background preloader

VENTE : LEAD GENERATION et autres techniques

Facebook Twitter

Lead Generation, Lead Nurturing, Techniques de vente ...

Ce que vos gestes révèlent de vous. Identifiez le sens des 9 types d’objections. Analyser la communication non verbale. Dix façons de déclencher l'effet "wow" Le nudge marketing ou comment vendre sans contraindre. A l'aéroport d'Amsterdam, une mouche noire dessinée au centre des urinoirs a encouragé les hommes à mieux viser et rendu les toilettes plus propres.

Le nudge marketing ou comment vendre sans contraindre

A LaVerne, aux Etats-Unis, une note a été apposée à la porte de 120 maisons pour informer les foyers du nombre de voisins participant au recyclage des ordures ménagères et de la quantité recyclée : résultat, les ordures triées ont augmenté de 19 %. Le projet collaboratif comme outil commercial. Pratique courante en matière d’open innovation, le projet collaboratif, permet de réunir un consortium d’entreprises et de laboratoires en vue de développer et commercialiser un produit ou procédé innovant.

Le projet collaboratif comme outil commercial

Les habitudes orientent la recherche des partenaires vers la technique. On cherche en effet à combler les besoins du projet en matière de R&D, d’ingénierie ou d’industrialisation ce qui est parfaitement légitime. On oublie souvent d’y associer les entreprises clientes et/ou utilisatrices. Ceci a plusieurs intérêts : le premier est de permettre la prise en compte des attentes du client et de les intégrer dans le cahier des charges. Il en effet fréquent de constater le manque de confrontation du concept développé à la réalité du client/utilisateur.

LEAD NURTURING

LEAD GENERATION. TECHNIQUES DE VENTE. Performance commerciale. Les 5 mythes de fidélisation des clients ! J’ai renoncé à lire tous les livres écrits sur la satisfaction clients, la fidélité, la loyauté, la qualité de service, les services clients gagnants qui paraissent.

Les 5 mythes de fidélisation des clients !

Je suis inscrit à des sites/blogs qui m’envoient tous les jours des « livres / articles / best Sellers » qui nous disent que nous devons « dépasser » les attentes des clients, atteindre la « delight expérience », créer l’effet « Waouh ! », nous équiper de la dernière solution CRM, adopter la dernière méthode venue des Etats-Unis, réfléchir sur le dernier ouvrage d’un gourou japonais de la qualité ou d’un magnat du consulting Français. Dissipons quelques mythes qui alimentent cette littérature et remettons quelques vérités en place. 1. Mythe N° 1 : Satisfaction = fidélité ! Tous nos clients satisfaits sont fidèles ! Non : satisfaire ne suffit plus ! Vous devez donc être bon sur les deux tableaux pour fidéliser vos clients, satisfaire ne suffit plus ! 2. Former vos vendeurs et vos opérationnels avec HSBE CONSEIL. The plague of new marketing technology.

You would think those of us in marketing would know better than to fall for all the latest and greatest sales pitches.

The plague of new marketing technology

But, in the quest for results, sometimes even the most brilliant marketers get caught up in the hype that's thrown our way. The possibility of saving time or boosting our profitability through the next quick technological fix can be all too tempting to resist. Although, sometimes it'd be in your best interest to just say no. Too many new tools can complicate your efforts without showing much of a return -- if at all.

Rather than fall for a litany of new widgets that will end up wasting time and effort, take a step back and see if there's more juice to squeeze from your existing fruit. We often encounter companies that are looking to implement something new or make a significant technology purchase, simply because they've heard the buzz and "know they need it. " The essentials Many times we see marketing teams that are afraid to benchmark. The World's First Neuromarketing Agency. The customer acquisition company. Citations. L'excellence du produit ne suffit plus. Les enseignes du luxe doivent maintenant proposer l'excellence dans la distribution et la relation client.

Vos clients sont aussi précieux que des diamants La plupart des enseignes du luxe développent leur réseau de distribution en propre.

L'excellence du produit ne suffit plus. Les enseignes du luxe doivent maintenant proposer l'excellence dans la distribution et la relation client.

En accroissant leur nombre de magasins, ces marques répondent à une demande, notamment asiatique, qui semble faire abstraction de la crise économique, mais aussi à maîtriser leur chaîne de valeur de bout en bout pour améliorer leurs marges. En prise directe avec le consommateur, elles renforcent considérablement leur connaissance du client et de ses attentes. Cette révolution culturelle n'est néanmoins pas sans soulever de nouveaux défis. En particulier, les enseignes sont de plus en plus conduites à : 1.

L'évaluation de la performance commerciale. La performance commerciale de l’entreprise (et des organisations plus largement, associations et administrations publiques notamment), est une notion qui semble faire relativement peu débat.

L'évaluation de la performance commerciale

Ainsi, une entreprise performante sur le plan commercial doit-elle enregistrer un niveau de ventes et de marges élevés, une augmentation du nombre de clients recrutés et fidélisés, une diminution de son volume de stock.... Pourtant, à l’instar des autres performances de l’entreprise (sociale, sociétale, écologique, comptable, financière...) celle-ci est nécessairement le fruit d’un consensus entre les différentes parties prenantes (clients, usagers, actionnaires, salariés, pouvoirs publics, concurrents...), qui chacune va essayer d’imposer la définition qu’elle considère la plus pertinente, utile. Comment la performance de l’entreprise, et notamment sa performance commerciale, peut-elle se définir ? I- L’Efficacité : l’atteinte d’un niveau de performance défini ex-ante.