background preloader

Les Camps

Facebook Twitter

Camps d'extermination nazis. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Camps d'extermination nazis

Les camps d’extermination nazis étaient des centres de mise à mort à grande échelle, dont « les opérations s'apparentaient par certains égards aux méthodes de production complexes d'une usine moderne »[1]. Créés et organisés dans le seul but d'exterminer un maximum de victimes dans un minimum de temps, ils firent près de 3 000 000 de victimes[1], juives dans leur énorme majorité, assassinées au moyen de chambres à gaz. Camps de concentration nazis. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Camps de concentration nazis

Les camps de concentration nazis sont des centres de détention de grande taille créés par le Troisième Reich à partir de 1933 et jusqu'à la fin de la Seconde Guerre mondiale, pour interner, exploiter la force de travail et tuer des opposants politiques, des résidents d'un pays conquis, des groupes ethniques ou religieux spécifiques, etc. Ce sont les détenus qui sont forcés de construire ces camps, les victimes travaillant dans des conditions inhumaines, y laissant souvent leur vie. Le Troisième Reich utilisa les camps de concentration, comme ceux de Dachau ou Buchenwald pour éloigner et terroriser les opposants politique au régime, puis pour y interner les tziganes, les Témoins de Jéhovah, les homosexuels et les « éléments asociaux » comme les criminels, vagabonds, etc.

Carte des camps de concentration nazis. Évolution dans le temps[modifier | modifier le code] Expérimentation médicale nazie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Expérimentation médicale nazie

L’expérimentation médicale nazie désigne les expériences médicales pratiquées en vertu de l'idéologie nazie par des médecins SS sur des déportés dans les camps de concentration et des instituts scientifiques, ainsi que par la société Ahnenerbe — héritage des ancêtres dont Heinrich Himmler était le président. Contexte[modifier | modifier le code] Les médecins nazis sont influencés par l'enseignement prodigué dans les facultés européennes de médecine au XIXe siècle : les promoteurs du racisme biologique, Joseph Arthur de Gobineau et Houston Stewart Chamberlain, construisent le mythe de la pureté de la race qui affirme la supériorité des races pures sur les races dites métissées.

Expériences[modifier | modifier le code] Auschwitz. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Auschwitz

Auschwitz-Birkenau ou plus simplement Auschwitz (en allemand : Konzentrationslager Auschwitz Ce camp de concentration, dirigé par les SS, est créé le par Heinrich Himmler[1]et libéré par l'Armée rouge le . En cinq années, plus de 1,1 million d'hommes, de femmes et d'enfants meurent à Auschwitz, dont 900 000 immédiatement à la sortie des trains qui les y transportaient. 90 % de ces personnes étaient juives. Ces victimes de ce que les nazis appelèrent la « solution finale » furent tuées dans les chambres à gaz ou parfois par arme à feu, mais elles moururent aussi de maladies, de malnutrition, de mauvais traitements ou d'expériences médicales. Dachau. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Dachau

Dachau est une ville d'Allemagne, chef-lieu d'un arrondissement en Bavière, dans la banlieue de Munich. La ville située sur une colline au pied de laquelle coule la rivière Amper, est devenue une zone résidentielle de 45 000 personnes dont beaucoup travaillent à Munich, qui n'est distante que de 20 kilomètres. Présentation[modifier | modifier le code] Sculpture de Nandor Glid. La première mention de Dachau remonte à un document daté du 15 août 805.

Buchenwald. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Buchenwald

Buchenwald est un camp de concentration nazi créé en juillet 1937 sur la colline d'Ettersberg près de Weimar, en Allemagne. Camp national-socialiste : 1937-1945[modifier | modifier le code] Création du camp[modifier | modifier le code] Les premières baraques sont construites sur le versant nord, entièrement boisé, d'une superficie de 190 hectares. Le 15 juillet 1937, 149 prisonniers qualifiés pour les travaux de construction sont amenés du camp de Sachsenhausen. Chambre à gaz. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Chambre à gaz

Pour les articles homonymes, voir Chambre. Une chambre à gaz est généralement un dispositif destiné à donner la mort, consistant en une pièce hermétiquement close dans laquelle un gaz toxique ou asphyxiant est introduit. L'agent toxique le plus communément utilisé est le cyanure d'hydrogène[1]. Site-Mémorial du Camp des Milles - Aix-en-Provence : un mémorial pour l'avenir. Le génocide des Tsiganes européens, 1939-1945. Les Tsiganes furent l’un des groupes persécutés pour des raisons raciales par le régime nazi et ses alliés dans toute l'Europe.

Le génocide des Tsiganes européens, 1939-1945

Les Nazis considéraient les Tsiganes comme "racialement inférieurs" et s’appuyaient sur les préjugés sociaux de nombreux Allemands non nazis à leur encontre. En de nombreux points, le sort des Tsiganes s’apparentait à celui des Juifs. Sous le régime nazi, les Tsiganes subirent des internements arbitraires, furent soumis au travail forcé et assassinés en masse. Les autorités allemandes exterminèrent des dizaines de milliers de Tsiganes dans les territoires occupés par les Allemands en Union soviétique et en Serbie. Auschwitz - Birkenau. 03 Jean Ferrat 80 Nuit et brouillard. Nuit et Brouillard, Jean Ferrat.

Convoi N° 8 : d’Angers à Auschwitz, le chemin vers l’horreur. Histoire Le 20 juillet 1942, le convoi n°8 quittait la gare d’Angers pour le camp d’extermination d’Auschwitz, en Pologne.

Convoi N° 8 : d’Angers à Auschwitz, le chemin vers l’horreur

À son bord : 827 Juifs, hommes, femmes et enfants. France 3 vous propose trois lectures en vidéos de cette histoire tragique... Par Claude Bouchet Publié le 13/03/2014 | 11:18, mis à jour le 13/03/2014 | 11:18 © Thierry Poirier Le camp d'Auschwitz dans la brume Vous aimez l’Histoire mais avez peu de temps à lui consacrer, voici deux reportages de courte durée qui vous apprendront des choses sur le convoi N° 8 : A partir de 1942, 76 000 juifs ont été déportés depuis la France. 3 % d'entre eux seront rescapés des camps de la mort. Voir la vidéo Le convoi n°8, c'est quoi ?

Des élèves du lycée le Fresne de Ste-Gemmes sur Loire ont découvert l'existence de cette histoire et ont suivi le périple macabre des déportés d'Angers à Auschwitz. Des lycéens en visite à Auschwitz L'histoire du convoi numéro 8. Camp Montreuil-Bellay (49) Auschwitz-Birkenau Virtual Tour - Auschwitz-Birkenau - Wirtualne zwiedzanie. Les objets de l’Holocauste. Auschwitz, notre devoir de mémoire. Le camp de concentration d'Auschwitz Photo : Radio-Canada Comment éviter que le camp de concentration d'Auschwitz ne soit qu'une étape, parmi d'autres, d'un circuit touristique?

Auschwitz, notre devoir de mémoire

Toute visite à Auschwitz laisse sa marque. Une profonde douleur, un sentiment de révolte devant une aussi ingénieuse machine à éliminer des humains. Un texte de Raymond Saint-Pierre Je m'y étais rendu il y a 20 ans, avec le réalisateur Georges Amar pour le 50e anniversaire de la libération du camp d'Auschwitz. Vingt ans plus tard, bien des gens se demandent si on n'est pas en train de dénaturer ce lieu de mémoire. Le journaliste Konstanty Gebert, que j'ai interviewé lors de mon passage en Pologne, en a long à dire sur le sujet.

. « Tu entres sur les lieux au péril de ton âme. Écoutez les témoignages du journaliste Konstanty Gebert et du père Patrick Desbois Est-ce qu'il faut enterrer une fois pour toutes les sept tonnes de cheveux que les nazis gardaient pour faire du feutre et rembourrer des matelas? Survivre à l’horreur. Michael Kutz et Arthur Ney, survivants de l’Holocauste, ont refait leur vie à Montréal. À neuf ans, la vie de ces deux gamins a basculé dans l’enfer génocidaire, transformant leur existence en un combat quotidien pour la survie. 70 ans après la libération d’Auschwitz, Le Devoir a rencontré ces survivants, sauvés par le hasard et l’urgence de vivre. En 1939, Michael Kutz et Arthur Ney ont tous deux neuf ans. L'art et les camps. Dernière modification de cette page : 01/19/2012 21:39:40 Pour répondre aux demandes sur l'art et les camps, voici quelques oeuvres réalisées à propos des camps, souvent par des témoins directs.

Prémonitions Des oeuvres d'avant la guerre montrent que les artistes sont déjà très inquiets sur le respect de l'homme. Ainsi, ce tableau de Karl Hofer qui date de 1933, année des premiers camps en Allemagne :