background preloader

Art urbain

Facebook Twitter

Dossier pédagogique : Keith Haring. Keith Haring. Home - TOXIC. Toxic, artiste précurseur du street art américain. Torrick Ablack, alias Toxic, est né en 1965 dans le sud du Bronx, New York.

Toxic, artiste précurseur du street art américain

Il vit entre Paris, New York et Monte Carlo. Il est considéré comme l’un des pionniers du graffiti américain au début des années 80. Dès l’âge de 13 ans il peint les murs et les trains de la ville de New York avec ses amis Kool Koor et A-One, membres comme lui du crew T.M.K (Tag Master Killers). Élevé dans une famille d’origine Caribéenne, il se lie d’amitié avec des artistes tels que Rammellzze et Jean Michel Basquiat. Ensemble ils fréquentent les points chauds de New York : the Mudd Club, Club 57 , CBGB. Toxic, Rammellzze et Jean Michel Basquiat créent le crew « Hollywood Africans » en référence à la stigmatisation des afro américains dans l’industrie du cinéma ; souvent représentés comme des gangsters ou des travailleurs dans les plantations de canne à sucre. Toile « Hollywood Africans » représentant Toxic à gauche – Jean Michel Basquiat Retrouvez une vidéo de Toxic s’exprimant sur Jean Michel Basquiat : Le Graffiti et le Street Art - Speerstra. Le phénomène Graffiti Le phénomène artistique planétaire que nous pouvons observer aujourd’hui et dans chaque recoin de nos rues s’appelle le Graffiti.

Le Graffiti et le Street Art - Speerstra

Tout a commencé à Philadelphie en Pennsylvanie à la fin des années 60 avec des Graffeurs comme Cornbread et Cool Earl. Dés le milieu des années 70, le mouvement Graffiti a rapidement pris de l’ampleur à New York. Des milliers de noms peints à la bombe firent leur apparition sur les bâtiments, boîtes aux lettres, cabines téléphoniques, tunnels, bus et finalement sur les rames du métro. Les tags de Taki 183, sans conteste le plus célèbre des précurseurs, étaient visibles dans tout New York. La culture Hip Hop, des Etats-Unis à l’Europe La culture Hip Hop est une culture qui vient de la population Afro-américaine habitant le Bronx à New York. Le Graffiti apparaissait régulièrement dans les clips vidéos, musique et livres.

Au milieu des années 80, la scène Europééenne du Graffiti et du Hip Hop était installée. Jean Michel Basquiat graffitiste surdoué rejoint le Panthéon des peintres celebres. En bref Star météorite de l'underground graffiti new yorkais" Il est jeune, il est métis, il est beau, il se drogue, il tague dans le métro, il adore Ray Sugar Robinson et Charlie Parker, il peint des toiles immenses qui ressemble à des pans de mur du Bronx par temps d'émeute, il meurt d'une overdose à 28 ans" écrit Elisabeth Couturier dans la revue des beaux arts: Son destin ressemble à la version new wave de l'artiste maudit.

Jean Michel Basquiat graffitiste surdoué rejoint le Panthéon des peintres celebres

Rebelle, précoce, il a eu l'occasion d'attirer l'attention de ses parents et de ses professeurs des nombreuses écoles qu'il fît. Doué pour le dessin et encouragé par sa mère, il se rend régulièrement dans les musées new yorkais.Dés l'adolescence il fait plusieurs fugues et crée le tag SAMO qu'il inscrit sur les portes du métro et sur les murs des bâtiments. Remarqué par un producteur de TV et par un cinéaste il est accueilli dans les shows comme un phare du mouvement graffitiste rencontre Andy Warhol participe à de nombreuses expositions.C'est le succès!

Jean-Michel Basquiat. Jean-Michel BASQUIAT-SAMO. En 1977, avec son ami Al Diaz, Basquiat a commencé les graffiti sur les métros et autour du bas Manhattan et de les signer SAMO© (la même vieille merde) qui désigne chez les Noirs new-yorkais la pérennité d'un racisme discret mais efficace, d'une discrimination hypocrite et sournoise..

Jean-Michel BASQUIAT-SAMO

"(Samo©) A pin drops like a pungent odor" "(SAMO©) Une goupille se laisse tomber comme une odeur piquante" "SAMO© The indirectly involved, The easily convinced & the baffled" "SAMO© Indirectement impliqué, facilement convaincu & dérouté" "SAMO© ne cause pas le cancer chez des animaux de laboratoire" D'autres graffiti de SAMO. Street art. Banksy Art - Street art.

Mouvement artistique e « Street art » est l'art, développé sous une multitude de formes, dans des endroits publiques ou dans la rue.

Banksy Art - Street art

Le terme englobe la pratique du graffiti, du graffiti au pochoir, de la projection vidéo, de la création d'affiche, du pastel sur rues et trottoirs. Le terme « street art » est habituellement utilisé pour distinguer une forme d'art d'un acte de vandalisme réalisé par un individu ou un groupe d'individus qui défendent leur territoire, qui expriment par le billet du graffiti leur appartenance à un groupe ou encore qui désirent passer un message qui n'a aucune valeur artistique. La valeur subversive du « street art » est très puissante et les motivations qui poussent les artistes à afficher leur art dans la rue sont des plus variées. Parfois par activisme, parfois pour signifier un mécontentement face à un fait de société ou tout simplement pour passer un message percutant, le « street art » est un peu la tribune libre des artistes contemporains. Bogotá Street Art - Google Cultural Institute. Street Art 13 - Google Cultural Institute.

Los Muros Hablan - Google Cultural Institute. Urban Art Now - Google Cultural Institute.