background preloader

La cyberdépendance : informations et services - Clinique de psychologues à Montréal

La cyberdépendance : informations et services - Clinique de psychologues à Montréal
La cyberdépendance, également connue sous les noms de dépendance à Internet, cyberaddiction, usage problématique d’Internet (UPI) ou trouble de dépendance à Internet (TDI), se caractérise par un usage pathologique, souvent abusif et excessif, d’Internet et des nouvelles technologies. La cyberdépendance se reconnaît au besoin irrésistible et obsessionnel d’utiliser Internet. Parmi les critères reconnus, on observe le temps passé sur Internet; la frustration lorsqu’Internet n’est pas disponible; les plaintes de l’entourage quant au temps passé sur Internet; les conséquences sur les activités habituelles (travail, loisirs, etc.); l’incapacité à diminuer le temps passé sur Internet; la baisse significative, voire l’absence, d’activités satisfaisantes à l’extérieur d’Internet, etc. La cyberdépendance semble partager des caractéristiques communes avec d’autres dépendances. La cyberdépendance a des répercussions sur plusieurs sphères. Psychologues Olivia Beaulieu-Denault, D. Psychothérapeutes

http://www.clinique-psychologues-montreal.ca/problematique.php?prob_id=18

Related:  Causes, conséquences, symptôme, soins et préventionjeanjean_groupee_psyAddiction au numériqueolivieri_groupe4_psy

Symptômes fréquents de la Cyberdépendance Symptômes fréquents de la Cyberdépendance Symptômes Psychologiques •Une attitude euphorique et un sentiment de bien-être provoqués par la navigation sur Internet • L’incapacité de s’arrêter • Le besoin d’augmenter de plus en plus le temps consacré à Internet • Un manque de temps pour la famille et les amis • Un sentiment de vide, de dépression, et d’irritabilité lorsque privé d’un ordinateur • Propension à mentir sur ses activités à la famille ou aux amis • Apparition de problèmes à l’école et baisse significative du rendement académique Symptômes Physiologiques •Syndrome du canal carpien • Sécheresse des yeux • Maux de tête et migraines chroniques • Maux de dos • Alimentation irrégulière, repas sautés et de mauvaise qualité • Négligence de l’hygiène personnelle • Insomnie ou modifications dans le cycle du sommeil

Dépendance au smartphone Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La dépendance ou l'addiction au smartphone est un phénomène qui apparaît entre 2000 et 2010 avec la large diffusion des smartphones. Il relève, au moins en partie, de la cyberaddiction (dépendance à Internet) qui peut se développer, notamment dans le cadre du nomadisme numérique, ou révèle souvent d'autres addictions[1]. Cyberdependance Le portrait type de la personne cyberdépendante a évolué depuis quelques années. Autrefois on pouvait reconnaître majoritairement des hommes âgés de 25 à 35 ans, scolarisés, financièrement capables de se doter d'un ordinateur assez dispendieux et qui passaient un nombre incalculable d'heures devant l'écran de leur appareil. Maintenant, il semble y avoir une certaine parité entre les hommes et les femmes. La démarche des deux sexes, vis-à-vis d'Internet et de son utilisation, est cependant très différente. Les hommes cyberdépendants recherchent beaucoup de site reliés à la pornographie, à l'érotisme, aux rencontres affectives avec un aboutissement dans la sexualité. Les femmes s'informent davantage et recherchent des relations vraies.

Dépendance à Internet La dépendance à Internet (aussi nommée cyberdépendance, cyberaddiction, usage problématique d'Internet ou UPI, trouble de dépendance à Internet et TDI) est un trouble psychologique entraînant un besoin irrésistible et obsessionnel d'utiliser Internet. L'expression addiction à Internet fut employée pour la première fois par la psychologue américaine Kimberly Young, lors d'un colloque de l'American Psychological Association (APA) à Toronto en 1996. C'est Otto Fenichel (1949), qui a soulevé le premier la question des toxicomanies sans drogues.

Il n’y a pas d’addiction aux objets numeriques. C’est aussi simple que cela. J’ai participé à l’émission Le téléphone sonne : “Smartphones et réseaux sociaux: les nouvelles addictions” et j’ai été assez surpris de constater qu’il y avait encore un discours culpabilisant et pathologisant sur les objets numériques. J’ai pu entendre du docteur Willam Olivenstein Lowenstein que l’effet de ces objets était comme la cocaïne. Que les mondes numériques étaient des mondes de la stimulation perpétuelle et de la vitesse. Que 5% des jeunes joueurs de jeux vidéo développaient une addiction. Si j’étais américain, je dirais que c’est de la “bullshit psychiatry”. Déconnecter, cyberdépendance La newsletter Vidéo En vous inscrivant vous recevez toute notre actualité vidéo... soyez les premiers avertis ! 28 345 vues Un message a été envoyé à votre ami. On compte 10 écrans en moyenne par foyer en France !

Conseils pour lutter contre la cyberdépendance Comprendre les raisons de cet intérêt pour l'ordinateur Fin 2007, 60% des foyers étaient équipés d'ordinateur relié à Internet en haut débit. Ce chiffre devrait dépasser les 80% autour de 2011 (3). D'une part, plus de la moitié des jeunes interrogés expliquent se servir d'internet pour communiquer entre eux.

Un jeune sur huit addict aux jeux vidéo ? [article] C’est le chiffre livré par le récent rapport de l’Observatoire des drogues et toxicomanies. Une étude aux conclusions hâtives qui révèle notre rapport irrationnel au concept d’addiction. Si l’objectif était de faire le « buzz » sur Internet, c’est un succès : le récent rapport publié par l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) a ravivé la polémique sur une éventuelle addiction aux jeux vidéo. Un spot de prévention assez maladroit de l’Institut national de la prévention et de l’éducation pour la santé (INPES), portant justement sur les jeux vidéo, a jeté de l’huile sur le feu, suscitant les foudres des industriels du secteur.

Les addictions comportementales Depuis 20 ans, l'approche des addictions avec ou sans drogues se fait de façon globale.Il existe des similitudes neurobiologiques et psychopathologiques et surtout comportementales entre les addictions avec produit et les addictions comportementales : addiction aux jeux de hasard et d'argent ou jeu pathologique, addiction aux jeux vidéo, achats compulsifs, addictions alimentaires, dépendance à l'activité physique, dépendances sexuelles et affectives, dépendances sectaires... La définition Dans un article paru en 1990, le psychiatre Aviel Goodman proposait comme définition de l'addiction : « un processus par lequel un comportement, qui peut fonctionner à la foi pour produire du plaisir et pour soulager un malaise intérieur, est utilisé sous un mode caractérisé par l'échec répété dans le contrôle de ce comportement et la persistance de ce comportement en dépit des conséquences négatives significatives ». Les critères des addictions comportementales On peut y ajouter 9 critères secondaires :

Dépendance à Internet ou e-addiction - marseille-psychologie Les nouvelles technologies sont partout au point qu'on ne peut pas y échapper, ou presque. Ainsi, entre usage régulier et vraie addiction au numérique, la frontière est mince. Premier épisode de l'addiction numérique, demain : Comment s'en sortir. Portables, tablettes, ordinateurs, les nouvelles technologies nous entourent. Elles sont partout : au bureau, à la maison, dans les magasins… Nous en avons tous un usage régulier, à partir de quel moment pouvons-être considérés comme addicts aux nouvelles technologies ?

D) Les Causes - La cyberdépendance TPE 2009-2010 Les causes d'une cyberdépendance sont diverses : Besoin de liberté de s'échapper du monde réel Besoin de refuge, d'oublier les soucis quotidiens Expériences de reconnaissance, de succès, de contrôle, d’appartenance ... Être avide de connaissances, de désirs, de découvertes ... Éviter de faire des actions graves Un joueur peut très bien être scotché devant son ordinateur pendant 6/7heures : il explique que ce n'est pas de sa faute mais plutôt à cause du JEU en lui-même, lors de très grandes quêtes ou combats, dans des MMORPG par exemple, qui durent et que le joueur n'a pas intérêt de se déconnecter pendant cela car il fait partie d'un groupe avec d'autres joueurs où chacun se fait confiance pour différentes raisons...N'oublions pas que ces jeux en réseau sont souvent sans fin donc le joueur n'a pas de limite et joue de plus en plus souvent.

Cyberdépendance - Témoignages - Arreter de geeker - journal de bord - cyberdependance - Addiction a l'ordinateur - cyberdependance : affinez votre recherche parmi 10 histoires vécues pour des petits riens… Bref, là je m'éloigne un peu du domaine purement "Cyberdépendance". On arrive à... Lost Memories : l’addiction aux technologies numériques traitée dans un court-métrage Lost Memories : l’addiction aux technologies numériques traitée dans un court-métrage Bien que nous ayons pour habitude de présenter les courts-métrages sur le journalgraphic.com, nous ferons une exception pour celui-ci compte tenu du vaste sujet qu’il aborde. Devenues omniprésentes, les technologies numériques ont complètement chamboulé nos modes de vie et la façon dont nous entretenons nos relations et interagissons avec nos congénères.

Numérique : les écrans nuisibles Les outils numériques sont une formidable ouverture au savoir et à la connaissance, mais aussi source de dangers. Utilisés avec excès, ils désociabilisent, voire conduisent à une pathologie. 50 experts lancent un appel avec Psychologies Magazine. Technology in the hands © violetkaipa – Fotolia.com D’après un sondage réalisé en janvier par l’Ifop pour Psychologies Magazine 71 % des Français pensent que la place prise par les écrans dans la vie quotidienne nuit à la qualité des relations réelles et humaines. 90 % des bac + 5 sont préoccupés par la place prise par les écrans dans la vie de leurs enfants et 74 % des moins de 35 ans se sentent dépendants de leurs outils numériques (ordinateurs, Smartphone, tablettes).

Il est vrai que la cyberdépendance n'est pas à prendre à la légère et peut être comparable à la drogue. by hermassi_grouped_psy Mar 13

Related:  Les comportements addictifs liés à l'usage du numérique