background preloader

Philo

Facebook Twitter

Thorstein Veblen. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Thorstein Veblen

Pour les articles homonymes, voir Veblen. Thorstein Bunde Veblen (1857 - 1929) est un économiste et sociologue américain. Dictionnaire de philosophie - Thierry Paquot, François Pépin - Livres. L'étonnement philosophique - Jeanne Hersch - Livres. Anthropocentrisme. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Anthropocentrisme

L'arbre de la vie de Haeckel fait de l'Homme l’aboutissement de l’évolution. L’anthropocentrisme est une conception philosophique qui considère l’homme comme l'entité centrale la plus significative de l'Univers et qui appréhende la réalité à travers la seule perspective humaine. Aristote fut le premier à en développer la théorie, en même temps que celle du géocentrisme. Bibliographie[modifier | modifier le code] Anthropomorphisme. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Anthropomorphisme

Préhistoire[modifier | modifier le code] Aux commencements de la modernité comportementale humaine à l'ère du Paléolithique supérieur, il y a environ 40 000 ans, des exemples d'œuvres zoomorphes (à l'apparence animale) représentent l'idée de l'anthropomorphisme. L'une de ces œuvres les plus connues incluent la sculpture en ivoire de l'homme lion, une apparence humaine avec la tête d'un lion, dite âgée de 32 000 ans[3],[4]. Spécisme. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Spécisme

Le spécisme (du mot anglais speciesism de même sens) est la considération morale supérieure que les humains accordent à leur propre espèce, et le traitement discriminatoire qui en découle, notamment à l'encontre des animaux d'élevage, destinés à l'expérimentation ou considérés comme nuisibles. Ce concept est surtout utilisé par les défenseurs des droits des animaux.

Par extension, le spécisme renvoie aussi à l'idée que les humains accorderaient une considération morale plus ou moins importante aux individus des autres espèces animales en fonction de celle-ci : les animaux de compagnie et les animaux dont l'espèce est en voie de disparition verraient par exemple leurs intérêts davantage pris en compte que les animaux d'élevage. Origine du terme[modifier | modifier le code] Ce n'est toutefois que plus récemment que cette hiérarchie a commencé à être interrogée par certains philosophes. Désir mimétique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Désir mimétique

Le désir mimétique est une théorie unitaire élaborée par René Girard exploitant un seul et même mécanisme, l'imitation, pour expliquer un grand nombre de phénomènes humains. Il développe ses analyses dans plusieurs domaines : psychologie, anthropologie, sociologie (notamment dans ses aspects religieux), culture, etc. Toute une école s'est depuis développée pour en exploiter toutes les implications sur les différents aspects de la vie humaine : politologie, économie, etc.

Généralités[modifier | modifier le code] La mimesis « action de reproduire ou de figurer ». est déjà mentionnée par Aristote : « L'homme diffère des autres animaux en ce qu'il est le plus apte à l'imitation[1]. » Chez Freud, le propre de l'Homme est le désir qui est au centre de toutes les structurations et déstructurations psychiques. Diogène de Sinope. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Diogène de Sinope

Pour les articles homonymes, voir Diogène. Disciple de Xéniade et d'Antisthène, il devient le maître entre autres de Monime. Parmi tous les auteurs cyniques, c'est sur Diogène que la légende a accumulé le plus d'anecdotes et de mots d’esprit, issus notamment de l'ouvrage de Diogène Laërce Vies, doctrines et sentences des philosophes illustres qui relève du genre littéraire de la chrie[1], cette foison rendant leur authenticité douteuse. Cédric Villani : mathématiques, art, curiosité et émerveillement.

Épicure. René Descartes. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. signature Sa méthode scientifique, exposée à partir de 1628 dans les Règles pour la direction de l'esprit, puis dans le Discours de la méthode en 1637, affirme constamment une rupture par rapport à la scolastique enseignée dans l'Université.

René Descartes

Le Discours de la méthode s'ouvre sur une remarque proverbiale « Le bon sens est la chose du monde la mieux partagée[5] » pour insister davantage sur l'importance d'en bien user au moyen d'une méthode qui nous préserve, autant que faire se peut, de l'erreur. Elle se caractérise par sa simplicité et prétend rompre avec les interminables raisonnements scolastiques. Discours de la méthode. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Discours de la méthode

Pour les articles homonymes, voir Méthode. Ce discours marque une rupture avec la tradition scolastique, jugée trop « spéculative » par Descartes, et se présente plutôt comme un plaidoyer pour une nouvelle fondation des sciences, sur des bases plus solides, et en faveur du progrès des techniques. Cogito ergo sum. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cogito ergo sum

Pour les articles homonymes, voir Cogito. Cet article ou une de ses sections doit être recyclé (indiquez la date de pose grâce au paramètre date). Une réorganisation et une clarification du contenu paraissent nécessaires. Discutez des points à améliorer en page de discussion ou précisez les sections à recycler en utilisant {{section à recycler}}. Une charogne Baudelaire 1857. Arthur Schopenhauer. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. signature Arthur Schopenhauer écouter [[ˈartʊr ʃoːpʰœnhoːwøʁ]] est un philosophe allemand, né le à Dantzig en Prusse, mort le à Francfort-sur-le-Main.

Arthur Schopenhauer

Biographie[modifier | modifier le code] Né le à Dantzig, Arthur est le fruit du mariage célébré en 1785 entre Johanna Henriette Trosiener, âgée alors de 19 ans, et de Henri Floris Schopenhauer âgé de 38 ans. Avant même sa naissance, son père veut en faire un commerçant, tout comme lui, du fait de l’aisance et de la liberté que la carrière commerciale procure, ainsi que de l’exercice qu'elle donne à toutes les facultés intellectuelles. Phénoménologie de l'esprit. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cet article ou cette section peut contenir un travail inédit ou des déclarations non vérifiées(indiquez la date de pose grâce au paramètre date). Vous pouvez aider en ajoutant des références. Voir la page de discussion pour plus de détails. Georg Wilhelm Friedrich Hegel. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. signature Georg Wilhelm Friedrich Hegel, né le à Stuttgart et mort le à Berlin, est un philosophe allemand.

Kant Critique de la raison pure. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La Critique de la raison pure, en allemand, Kritik der reinen Vernunft, est une œuvre d'Emmanuel Kant, publiée en 1781 et remaniée en 1787. Elle est considérée comme son œuvre majeure, la plus lue, peut-être la plus difficile, commentée, étudiée et la plus influente . Incomprise à son origine, elle donna rapidement prise à une littérature de controverse. Après la première parution, Kant continua à tenter de clarifier la problématique qui la portait, celle des limites de la raison. Elle donna lieu notamment, à un autre ouvrage intitulé Les Prolégomènes à toute métaphysique future, ce qui lui permit de mener à bien une refonte de son maître ouvrage dans une seconde édition, enrichie d'une nouvelle préface, en 1787[2].

La Dispute du Saint-Sacrement. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La Dispute du Saint-Sacrement, musée du Vatican C'est le peintre Vasari qui donne à cette œuvre son nom, un peu improprement puisque s'il peut être question d'une dispute théologique, c'est-à-dire une intense discussion, dans le registre inférieur, en revanche le registre supérieur fonctionne plus comme une glorification de l'Église céleste triomphante. Le titre de l'œuvre aurait donc tout aussi bien pu être Le Triomphe de l’Église. Sens général de l’œuvre[modifier | modifier le code] L'École d'Athènes. LES GOUTERS PHILO - Une collection Milan. Désir mimétique. David Hume. Réflexions critiques sur la poésie et sur la peinture. Marc Aurèle. Maurice Blanchot.

Méditations métaphysiques. Éthique (Spinoza) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Éthique (en latin Ethica Ordine Geometrico Demonstrata ou Ethica More Geometrico Demonstrata) est une œuvre en cinq parties du philosophe hollandais Spinoza rédigée en latin entre 1661 et 1675, publiée à sa mort en 1677, et interdite l'année suivante. Il s'agit sans doute de son ouvrage le plus connu et le plus important : son impact, entre autres sur les penseurs français, va grandissant depuis les années 1930.

Cet ouvrage important est d'un abord difficile pour un lecteur mal averti, ou qui en entreprendrait simplement une lecture cursive. Il n'est en effet pas rédigé comme un essai mais plutôt comme un traité mathématique. Comme le titre de l'œuvre l'annonce, l'Éthique est « more geometrico demonstrata », c'est-à-dire « démontrée suivant l'ordre des géomètres ». Roger Scruton confirme cette difficulté d'accès lorsqu'il écrit : — (Roger Scruton, Spinoza (1998), Seuil, 2000, p.14) Roger Scruton écrit ainsi : I / Ce qu'est Dieu (prop. 1 à 15) Le Banquet (Platon) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le Banquet (en grec ancien Συμπόσιον, Sumpósion) est un texte de Platon écrit aux environs de 380 av. J. -C. Il est constitué principalement d’une longue série de discours portant sur la nature et les qualités de l’amour. Tò sumpósion en grec est traduit traditionnellement par Le Banquet terme désignant une réception, une fête mondaine. Certains anachronismes ont été relevés par Athénée chez Platon : selon Athénée, Platon a quatorze ans à l’époque où ledit banquet a dû se dérouler[3] Copie manuscrite sur papyrus d'un passage du Banquet.

Platon écrit ce dialogue vers -385, mais il situe le récit d'Apollodore 16 ans auparavant, vers -404 (la Guerre du Péloponnèse, qui a opposé Sparte à Athènes, s'est achevée par la défaite d'Athènes). La multiplication de témoins intermédiaires a pour but de signaler au lecteur que le texte n’est pas la retranscription exacte de la soirée, mais de l’essentiel de ce qui a été dit. Circonstances « — Par Héraclès ! Les Confessions - Saint Augustin. Dialogues de Platon. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le terme Dialogues de Platon renvoie à l'ensemble des différents ouvrages que Platon aurait rédigés. Ils se présentent sous la forme de dialogues philosophiques entre différents personnages. Le dialogue chez Platon[modifier | modifier le code] Tous les textes de Platon sont, à un degré ou un autre, rédigés sous forme dialoguée[1].

La question de savoir comment interpréter philosophiquement cette forme est discutée depuis l'Antiquité et se trouve également liée à la question de la chronologie des dialogues. La deuxième approche affirme qu'il ne s'agit que d'une caractéristique extérieure et sans importance sur les conceptions platoniciennes : on ne trouve dans les dialogues que des indications allusives à un enseignement oral donné au sein de l'Académie. Du Spirituel Dans L'art Et Dans La Peinture En Particulier de Vassily Kandinsky. Philosophie.

Gateau

Guy Debord. George Orwell. Accueil - Georges Bernanos. Liens WEB Philo.