financiers majeurs pesant sur la construction de nouveaux réacteurs nucléaires. Selon cette étude, seul le soutien massif des autorités publiques permettra de réduire ces risques en les transférant purement et simplement vers la collectivité, à savoir le consommateur ou le contribuable. Comment Areva et EDF comptent-elles atténuer ces risques ?

Les scandales politiques nucléaires. Documentaire nucléaire ! Le nouveau patron d'Areva est prêt à en finir avec les centrales EPR. C'était prévisible...

Le nouveau patron d'Areva est prêt à en finir avec les centrales EPR

L'action Areva dévisse ce mercredi en Bourse, après nos révélations de la veille selon lesquelles l’entreprise est dans une situation financière, mais aussi industrielle, désespérée. Mardi, la cotation a été suspendue, tandis que la société confirmait ce que Challenges avait écrit : l’imminence d’un profit warning sur les résultats. ITER : L'ARNAQUE. Des déchets radioactifs français ont aussi été immergés dans l'Atlantique. Plus de 14 000 tonnes de déchets radioactifs ont été immergées à la fin des années 1960 par la France dans des fosses de l'Atlantique, rappelle l'Andra à l'occasion de son inventaire national publié mercredi.

Des déchets radioactifs français ont aussi été immergés dans l'Atlantique

Cette pratique a ensuite été abandonnée en 1983. C'est dans le cadre de deux opérations coordonnées à l'époque par l'Agence pour l'énergie nucléaire (AEN) de l'OCDE que la France avait procédé à ces immersions, aux côtés de nombreux autres pays européens. En 1967, l'Allemagne, la Belgique, la France, le Royaume-Uni et les Pays-Bas ont ainsi immergé environ 11 000 tonnes de déchets (36 000 fûts) dans un site à 400 km au large de la Galice (Espagne) par plus de 4 600 mètres de fond.

>> Lire "43 sites pollués par la radioactivité recensés en France" Biblio_nucleaire.pdf. Piriac : des remblais de la mine d'uranium sur un camping. [Piriac] —Des faits que l'association Roz Glas précise dans un entretien.

Piriac : des remblais de la mine d'uranium sur un camping

CarteFrance_WEB. SOCATRI-FEURS.pdf. RECYCLAGE MATERIAUX RADIOACTIFS. Un rapport parlementaire préconise le report de la fermeture de Fessenheim. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Jean-Michel Bezat Le gouvernement n'a toujours pas réglé le « cas Fessenheim » dans le cadre du projet de loi sur la transition énergétique, dont l'examen commence, mercredi 1er octobre, à l'Assemblée nationale.

Un rapport parlementaire préconise le report de la fermeture de Fessenheim

La centrale nucléaire alsacienne va-t-elle fermer avant la fin du quinquennat, comme le président de la République s'y était engagé au cours de sa campagne, ouvrant la voie à d'autres arrêts pour réduire de 75 % à 50 % (par rapport à 2012) la part de l'électricité d'origine nucléaire en 2025 ? Un rapport parlementaire de la commission des finances, que Le Monde a reçu mardi 30 septembre, préconise le report de la fermeture de Fessenheim « au vu du contexte budgétaire contraint ».

Selon ses deux auteurs, Hervé Mariton (UMP, Drôme) et Marc Goua (PS, Maine-et-Loire), un arrêt dès 2016 pourrait ainsi coûter 5 milliards d'euros à l'Etat, « sans même commencer le démantèlement ». Areva renforce son plan d’économies pour rassurer les investisseurs. Feu vert de Bruxelles pour la construction de deux centrales nucléaires d'EDF en Angleterre.