background preloader

Personnes-personnages

Facebook Twitter

André Léo. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. André Léo Biographie[modifier | modifier le code] Elle naît à Lusignan dans la Vienne en 1824, dans la maison sise au no 4 de la place où se trouve aujourd'hui la mairie. Elle y demeure jusqu’en 1830, quand sa famille part s'installer non loin de là, à Champagné-Saint-Hilaire. Elle grandit dans un milieu cultivé de la bourgeoisie éclairée. Parvenue à échapper à la répression de la Semaine sanglante, elle s'exile en Suisse puis en Italie. Citations[modifier | modifier le code] Extraites de La Femme et les Mœurs : Non la femme n'est pas une chose, un pur réceptacle. Œuvres rééditées[modifier | modifier le code] La Femme et les Mœurs, Le Lérot éditeur, Tusson, 1990Un mariage scandaleux, Association des publications chauvinoises, nouvelle édition 2000.Marianne, Association des publications chauvinoises, nouvelle édition 2006.Légendes corréziennes, La Découvrance éditions, La Rochelle, 2006.

Œuvres[modifier | modifier le code] Henri-Corneille Agrippa de Nettesheim. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Agrippa. Henricus Cornelius Agrippa ab Nettesheim Henri Corneille Agrippa de Nettesheim ( - ), dit Cornelius Agrippa ou encore Agrippa de Nettesheim, est considéré comme un savant occultiste ou ésotériste. Le jésuite Marc-Antoine Del Rio l'appelle "Archimage". Biographie[modifier | modifier le code] "Le véritable nom de sa famille est Cornelis ; il y joignit Agrippa, tiré de l'ancien nom de Cologne (Colonia Agrippina), son lieu de naissance, et y ajouta ab Nettesheim, ce qui donne en latin, avec le nom de baptême, Henricus Cornelius Agrippa ab Nettesheim. On connaît sa vie grâce à ses lettres[2], à des témoignages, et à la biographie de Charles Nauert. Il parlait huit langues (allemand, français, italien, espagnol, anglais, latin, grec, hébreu).

Philosophie[modifier | modifier le code] Facette de féministe (1509). Volte-face : Agrippa passe de l'ésotérisme au scepticisme. Facette de sceptique (1526). Peer Gynt. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Genèse[modifier | modifier le code] Personnages[modifier | modifier le code] Photographie de l'acteur Henrik Klausen dans le rôle de Peer lors de la première en 1876. Åse,veuve d'un paysanPeer Gynt, son filsDeux vieilles femmes, avec des sacs de maïsAslak, un forgeronLes invités de la noceUn maître cuisinierUn violoneuxUn homme et une femme, nouveaux venus dans le districtSolveig, leur filleHelga, sa jeune sœurLe fermier de HægstadIngrid, sa filleLe jeune mariéLes parents du mariéLes trois crémièresUne femme vêtue de vertUne princesse trollLe vieux de la montagne, roi des trollsLa cour des trollsLes jeunes trolls, garçons et fillesUn couple de sorciersLutins, ondines, gnomes, etc.Un vilain garnementLe Grand Courbe, la voix dans les ténèbresKari, la femme d'un métallierMaster CottonMonsieur BallonM. von EberkopfM.

Argument : soi-même et le vaste monde[modifier | modifier le code] La musique de Grieg[modifier | modifier le code] Acte I 1. Acte II. Gainsbourg : la mort en héritage ? Que reste-t-il de Serge Gainsbourg pour ceux qui ne l’ont connu que mort ? Nicolas Chapelle, critique rock notamment pour Les Inrocks, tente de voir ce qui se cache derrière le mythe. « Gainsbourg est mort il y a vingt ans (…) en réalité il avait disparu depuis longtemps » écrit Nicolas Ungemuth dans le Figaro Magazine au terme d’un portrait assez peu élogieux.

Gainsbourg pilleur du répertoire classique, Gainsbourg opportuniste plus que défricheur… D’accord. Sa démonstration tient debout, et puis il l’a rencontré, lui. Il a connu ses succès, assisté à la chute. Mais quel sens est-ce que ça peut avoir ? Son Gainsbourg a été vivant, puis il a été Gainsbarre, puis il est mort. Pourquoi ces deux albums ? Entre les deux, il est le seul. Nicolas Chapelle. Moondog. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Biographie[modifier | modifier le code] Le père de Louis Thomas Hardin est un pasteur épiscopalien, sa mère est institutrice et joue de l'orgue. En 1922, alors qu'il est encore enfant, il visite avec son père une réserve indienne Arapaho et assiste à une danse du soleil.

C'est une expérience musicale forte, les rythmiques indiennes et la sonorité des percussions resteront présentes dans ses compositions[1]. En 1932, un bâton de dynamite lui explose au visage et l'aveugle de manière permanente[2]. En 1943, il obtient une bourse et part étudier la musique à Memphis. Il décide, en 1947, de se faire appeler « Moondog »[3]. Sensible aux questions de l'écologie, Moondog enregistre en 1992 l'album Elpmas, manifeste contre les mauvais traitements infligés aux peuples aborigènes, à la nature et aux animaux, ainsi qu'une mise en garde sur les risques liés au progrès de façon générale. Style de composition[modifier | modifier le code] Albums. BENEFIT BIOGRAPHY. Send "Benefit" Ringtone to your Cell Source: Benefit was born up North but has moved over 22 times in his 22 years living. For the latter majority of his life he's lived in Florida, where he currently attends a University.

Throughout his unstable childhood he found himself always inspired by music. In 1986 for Christmas he received a boom box, and the two tapes Run DMC - Raising Hell, and The Fat Boys - The Fat Boys Are Back. That point in his life would begin a never ending fascination with Hip Hop. As Benefit grew, so did his appreciation for creativity and culture. While he matured, life threw many harsh realities in his path. It wasn't until he was about 14 that he began to write down his ideas and life experiences as lyrics and orchestrate his self expression in the culture he valued so highly. When he had unintentionally finished enough songs to fill up a CD, he decided to give the collection to a couple of people and see what their response would be.

L'énigme Alain Faury-Santerre, "l'homme aux valises macabres" Niels Arestrup, le corps orchestre - Le fil cinéma. Michel Saloff-Coste. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Coste. Michel Saloff-Coste est né en 1955 à Paris. Il réalise ses études secondaires à Saint-Martin-de-France[1] et ses études supérieures à l’École nationale supérieure des beaux-arts dans l’atelier de Gustave Singier.

Parallèlement, il étudie la philosophie à l’université de Vincennes avec Gilles Deleuze[2]. Peintre, photographe, cinéaste, écrivain, enseignant et consultant, Michel Saloff Coste est particulièrement connu pour ses recherches, conférences et livres sur les enjeux du passage de la "Société Industrielle" à la "Société de l'information" . Il s'est attaché à expliquer les grands vecteurs de transformation qui métamorphosent notre civilisation et a focalisé sa recherche sur la manière dont les évolutions technologiques, économiques, sociologiques et écologiques, influencent les entreprises et transforment les structures, les systèmes, la culture et le management des organisations. Pierre Bourdieu. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Vous lisez un « bon article ». Pour les articles homonymes, voir Bourdieu.

Pierre Bourdieu Pierre Bourdieu (1930-2002) est l'un des sociologues français les plus importants de la deuxième moitié du XXe siècle et qui, à la fin de sa vie, devint, par son engagement public, l’un des acteurs principaux de la vie intellectuelle française. Sa pensée a exercé une influence considérable dans les sciences humaines et sociales[1], en particulier sur la sociologie française d’après-guerre.

Sociologie du dévoilement, elle a fait l’objet de nombreuses critiques, qui lui reprochent en particulier une vision déterministe du social dont il se défendait. Son œuvre sociologique est dominée par une analyse des mécanismes de reproduction des hiérarchies sociales. Biographie[modifier | modifier le code] Il est le père du réalisateur Emmanuel Bourdieu. Études[modifier | modifier le code] Début de carrière[modifier | modifier le code] Un village kabyle traditionnel.

Maurice Blanchot. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Blanchot. Maurice Blanchot Œuvres principales Thomas l'Obscur (1950)L'espace littéraire (1955)L'entretien infini (1969)L'écriture du désastre (1983) Biographie[modifier | modifier le code] Maurice Blanchot naît le 22 septembre 1907 au hameau de Quain à Devrouze (Saône-et-Loire), dans un milieu aisé.

En 1944, Blanchot séjourne à Quain où il vivra l'un des événements les plus dramatiques de sa vie, relaté cinquante ans plus tard dans L'instant de ma mort : il faillit être fusillé par des soldats allemands. Il poursuit une œuvre toujours plus exigeante et de laquelle il extirpe toute donnée biographique. Toujours plus absent, il côtoie pourtant Antelme, Marguerite Duras, Dionys Mascolo, Gineta et Elio Vittorini, et sa pensée se radicalise. En 1962, paraît L'Attente l'oubli, point d'orgue de son œuvre, première tentative d'écriture du fragment.

L'œuvre de Maurice Blanchot[modifier | modifier le code] Maurice Blanchot. Site Maurice Blanchot et ses contemporains. La mort du plus secret des écrivains - Site Maurice Blanchot et ses contemporains. Jeanne d'Arc. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Jeanne d'Arc, née vers 1412 à Domrémy (en Lorraine), village du duché de Bar dont une partie relevait du royaume de France pour le temporel et de l'évêché de Toul pour le spirituel et morte dans sa 19e année, sur le bûcher le 30 mai 1431 à Rouen, capitale du duché de Normandie alors possession du royaume d'Angleterre, est une héroïne de l'histoire de France, chef de guerre et sainte de l'Église catholique, connue depuis l'époque comme « la Pucelle d'Orléans », et depuis le XIXe siècle comme « mère de la nation française ».

Elle est béatifiée le et canonisée le [2]. Jeanne d'Arc est devenue une des quatre saintes patronnes secondaires de la France, et dans le monde entier une personnalité mythique qui a inspiré une multitude d’œuvres littéraires, historiques, musicales, dramatiques et cinématographiques. Biographie Jeunesse Famille et enfance Statue de Jacques d'Arc à DomrémyStatue d'Isabelle Romée à Domrémy Jeanne, « la bonne Lorraine » The Passion of Joan of Arc (1928) 1/8. Les représentations de sainte Madeleine. Charles de Beaumont, chevalier d'Éon. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Eon. Charles de Beaumont Mademoiselle de Beaumont, chevalier d'Éon Charles-Geneviève-Louis-Auguste-André-Thimothée d'Éon de Beaumont Il est resté célèbre pour son habillement qui le faisait passer pour une femme.

À sa mort cependant, il fut reconnu par un concile de médecins comme de sexe masculin et parfaitement constitué. Biographie[modifier | modifier le code] Il est le fils de Louis d'Éon de Beaumont, avocat au Parlement de Paris ayant fait fortune dans le commerce du vin en étant directeur des domaines du roi, et de Françoise de Charanton, fille d'un Commissaire Général des Guerres aux armées d'Espagne et d'Italie[1]. Jeunesse[modifier | modifier le code] Carrière[modifier | modifier le code] Sexe[modifier | modifier le code] Sa prétendue folie alimente les arguments de Treyssac de Vergy et d’Ange Goudar, deux hommes de plume aux ordres de l’ambassadeur.

Fin de vie[modifier | modifier le code] Claude Cahun. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Tombeau de Lucy Schwob (Claude Cahun) et Suzanne Malherbe, Saint-Brélade, Jersey Claude Cahun est le nom d'artiste de Lucy Schwob, née le à Nantes[1], morte le à Saint-Hélier (Jersey), photographe et écrivaine française dont la vie est étroitement liée à celle d'une autre artiste d'origine nantaise, Suzanne Malherbe (Marcel Moore).

Liée au mouvement surréaliste, Claude Cahun s'est aussi engagée dans la vie politique de l'entre-deux-guerres et dans la Résistance pendant l'occupation allemande de Jersey. Claude Cahun/Lucy Schwob est la nièce de l'écrivain Marcel Schwob et la petite-nièce de l'écrivain Léon Cahun. Biographie[modifier | modifier le code] Origines et enfance[modifier | modifier le code] Lucy Schwob est la fille de Maurice Schwob, propriétaire, directeur et rédacteur du journal républicain de Nantes Le Phare de la Loire, acheté en 1876 par son grand-père George Schwob. Lucy est élève au lycée de jeunes filles de Nantes. Livres Articles. Pierre Molinier. Mahmoud Darwich. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Darwich. Mahmoud Darwichمحمود درويش Mahmoud Darwich (en arabe : محمود درويش), né le 13 mars 1941 à Al-Birwah (Palestine sous mandat britannique) et mort le à Houston (Texas, États-Unis), est une des figures de proue de la poésie palestinienne.

Profondément engagé dans la lutte de son peuple, il ne cesse pour autant jamais d'espérer la paix et sa renommée dépasse largement les frontières de son pays. Il est le président de l'Union des écrivains palestiniens. Il publie plus de vingt volumes de poésie, sept livres en prose et est rédacteur de plusieurs publications, comme Al-jadid - (الجديد - Le nouveau), Al-fajr (الفجر - L'aube), Shu'un filistiniyya (شؤون فلسطينية - Affaires palestiniennes) et Al-Karmel (الكرمل) . Il est connu pour son engagement au sein de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP). Biographie[modifier | modifier le code] Enfance et premiers poèmes[modifier | modifier le code] Gibran Khalil Gibran. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Khalil. Gibran Khalil Gibran Khalil Gibran en 1913 Œuvres principales Gibran Khalil Gibran est un poète et peintre libanais, né le 6 janvier 1883 à Bcharré au Liban et mort le 10 avril 1931 à New York.

Nom[modifier | modifier le code] Selon la tradition levantine[réf. souhaitée], son nom comprend successivement son prénom (Gibran), le prénom de son père (Khalil), et son nom de famille (Gibran). Jeunesse[modifier | modifier le code] Au Liban[modifier | modifier le code] Gibran est né dans la ville de Bcharré (dans le nord du Liban) de la fille d’un prêtre de rite maronite[2].

Le père de Gibran travaille d’abord comme apothicaire, mais, avec la dette de jeu qu’il est incapable de payer, il se met au service d’un administrateur ottoman[4] ou d'un chef de guerre local[5]. Aux États-Unis[modifier | modifier le code] L’art et la poésie[modifier | modifier le code] Chronologie[modifier | modifier le code] Anthologies. Kahlil Gibran On Joy and Sorrow.