background preloader

Immigrations - Atelier Canopé 51

Facebook Twitter

Exposition Frontières.

Exposition Frontières du MNHI

Enseigner l'immigration. Pistes pédagogiques pour la classe. La place des femmes. Immigration en Champagne-Ardenne. Université d'automne « L'intégration des nouveaux arrivants : quelle mission pour l'École ? » - Immigration et intégration en France, d'hier à aujourd'hui. Table ronde Pascal Blanchard, historien, chercheur associé au CNRSDominique BORNE, doyen de l'Inspection générale de l'Éducation nationaleFrançoise Lorcerie, directrice de recherche en sciences politiques au CNRSCatherine Withol De Wenden, politologue et juriste, directrice de recherche au CNRS-CERI Animateur : Morad Aît-Habbouche, agence de presse images LPBV, ex-rédacteur en chef à France 3.

Université d'automne « L'intégration des nouveaux arrivants : quelle mission pour l'École ? » - Immigration et intégration en France, d'hier à aujourd'hui

Morad Aît-Habbouche : Permettez-moi d'abord de saluer cette initiative du rectorat de Créteil. Nous sommes mobilisés autour de la question de l'intégration des nouveaux arrivants. Nous sommes en effet nombreux à considérer que l'égalité des chances représente un atout pour la France. Comme journaliste, je suis en train de réaliser un documentaire sur deux cardiologues. Cette parenthèse me permet de vous dire à quel point cet enjeu est important à la fois pour l'Éducation nationale et pour la France. Pourquoi les immigrés sont-ils arrivés ? Un autre exemple va dans le même sens. Débat Autre remarque. Les ressources en ligne du nouveau site web de la Cité de l’immigration.

Le Musée national de l’histoire de l’immigration est un établissement à part dans le paysage muséal français : c’est à la fois un un lieu d’exposition mais aussi un centre de rencontres et d’études.

Les ressources en ligne du nouveau site web de la Cité de l’immigration

Ancien Musée des colonies, puis Musée national des Arts d’Afrique et d’Océanie, le Palais de la Porte Dorée est devenu une « Cité nationale » qui anime en région un réseau de partenaires. Dans le domaine documentaire, le MNHI recueille des documents de toute nature sur l’histoire et les cultures de l’immigration; ce fonds d’archives est valorisé par les expositions (on se souvient de la fameuse exposition de 2013 « Bande dessinée et immigration. 1913-2013« ). La médiathèque Abdelmalek Sayad, en accès libre et gratuit, propose de la documentation scientifique (études, rapports, mémoires et thèses), mais aussi des romans et de la littérature jeunesse.

Des cafés littéraires permettent de rencontrer les écrivains en lice pour le Prix littéraire de la Porte Dorée. WordPress: J'aime chargement… Faire connaître et reconnaître l'histoire de l'immigration en France. Institut français de l'éducation - Immigration.

Recherche Ina fr. Première partie : L'histoire de l'immigration en France après 1945. Depuis le XIXème siècle, la France accueille une nombreuse population immigrée sur son sol.

Première partie : L'histoire de l'immigration en France après 1945

La demande de main-d’œuvre est forte depuis la révolution industrielle et le malthusianisme réduit les naissances. Dans les années Trente, les étrangers représentent déjà 7% de la population totale. Si la Seconde Guerre mondiale a provisoirement fait cesser l’immigration, celle-ci reprend très rapidement avec les besoins de la reconstruction.

L’Etat met d’ailleurs en place l’Office national de l’immigration (ONI) le 2 novembre 1945 pour contrôler les flux migratoires mais aussi pour les encourager, certains travailleurs étant directement recrutés dans leurs pays d’origine. Les Italiens restent la nationalité étrangère la plus importante après guerre (629 000 en 1962), mais ce sont ensuite les travailleurs de la péninsule ibérique qui progressent le plus : les Espagnols passent de 289 000 en 1954 à 607 000 en 1968 ; les Portugais sont 20 000 en 1954 et 759 000 en 1975. Atelier Canopé 51 - Reims - Histoire(s) d'immigration(s) Hitsoire et mémoires des immigrations. Atelier Canopé 51 - Reims - Blancs de mémoire.