background preloader

METACOGNITION et APPRENTISSAGE

Facebook Twitter

Reformuler pour apprendre, apprendre à reformuler. « Recherches », revue de didactique et de pédagogie du français, publie un passionnant dossier sur une pratique scolaire fréquente et pourtant peu interrogée : la reformulation.

Reformuler pour apprendre, apprendre à reformuler

Ce geste professionnel, qui appartient au métier de l'élève comme à celui de l'enseignant, apparait comme « une nécessité pour faire vivre au sein d'une classe, dans un contexte constamment renouvelé, les savoirs et les discours ». Le dossier éclaire des pratiques variées, de l'école au lycée. Quelques pistes : comment aider les élèves à réaliser eux-mêmes la « trace écrite » du cours ? Comment à l’oral prendre en compte les réponses pour favoriser interactions et reformulations formatrices ?

Métacognition et réussite des élèves. Suffit-il de mettre les élèves en activités en classe pour qu’ils s’approprient les savoirs, savoirs faire sur lesquels est construite la séance qui leur est proposée ?

Métacognition et réussite des élèves

L’analyse ergonomique des situations d’apprentissage scolaire amène à être très réservé dans la réponse. En effet, quels que soient les modalités pédagogiques, les supports didactiques prévus, un constat s’impose : les enseignants n’arrivent pas toujours à atteindre les objectifs visés.Eviter qu’il y ait autant d’élèves en difficultés d’apprentissage, d’élèves en décrochage scolaire voire en refus scolaire, d’élèves en souffrance, d’élèves en danger, c’est bien l’ambition de tous ceux qui oeuvrent dans ce monde complexe de l’Éducation.Que faire devant cette réalité ? Les enseignants tentent de les aider à retrouver le chemin des apprentissages scolaires afin qu’il apprennent les savoirs scolaires que l’Ecole s’engage à leur donner et définissent sur cette base la plupart des activités qu’ils leur proposent. Gagné P. Brique des apprentissages. Apprendre les sciences c'est apprendre à inhiber. Apprendre à inhiber. Métacognition et réussite des élèves.

Metacognition : Qu'est-ce que la métacognition. Décomposition du terme Pour commencer, voyons de quels termes le mot "métacognition" se compose.

Metacognition : Qu'est-ce que la métacognition

Cognition : faculté de connaître, acte mental par lequel on acquiert une connaissance, opération cognitive relative à la connaissance. Méta : du grec méta – au delà de – après – qui indique le changement – la postérité, la supériorité, le dépassement. Exemples de la vie quotidienne: Afin d'illustrer le terme de métacognition, et bien comprendre à quoi il se réfère, voici quelques exemples de la vie quotidienne impliquant la métacognition: Monter un meuble implique de regrouper les éléments à assembler, de planifier les tâches (s'occuper d'abord de mettre les vis sur chaque élement, respecter ou pas l'ordre de la notice de montage, mettre toutes les étagères ou juste un certain nombre (s'il y en a), etc). Pour améliorer ses performances, un sportif fait appel à la métacognition.

Les domaines d'application sont donc très vastes. Quelques définitions: Métacognition - Idées ASH. " Si tu donnes un poisson à un homme, il se nourrira un jour, si tu lui apprends à pêcher, il se nourrira toujours.

Métacognition - Idées ASH

" La métacognition consiste à avoir une activité mentale sur ses propres processus mentaux, c'est à dire " penser sur ses propres pensées ". Dans le domaine de la psychologie de l'éducation, le terme désigne la composante du savoir d'un individu qui concerne les processus mêmes d'acquisition de ce savoir, en quelque sorte " ce qu'il sait de sa façon d'apprendre ". La métacognition se rapporte à la connaissance qu'on a de ses propres processus cognitifs, de leurs produits et de tout ce qui touche, par exemple, les propriétés pertinentes pour l'apprentissage d'information ou de données...

La métacognition se rapporte, entre autres choses, à l'évaluation active, à la régulation et l'organisation de ces processus en fonction des objets cognitifs, ou des données sur lesquelles ils portent, habituellement pour servir un but ou un objectif concret. La médiation pédagogique au service de lamétacognition. Métacognition - Université du Québec. La métacognition, qu'est-ce que c'est ? Metagognition.com. Metacognition : Qu'est-ce que la métacognition. Métacognition et réussite des élèves. Apprendre à apprendre au XXIeme siècle. L’expression apprendre à apprendre est souvent utilisée pour évoquer l’éducabilité cognitive, comme si apprendre ne se référait qu’à ce qui se passe dans notre cerveau.

Apprendre à apprendre au XXIeme siècle

Mais apprendre à apprendre pourrait engager bien plus que le cerveau. L’objet de ce texte est de montrer les différentes facettes que peut recouvrir cette ambition en particulier la part du social dans cet apprentissage. L’idée sur lequel se base ce positionnement de l’apprendre à apprendre s’appuie sur le concept en construction « d’écosystème d’apprentissage ». L’individu évoluerait dans un écosystème d’apprentissage. Il apprendrait à hauteur des ressources de cet environnement. Dans l’approche socioconstructiviste notamment développée par Vytgoski ou Bandura, le formateur aide l’individu à repérer les apports des autres et à apprendre au sein de groupes humains. L’individu peut prêter attention à plusieurs polarités de cette mise en disposition de soi pour apprendre - Trier – classer – repérer - Analyser – synthétiser.