background preloader

LIRE

Facebook Twitter

Le dîner de Babette de Karen Blixen. CAHIER DES CHARGES POUR UN JOURNAL DE LECTURE. St exupery le petit prince.

Histoires fantastiques

Poème de Louis Aragon. Frankenstein de Mary Shelley. Speed booking au lycée hôtelier: 3mn pour tomber amoureux...d'un livre! Le speed booking au service de la pédagogie. La fabrication de l information. Flaubert-Bovary. Guy de Maupassant la parure. La ferme aux animaux. Maus t1, Art Spiegelman. Un secret, Philippe Grimbert. Science-fiction. SILLITOE INJUSTICE. Francoise Sagan "Bonjour tristesse" Adieu tristesse Bonjour tristesse Tu es inscrite dans les lignes du plafond Tu es inscrite dans les yeux que j'aime Tu n'es pas tout à fait la misère Car les lèvres les plus pauvres te dénoncent Par un sourire Bonjour tristesse Amour des corps aimables Puissance de l'amour Dont l'amabilité surgit Comme un monstre sans corps Tête désappointée Tristesse beau visage.

P. Eluard. (La vie immédiate.) Sur ce sentiment inconnu dont l'ennui, la douceur m'obsèdent, j'hésite à apposer le nom, le beau nom grave de tristesse. C'est un sentiment si complet, si égoïste que j'en ai presque honte alors que la tristesse m'a toujours paru honorable. Je ne la connaissais pas, elle, mais l'ennui, le regret, plus rarement le remords. Cet été-là, j'avais dix-sept ans et j'étais parfaitement heureuse. A ce début d'été, il poussa même la gentillesse jusqu'à me demander si la compagnie d'Elsa, sa maîtresse actuelle, ne m'ennuierait pas pendant les vacances. Les premiers jours furent éblouissants. Je souris. Faire rendre compte d'une lecture cursive grâce aux TICE.

Constat de départ : La lecture cursive est difficile à évaluer. Les instructions officielles précisent en effet que « les élèves sont incités à mener, hors de la classe, de nombreuses lectures personnelles dont le cours de français vise à leur donner l’habitude et le goût. » (Bulletin officiel spécial n°9 du 30 septembre 2010) La difficulté d’une telle directive repose sur le paradoxe qu’elle implique : le professeur, ordinairement prescripteur, a l’habitude d’imposer une ou parfois des lecture(s) cursive(s), qui offrent un éclairage nouveau ou un prolongement à la séquence de travail en cours. Lui, voit bien l’intérêt d’une telle lecture, et le plaisir qu’il pourra tirer de la découverte plus rapide, plus informelle d’un texte autre que ceux étudiés en classe... Quelles sont les évaluations habituellement proposées aux élèves ?

Comment le professeur peut-il concilier son projet didactique avec l’objectif de développer chez l’élève le plaisir d’une lecture cursive ? L’expérience : 1. 2. Réaliser un booktrailer en classe. La bande-annonce pour rendre compte de ses lectures. Le jeudi 29 mai 2003. « Lire, c’est d’abord extraire d’un texte des éléments signifiants, des miettes de sens, quelque chose comme des mots-clé qu’on repère, que l’on compare, que l’on retrouve (...).

Ces mots-clé peuvent être des mots (...), des sonorités, des modes de mise en page, des tournures de phrase, des particularités typographiques, voire des séquences narratives entières ». Ainsi s’exprime Georges Perec lorsqu’il s’interroge (entre autres) sur ce que devient le texte, ce qu’il en reste.Le professeur de français, parmi d’autres activités, évalue, note la lecture et cherche donc à repérer les miettes de sens construites par les élèves.

Une démarche C’est pourquoi, dans le cadre notamment des lectures cursives, nous essayons d’explorer d’autres modes de restitutions et discours sur les textes afin de laisser une place à l’élève lecteur. Nous faisons donc fabriquer aux élèves des bandes annonces écrites. La référence au cinéma est assez explicite.La lecture d’un article de J.M.