background preloader

Journalisme

Facebook Twitter

Entre rédacteur et secrétaire de rédaction pourquoi, parfois, ça clashe… – grandeursrvitude. (11) LCI se rêve en anti-BFM TV. Dans les couloirs de TF1, les employés de LCI sont sûrement en train de rouler les tambours et de préparer les cotillons dans lesquels ils n’attendent plus que de se vautrer.

(11) LCI se rêve en anti-BFM TV

Le grand jour est arrivé. Ce mardi à 5 h 59, la chaîne d’information en continu du groupe Bouygues, en coma artificiel depuis des années, renaît enfin en débarquant sur la TNT gratuite. Par la grâce d’une décision du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) en décembre, «70 % des Français vont pouvoir découvrir nos journaux, nos programmes, nos présentateurs», respire Nicolas Charbonneau, le directeur général de la chaîne en charge de l’éditorial. Journaliste, un métier sens dessus-dessous - page 2.

Eric Marquis, ancien président de la Commission de la carte d'identité des journalistes professionnels, rappelle de son côté que les condition d'attribution de la carte ont évolué pour faire face à une précarité grandissante.

Journaliste, un métier sens dessus-dessous - page 2

Dans les années 2000, décision fut ainsi prise de diviser par deux l'exigence de revenus mensuels tirés du journalisme, soit la moitié d'un Smic ou 627 euros pour la première demande. «Si on avait maintenu [les anciens critères] il y aurait des milliers de journalistes qui n'auraient pas leur carte». Mais, a-t-il déclaré, «on observe une régression du salariat, avec des gens qui ne sont pas payés en salaires, et le développement de l'auto-entrepreneuriat qui est la négation du statut de journaliste».

Impossible par exemple de faire valoir avec des factures ce que prévoit la convention collective des journalistes en raison de son ancienneté, notamment le bénéfice des clauses de conscience ou de cession. Tenir compte de l'évolution des usages. 5 tendances qui bouleversent les pratiques journalistiques. Le Gorafi, Vita Liberté: quand la presse se gave sur du vent. Coup sur coup, nous venons de voir deux non-événements être répercuté médiatiquement.

Le Gorafi, Vita Liberté: quand la presse se gave sur du vent

Ces deux événements dénotent d’une évolution croissante où la presse n’est plus dupe ou victime, elle est tout simplement complice. Le modèle de la presse en ligne n’est plus un modèle qui vend de l’information, c’est un modèle qui vend du contenu. I. L’historique Aujourd’hui, le Gorafi vient d’annoncer sa fin. Et cela fonctionne : Pourtant, on sait déjà que c’est un fake puisque c’est une simple redirection 302 : Ce week-end, mon téléphone sonne avant d’entrer en studio radio. En 10 minutes à peine, on déconstruit la ficelle et je pense que cela ne fera qu’un simple article qui n’aura pas plus d’écho. Le lendemain, un défilé de médias va relayer l’information en reprenant toutes les citations obtenues par la journaliste, mais en occultant TOTALEMENT toute l’analyse d’après qui montre que c’est voulu. Dans le premier cas, une simple vérification peut tuer l’histoire.

II. OuestFrance - Ecole. Les cinq paradoxes d’une presse qui se meurt. Comme une musique lancinante, le discours du déclin a conquis les esprits : la presse se meurt.

Les cinq paradoxes d’une presse qui se meurt

Inscrite dans une course sans fin vers un hypothétique rattrapage technologique et éditorial, la presse s’essouffle. Est-il pourtant déjà trop tard ? Le dossier est complexe et les pièces à charge sont nombreuses : crise du marché et du modèle publicitaire, défiance des lecteurs attirés par de nouveaux canaux d’information, manque d’agilité des rédactions, retard technique, incertitudes éditoriales, etc. Quels arguments opposer dans ce procès en incompétence et en aveuglement ? Un procès expéditif qui fait table rase d’une expérience de plus d’un demi-siècle. A Mulhouse, les localiers de France 3 bousculent le quotidien. L'éditorial, « vitrine idéologique du journal » ? 1Parmi les genres de la presse écrite, l'éditorial, traditionnellement associé au pôle du commentaire, a suscité un certain intérêt.

L'éditorial, « vitrine idéologique du journal » ?

Il est sans doute l’une des spécificités les plus marquantes et les plus visibles de la presse écrite. Ilest ainsi logique que cet article s'inscrive dans la continuité de certains travaux antérieurs. Il s'inscrit d'abord dans la suite logique de l'article d'Annik Dubied et de Marc Lits paru dans le numéro 94 de Pratiques, consacré aux genres de la presse écrite. II s'inspire aussi d'une thèse soutenue à Rouen en novembre de l'année passée. 24h dans une rédaction. La PQR se regroupe sur un air de trust. La répartition des groupes de presse régionale en France est devenue une géographie des grands ensembles.

La PQR se regroupe sur un air de trust

Huit grands groupes se partagent aujourd’hui la quasi-totalité des quotidiens régionaux, et la tendance, ancienne, ne fait que s’accélérer. En tête, le Crédit mutuel (lire page ci-contre), qui possède tous les titres de Nancy à Grenoble : les Dernières Nouvelles d’Alsace, le Bien public , le Dauphiné libéré ... Puis le Groupe Ouest-France, avec son quotidien mastodonte (750 000 exemplaires vendus par jour), présent dans douze départements . Informer n’est pas communiquer - Dominique WOLTON. Communiquer c’est autant partager ce que l’on a en commun que gérer les différences qui nous séparent.

C’est pourquoi la communication devient une des grandes questions de la paix et de la guerre de demain. Extraits. Victoires Editions. Eric Fottorino: "Retrouver le sens de la singularité" #journalisme. Se préparer à la rédaction en chef. Les patrons de la presse nationale.