background preloader

Neuroatypicité

Facebook Twitter

13 Annoying Conversations You've Definitely Had If You're Depressed. 25 Jokes That'll Make Anxious People Laugh And Laugh And Laugh. Here's to all us empathetic badasses. - Sweatpants & Coffee. I had someone ask me this question, but... - Introvert Doodles. Purple & Black Anarchists a ajouté une... - Purple & Black Anarchists. This Is How You Love Someone With Anxiety. Someone with anxiety is inclined to assume everyone is going to leave.

This Is How You Love Someone With Anxiety

So much so, sometimes they might be the ones to ruin a relationship. The truth is they battle something they can’t control and there is a sense of insecurity within themselves when it comes to relationships. They know it’s difficult and they don’t want to burden you with their irrational thoughts and worries. So instead, they push you away before you get the chance to leave yourself. Remember they’re worth fighting for. It might be hard sometimes. The phrase, ‘It’s okay,’ can never be used enough. It’s two words.

Sometimes you just have to listen. They’re going to play out these situations in their mind. 14 Things To Remember When You Love A Person With Anxiety. It wasn’t until the past few years I realized how badly I suffered from anxiety.

14 Things To Remember When You Love A Person With Anxiety

Simple things like waiting to hear back from someone or anticipating how something could turn out would leave my stomach in knots and my heart and mind racing. Now that I understand what anxiety is and how to help alleviate it, I understand a little bit better when I’m experiencing it. I don’t pretend to know all the answers when it comes to anxiety or mental health, and I understand my experience isn’t universal, but I hope these things can help anyone who loves someone else with anxiety and for the person with anxiety to realize they aren’t alone. 1. 11 Things People Don’t Realize You Are Doing Because Of Your Anxiety. 1.

11 Things People Don’t Realize You Are Doing Because Of Your Anxiety

Decline invites even when you really want to go. Sometimes, anxiety can be so debilitating, that you can’t muster enough energy to go out. 4 Reasons Why Mental Health is a Feminist Issue. I became a feminist because of my mental health.

4 Reasons Why Mental Health is a Feminist Issue

Even before I was comfortable with the words “eating disorder” to describe what I was experiencing, I initially grew to love feminist activism because I was comforted by the idea that my body belonged to me, and me, alone. But during my first year of college, I finally confronted the word “eating disorder,” and by sophomore fall, “depression,” “anxiety,” and “panic disorder” joined the list. Although these words were comfortable in my mind, they tasted bitter in my mouth. They were difficult to say to myself, and even harder to explain to others. Still, knowing I had feminism on my side was a major aspect of my ongoing recovery.

Through feminism, I also grew comfortable calling people out, telling my story, and taking self-care days. One for the HSP introverts. - It's okay to be an Introvert. When Your Partner Has Anxiety: A Meltdown Guide. TW: I swear a lot in this article.

When Your Partner Has Anxiety: A Meltdown Guide

What do you do when your partner is having a panic attack or a depressive episode? It can be really scary and super frustrating watching someone you love go through an episode, especially if you don’t know how to be helpful. This Meltdown Guide was created to help those of you who are in love with people who struggle with anxiety and depression to feel like you can be helpful when your partner seems to be spiraling. Mental illness can be rough on any relationship, and it is truly no one’s fault. You do not have a responsibility to be super human and protect your partner from every little thing, including themselves. This guide was created to inspire those of you with anxiety and depression to communicate with your partner about what you need when you are spiraling, while you are in a better place. Please take, leave, amend, and rip this list off to create a guide of what you think might work for you. So, your partner is having a meltdown. A Metaphor:

The Mighty - Journal. [Traduction] 31 secrets de personnes vivant avec des troubles anxieux. (Note : je maitrise plutôt correctement l’anglais, mais je ne suis ni bilingue ni traductrice professionnelle.

[Traduction] 31 secrets de personnes vivant avec des troubles anxieux

Le retour à la terre ne soignera pas ma dépression. La colère du jour vous est offerte par une énième image pseudo bienveillante ayant surgi dans mon fil d’actualité Facebook.

Le retour à la terre ne soignera pas ma dépression

Je tiens à dire, en préambule, que je ne blâme pas spécifiquement la personne ayant posté l’image (que j’aime beaucoup), mais que ça a été un peu la goutte d’eau qui a fait déborder le vase d’une réflexion qui me tortillonne depuis quelques temps. Et fallait que ça sorte. Voilà l’image en question (Cliquez si vous voulez voir en grand) : « C’est courageux de ta part  et autres bullshit entendu par des proches de patients psy. Pour expliquer un peu le contexte : là, ça n’est pas de ma période de gros pétage de câble à moi, que je parle, mais de la dépression d’une personne proche de moi.

« C’est courageux de ta part  et autres bullshit entendu par des proches de patients psy.

La SNCF, son « détecteur de comportement suspect , et la psychophobie. Aujourd’hui, j’ai lu un article de Libé qui pourrait prêter à rire, s’il n’était pas, au fond, aussi inquiétant.

La SNCF, son « détecteur de comportement suspect , et la psychophobie

Sur fond de « OMG il y a des terroristes partout, il faut les repérer, vite », la SNCF est en train de mettre au point un logiciel qui, sur la base d’images de vidéo-surveillance, est supposé pouvoir « détecter les comportements suspects ». (Article) Pourquoi j'ai décidé de ne plus minimiser ma souffrance? - Lamia(Λαμία), sa vie, son oeuvre (non je déconne)

TW TW TW violences sur enfants, maltraitance «Ce n'est pas si grave après tout»

Pourquoi j'ai décidé de ne plus minimiser ma souffrance? - Lamia(Λαμία), sa vie, son oeuvre (non je déconne)

Comment les gens traitent la santé mentale vs comment les gens traitent la santé physique. Prendre la décision de dévoiler un trouble de santé mentale - Alpabem. Il y a cinq ans, on m’a diagnostiqué un trouble de santé mentale. LE BROUILLARD. Non mais je m’en fous en fait ! 23 choses à ne probablement pas dire à quelqu'un qui souffre de dépression. Cachez cette détresse que je ne saurais voir. Quand on entre en féminisme, on intègre très vite que« les femmes sont fortes ». Que « nous sommes fortes ». Et fières, combatives, prêtes à rendre les coups, à répondre, à riposter, etc etc.C’est chouette. Borderline, trouble de la personnalite borderline test, etat limite, definition, une souffrance. Borderline : le trouble de la personnalité Etat limite ou Borderline, personnalité limite, définition... (dit aussi personnalité limite, TPL, trouble de personnalité limite) Qu'est-ce que le trouble "borderline" ?

Définition très réductrice: "Une personne souffrant d'un trouble de la personnalité borderline oscille entre un comportement d'adulte et un comportement semblant enfantin. Scoop. Le DSM 6 découvre une nouvelle maladie : le terrorisme. Je m’étais dit que je ne parlerais pas des attentats de Paris. Je savais qu’une fois de plus, l’image des fous serait dégradée en place publique. Cependant, je ne souhaitais pas ramener à nous une part de la question, quand des victimes sont encore à l’hôpital, la France, en deuil, et que certain·es y prennent sans vergogne ce qui leur servira.

Les jours ont passés, et je suis tombé sur cet article. Caroline, psychologue, explique à ses enfants que les terroristes le sont car malades. Je vous demande donc solennellement, Caroline, vous qui êtes titulaire d’un master en psychologie, quels sont les symptômes d’une terrorismite, trouble de la personnalité terroriste, d’un terrorisme infantile aiguë (j’hésite encore sur le terme) ? Ah, la folie. Y a t-il une prédisposition génétique au terrorisme ?

Quelques idées pour construire un espace safe et inclusif en thérapie. Ce texte s’adresse autant aux psys1 qu’à leurs patient/es, ex-patient/es ou futur/es patient/es, client/es thérapeuté/es analysant/es.2 Il a été rédigé par un groupe de personnes ayant pu occuper l’un des rôles ou les deux. La réalisation de ce document informatif fait suite aux séances riches de l’atelier « (dé)construis ton psy ! ». Elle s’origine dans le constat, fait par chacun/e des participant/es, que la pratique de la psychothérapie est trop souvent rendue malaisée en raison de la sur-représentation de conceptions normatives de la sexualité, de l’identité de genre et du corps (par exemple : les filles doivent être féminines, il est normal d’être hétérosexuel, l’absence de vie sexuelle est forcément pathologique, le coït est le but de tout rapport sexuel, etc). Ces conceptions ayant en définitive un impacts très négatifs sur les patient/es et le suivi de la thérapie.

En psychothérapie, il est commun de parler d’un accueil neutre et bienveillant. En toute logique. La Culture du Valide (occidental) Tu es une personne valide et tu n’y as jamais tant réfléchi jusqu’à cette phrase ? Tu te dis que ça doit être (trop) dur de vivre en tant qu’handicapé-e, genre tu pries pour ne (surtout) jamais l’être ? Tu admires le courage quasi héroique des handicapé-e-s ? (mais Batman reste ton super héros) Tu te rassures avec le Téléthon et ce que te racontent les médias quant aux avancées en matière de handicaps ? Tu hésites à savoir si un-e handicapé-e est ultra débile ou hypra intelligent-e ? (cherche encore...) Tu es une personne handicapé-e et tu te sens dans une société faite pour et par les valides ?

Psy Safe et Inclusifs. Tou.te.s ces praticien.ne.s ont donné leur accord pour figurer sur cette liste. Comment s'élabore cette liste : * des retours d'expérience de patient.e.s. qui nous ont adressé leurs contacts. * des professionnel.le.s ayant manifesté eux-même le désir de figurer sur cette liste et avec lesquel.le.s nous avons échangé autour des questions de discriminations systémiques et de cadre thérapeutique assumant ces questions. En aucun cas, "psy safe inclusif" ne s'engage à ce que lela thérapeute que vous rencontrerez vous convienne. Un travail thérapeutique c'est avant tout une rencontre entre deux sujets. Les choix de pratiques professionelles et les méthodologies des psy* que nous listons ici leur appartiennent intégralement et nous n'en sommes pas juge. Pourquoi est-ce que « espèce de débile !  n’est pas une insulte à utiliser tranquilou. Une discussion avec un contact sur Facebook m’a donné l’envie de vous casser un peu les pieds avec des insultes laaaargement rentrées dans le langage courant, à savoir les insultes utilisant le répertoire de vocabulaire du handicap ou de la maladie mentale. « Débile », « triso », « taré, « mongol », « cinglé », « malade mental », « psycho », et j’en oublie surement une bonne pelletée.

J’en vois d’ici commencer à grogner dans leur barbe ou dans leur pas-barbe : « Ouais mais c’est des mots comme ça, quoi, j’insulterai jamais une personne handicapée, pis merde, on peut plus rien dire ou quoi ? Ces autistes qui n'en sont pas. 8 juillet 2015 3 08 /07 /juillet /2015 21:17. [Traduction] Cette vue de l’intérieur de la schizophrénie prouve que le privilège neurotypique existe. (Note : je maitrise plutôt correctement l’anglais, mais je ne suis ni bilingue ni traductrice professionnelle.