background preloader

Grands penseurs

Facebook Twitter

Jiddu Krishnamurti et son enseignement. Françoise Héritier. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Françoise Héritier

Françoise Héritier Anthropologue et ethnologue française XXe-XXIe siècles Françoise Héritier à Strasbourg, en 2009. Biographie[modifier | modifier le code] Dans la continuité du principal théoricien du structuralisme, Françoise Héritier approfondit la Théorie de l'Alliance et celle de la Prohibition de l'inceste, établies communément sur la notion de circulation des femmes. Son successeur à la chaire d'anthropologie est Philippe Descola. Elle est membre du comité de parrainage de la Coordination française pour la Décennie de la culture de paix et de non-violence. En juillet 2011, elle intègre l'équipe de campagne de Martine Aubry pour l'élection présidentielle de 2012 chargée avec Caroline De Haas de la thématique « Femmes[5] ».

Sur les différences femmes/hommes[modifier | modifier le code] Plus précisément, selon Françoise Héritier : « L'alimentation des femmes a toujours été sujette à des interdits. Ouvrages[modifier | modifier le code] Conversation avec Françoise Héritier: «L'égalité homme/femme n'est pas l'indifférenciation» Pierre Bourdieu.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pierre Bourdieu

Vous lisez un « bon article ». Pour les articles homonymes, voir Bourdieu. Pierre Bourdieu Pierre Bourdieu (1930-2002) est l'un des sociologues français les plus importants de la deuxième moitié du XXe siècle et qui, à la fin de sa vie, devint, par son engagement public, l’un des acteurs principaux de la vie intellectuelle française. Sa pensée a exercé une influence considérable dans les sciences humaines et sociales[1], en particulier sur la sociologie française d’après-guerre. Son œuvre sociologique est dominée par une analyse des mécanismes de reproduction des hiérarchies sociales.

L’œuvre de Bourdieu est ainsi ordonnée autour de quelques concepts recteurs : habitus comme principe d’action des agents, champ comme espace de compétition sociale fondamental et violence symbolique comme mécanisme premier d’imposition des rapports de domination. Biographie[modifier | modifier le code] Il est le père du réalisateur Emmanuel Bourdieu. Pierre Rabhi : "le superflu est sans limites alors qu'on n'assure pas l'indispensable". Après un premier entretien il y a quinze jours, Reporterre retrouve Pierre Rabhi pour prolonger la discussion sur les grands enjeux écologiques de la société française.

Pierre Rabhi : "le superflu est sans limites alors qu'on n'assure pas l'indispensable"

Le gouvernement organise un débat public national la « transition énergétique ». Qu’en attendez-vous ? Que doit mettre en place le gouvernement ? Pierre Rabhi - Avant toute chose, il faut d’abord qu’on réduise notre avidité. Comment voulez-vous répondre à une insatiabilité permanente par des ressources limitées ? On ne met jamais en évidence ce que l’on a, ce qui peut déjà nous réjouir. Et les gaz de schistes participent de cette tendance énergivore… Ca prouve une fois de plus que la civilisation moderne est la civilisation la plus fragile de toute l’histoire de l’humanité.

Pourtant, notre population augmente, nous sommes sept milliards d’êtres humains sur Terre, bientôt neuf. Non, l’histoire de la démographie n’a rien à voir là-dedans. D’aucune. Vous n’avez pas d’avis sur le mariage homosexuel ? Si, bien sûr. Pierre Rabhi. Initiateur du Mouvement Colibris, reconnu expert international pour la lutte contre la désertification, Pierre Rabhi est l’un des pionniers de l’agriculture écologique en France.

Pierre Rabhi

Depuis 1981, il transmet son savoir-faire en Afrique en cherchant à redonner leur autonomie alimentaire aux plus démunis et à sauvegarder leur patrimoine nourricier. Auteur, philosophe et conférencier, il appelle à "l'insurrection des consciences" pour fédérer ce que l'humanité a de meilleur et cesser de faire de notre planète-paradis un enfer de souffrances et de destructions. Devant l'échec de la condition générale de l'humanité et les dommages considérables infligés à la Nature, il nous invite à sortir du mythe de la croissance indéfinie, à réaliser l'importance vitale de notre terre nourricière et à inaugurer une nouvelle éthique de vie vers une "sobriété heureuse". "De ses propres mains, Pierre Rabhi a transmis la Vie au sable du désert...