background preloader

Sites internet

Facebook Twitter

Rapport : La cyberdépendance : état des lieux et propositions. I - Qu'est-ce que la cyberdépendance ?

Rapport : La cyberdépendance : état des lieux et propositions

L'arrivée de l'Internet dans les foyers français a ouvert, il y a une dizaine d'années, une nouvelle dimension de l'outil informatique et, avec l'accélération progressive du débit des échanges, un espace de liberté sans limites. Aujourd'hui, la pratique du jeu électronique via l'informatique s'est considérablement accrue et a fait naître, avec elle, de nouvelles interrogations. Parmi celles-ci, celle des conséquences éventuelles sur la santé des joueurs apparaît, aux yeux de la représentation nationale, comme primordiale.

L'objectif que se sont fixés les députés GROSSKOST et JEANNETEAU est donc d'étudier les mécanismes qui peuvent engendrer une dépendance, à certains types de jeux, affectant la santé des joueurs. En réalité, ces jeux MMORPG proposent au joueur d'évoluer dans un univers virtuel persistant. II - L’addiction sans substance : un phénomène naissant mais déjà très préoccupant.

La cyberdépendance : informations et services - Clinique de psychologues à Montréal. La cyberdépendance, également connue sous les noms de dépendance à Internet, cyberaddiction, usage problématique d’Internet (UPI) ou trouble de dépendance à Internet (TDI), se caractérise par un usage pathologique, souvent abusif et excessif, d’Internet et des nouvelles technologies.

La cyberdépendance : informations et services - Clinique de psychologues à Montréal

La cyberdépendance se reconnaît au besoin irrésistible et obsessionnel d’utiliser Internet. Parmi les critères reconnus, on observe le temps passé sur Internet; la frustration lorsqu’Internet n’est pas disponible; les plaintes de l’entourage quant au temps passé sur Internet; les conséquences sur les activités habituelles (travail, loisirs, etc.); l’incapacité à diminuer le temps passé sur Internet; la baisse significative, voire l’absence, d’activités satisfaisantes à l’extérieur d’Internet, etc.

Cyberdependance. Le portrait type de la personne cyberdépendante a évolué depuis quelques années.

Cyberdependance

Autrefois on pouvait reconnaître majoritairement des hommes âgés de 25 à 35 ans, scolarisés, financièrement capables de se doter d'un ordinateur assez dispendieux et qui passaient un nombre incalculable d'heures devant l'écran de leur appareil. Maintenant, il semble y avoir une certaine parité entre les hommes et les femmes. La démarche des deux sexes, vis-à-vis d'Internet et de son utilisation, est cependant très différente. Les hommes cyberdépendants recherchent beaucoup de site reliés à la pornographie, à l'érotisme, aux rencontres affectives avec un aboutissement dans la sexualité. Les femmes s'informent davantage et recherchent des relations vraies. La dépendance affective et la compulsion dans le sexe semblent être les deux principaux moteurs qui nourrissent la cyberdépendance.

Il n’est pas rare de constater que le dépendant d’Internet nourrit d’autres dépendances. M. Par. Le psynternaute. Cyberdependance.ca - Quand l'utilisation d'Internet devient un problème. Cyberdépendance.ca. Tribune : la cyberdépendance chez les jeunes. Ci-dessous, un communiqué qui nous a été transmis cette semaine.

Tribune : la cyberdépendance chez les jeunes

Une enquête réalisée sur 100 000 adolescents japonais révèle qu'utiliser Internet peut engendrer une dépendance au même titre qu'une drogue. Nicolas Oliveri, enseignant-chercheur en communication à l'IDRAC et auteur de « Cyberdépendances. Une étude comparative France-Japon » et « Les jeux vidéo : quand jouer c'est communiquer », revient sur le phénomène de l'otakisme japonais, phénomène de relation fusionnelle aux nouvelles technologies et donne sa vision de cette cyberdépendance en France chez nos jeunes et ses risques. 1. Cette enquête révèle que 8,1% des lycéens et collégiens japonais souffrent d'une dépendance à Internet, que cela soit aux échanges de messages, aux jeux ou aux autres activités en ligne et seraient incapables d'arrêter (les lycéens (9,4%), collégiens (6%), mais aussi plus les filles (9,9%) que les garçons (6,4%)). 2. 3. 4.

On ne peut pas véritablement parler de caractère nuisible pour la santé. La cyberdépendance chez les jeunes. Espace Pluriel Jeunes. La cyberdépendance ou cyberaddiction est un fait !

Espace Pluriel Jeunes

Même si elle est souvent diabolisée, de nombreuses personnes sont touchés de bien des façons. C'est pourquoi nous nous sommes engagés le plus tôt possible dans la prévention contre ce nouveau phénomène. Nous mettons à la disponibilité de tous un dépliant et plusieurs affiches de prévention sur la cyberaddiction. Vous pouvez imprimer ces supports papiers et même les modifier selon vos besoins (il faut cependant que le sujet reste celui d'origine).  Jeux vidéo en ligne : « Il est temps de prendre au sérieux les questions de cyberdépendance »

Dans un contexte marqué par l’importance croissante et considérable des loisirs numériques, le développement de nouveaux univers de jeux virtuels marque incontestablement un nouveau tournant et apparaît comme un nouvel avatar d’une mutation technologique sans précédent dans l’histoire des sciences et des techniques qui rend l’ensemble de la communauté politique, éducative sociale et associative démunie.

 Jeux vidéo en ligne : « Il est temps de prendre au sérieux les questions de cyberdépendance »

Pour résumer l’état d’esprit de l’UNAF qui se veut ni alarmiste ni angélisant, citons les propos du professeur Jean-Luc Vénisse, chef du service addictologie au CHU Nantes « Il est temps de prendre au sérieux les questions de cyberdépendance ». Contribution remise par l’UNAF à la mission UMP sur la cyberdépendance, lors de son audition par Madame la Députée Arlette Grosskost et Monsieur le Député Paul Jeanneteau « Cyberdépendance et jeux vidéo en ligne » Personnes auditionnées I/Constats Le marché mondial des jeux vidéos sur ordinateur représente en 2006, 5 milliards de dollars. Cyberdépendance et jeux vidéo en ligne. Jeunes / Informe-toi / Internet / La cyberdépendance.