background preloader

Psychologie sociale

Facebook Twitter

L’expérience de Asch sur le conformisme. J’aime beaucoup parler des travaux importants en sciences sociales, et notamment de toutes ces expériences qui nous démontrent combien nous pouvons être irrationnels ou influençables dans nos choix.

L’expérience de Asch sur le conformisme

Parmi les expériences classiques, celle réalisée par Solomon Asch dans les année 1950 est tout à fait perturbante. Elle nous montre en effet à quel point nous pouvons être sensibles à la pression d’un groupe, au point de faire des choix qui vont à l’encontre de l’évidence. Une question pourtant simple Regardez l’image ci-contre. Le syndrome de Stendhal, mythe ou réalité ? En errant dans les rues de Grenoble sur les pas du grand Stendhal, phare de la littérature mondiale et personnage illustre de la vie grenobloise, je me suis penchée non pas sur le projet d’un article sur Stendhal, déjà fort pourvu en la matière, mais sur l’existence du syndrome de Stendhal, dont je n’avais aucune idée jusqu’alors.

Le syndrome de Stendhal, mythe ou réalité ?

[image] Le David de Michel-Ange, photo de David Gaya, Wikipédia, CC BY-SA 3.0 Comme toute « bonne » journaliste du début du vingt-et-unième siècle, de retour chez moi (oui, la vie est possible sans smartphone), je m’en vais consulter Wikipédia, notre bible des temps modernes, pour apprendre que « le syndrome de Stendhal, également appelé syndrome de Florence, est une maladie psychosomatique qui provoque des accélérations du rythme cardiaque, des vertiges, des suffocations voire des hallucinations chez certains individus exposés à une surcharge d’œuvres d’art ». Pourquoi syndrome de Stendhal ? Une nouvelle psychologie positive. A découvrir David Servan-Schreiber David Servan-Schreiber est psychiatre.

Une nouvelle psychologie positive

Auteur de Guérir (Pocket, 2005) et d’Anticancer (Robert Laffont, 2007), il a fondé et dirigé un centre de médecine intégrative à l’université de Pittsburgh, aux États-Unis. L'influence sociale. L’expérience originale de l’effet caméléon date de 1999 et a été faite par Tanya .L.

L'influence sociale

Chartrand et John A. Bargh. Nous allons vous présenter une expérience de Van Baaren, Holland, Steenaert et Van Knippenberg, datant de 2003. Cette expérience se déroule dans un restaurant, en Hollande. La réaction des clients va être observée selon deux modalités d’actions des serveuses. Il y’a deux serveuses. L’autre prend juste note de la commande sans répéter mais elle écrit de façon tout aussi visible pour le client puisse voir. Les résultats montrent que les clients donnent plus souvent un pourboire à la serveuse qui répètent les commandes et une somme plus importante, que les clients avec la serveuse qui prend en note la commande sans la répéter.

Le syndrome du spectateur. Essayez l’experience suivante : au milieu d’une foule, ou d’une rue très fréquentée, laissez vous tomber au sol et restez-y.

Le syndrome du spectateur

Définition de la communication non violente (CNV) La Communication non violente (CNV) est une méthode visant à créer entre les êtres humains des relations fondées sur l’empathie, la compassion, la coopération harmonieuse et le respect de soi et des autres.

Définition de la communication non violente (CNV)

Il s’agit d’un outil de communication, principalement verbal, qui peut servir à la résolution de conflits entre deux personnes ou au sein de groupes. La pratique de la Communication non violente permettrait également d’être en meilleure relation avec soi-même, de mieux comprendre ses besoins profonds et de prendre en charge, de manière autonome et responsable, les divers aspects de sa propre vie. Le triangle de Karpman ou comment naissent les rapports de force.

Le triangle de Karpman ou comment naissent les rapports de force… C’est au cours des années 60 que Steve Karpman, élève d’Eric Berne décrivit de façon astucieuse la situation dans laquelle on se sent parfois bloqué, mal à l’aise, furieux, coupable… Est-on obligé de subir, de rester enfermé dans ce rôle ?

Le triangle de Karpman ou comment naissent les rapports de force

Le décrypter permet de s’en sortir. Le triangle de Karpman est appelé aussi triangle dramatique. Cela veut dire que nous nous mettons dans ces différents rôles, nous en changeons aussi régulièrement et à différents stades. Effet Werther. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Effet Werther

L'effet Werther ou suicide mimétique est un phénomène mis en évidence en 1982 par le sociologue américain David Philipps, qui a étudié la hausse du nombre de suicides suivant la parution dans les médias d'un cas de suicide. Le nom est inspiré par une vague de suicides s'étant produit en Europe lors de la parution du roman de Goethe, Les Souffrances du jeune Werther[1] Parution du roman de Goethe[modifier | modifier le code] L'introjection comme mécanisme de défense. Lundi 3 mai 2010 1 03 /05 /Mai /2010 14:30 L'introjection est le processus par lequel le sujet fait passer, sur un mode fantasmatique, du "dehors" au "dedans" des objets et des qualités inhérentes à ces objets.

L'introjection comme mécanisme de défense

Cette notion, introduite par Sandor FERENCZI (Introjection et transfert, 1909), est proche de celle de l'incorporation, qui constitue son prototype corporel, mais elle n'implique pas nécessairement une référence à la limite corporelle. l'introjection est en rapport étroite avec l'identification (LAPLANCHE et PONTALIS). L'introjection joue un grand rôle chez des auteurs comme Karl ABRAHAM et Mélanie KLEIN. Cette dernière s'est beaucoup attachée à décrire les "aller et retour" fantasmatiques des "bons" et "mauvais" objet (introjection, projection, réintrojection...).

Impuissance apprise. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Impuissance apprise

Test de laboratoire sur l'apprentissage des animaux : un rat nageant dans un labyrinthe. L'impuissance apprise a été proposée en 1975 par Martin Seligman, professeur de psychologie expérimentale sous le terme de théorie de l'impuissance apprise et a été, par la suite, reformulée avec l'aide d'Abraham et de Teasdale en 1978 sous le terme d' « attribution et impuissance apprise »[2]. Socialisation anticipatrice.

Biais de confirmation. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Expérience de Stanford. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Cygne noir de Taleb, la puissance de l'imprévisible. Best-seller en 2007, Le Cygne noir développe la thèse selon laquelle le monde est généralement présenté de manière artificielle et trompeuse. C’est le travers des économistes et des scientifiques que de vouloir soumettre leurs observations aux règles mathématiques et prétendre ainsi prévoir les événements avec la certitude des lois de la probabilité. Or le monde n’est pas prévisible. L’histoire est plutôt déterminée par des événements extraordinaires et imprévus, mais dont le caractère surprenant disparaît dès que l’événement est survenu.

La découverte d’un cygne noir en Australie au xix e siècle fut extraordinaire parce qu’auparavant le cygne noir désignait une observation jamais faite. Biais de statu quo. Eviter les pièges de la pensée : Les biais cognitifs La locution "statu quo" est une abréviation francisée de l'expression latine "in statu quo ante" qui signifie "dans la situation (ou dans l'état) où cela était auparavant". Elle sert à désigner une situation figée ou un état d'immobilisme.

Le biais de statu quo (ou parfois biais du statu quo) désigne un biais de comportement qui traduit la résistance au changement et une attitude mentale dans laquelle toute nouveauté est perçue comme engendrant plus de risques que d'avantages. L'effet Pygmalion: je pense, donc tu es. Méfions-nous de nos stéréotypes et croyances. Ils suffisent à eux seuls à distordre nos perceptions de la réalité, de sorte qu’autrui va voir en nous, va nous conditionner à le devenir… c’est un effet bien connu maintenant. C’est l’effet Pygmalion.