background preloader

Ilots bonifiés, ludifiés

Facebook Twitter

Comment utiliser la diversification des rôles dans la classe comme facteur. Les compétences et le travail de groupe, pour une évaluation positive. Au collège Gérard Philipe de Niort, l’équipe pédagogique expérimente un système qui allie l’évaluation par contrat de confiance (EPCC) d’André Antibi et l’évaluation par compétences - continue, différenciée et bienveillante. Conférence nationale sur l’évaluation des élèves Réunis à l’initiative du gouvernement les 11 et 12 décembre, à Paris, lors de la Conférence nationale sur l’évaluation des élèves, des inspecteurs de l’éducation nationale (IEN) et des enseignants se sont succédés pour présenter les projets d’établissements scolaires expérimentant de nouvelles formes d’évaluation.

Au-delà du débat sur l’utilisation des notes, l’un des cas concret présentés concernait l’évaluation positive des élèves au collège. A Niort, au collège Gérard Philipe, l’équipe pédagogique expérimente depuis 2011 un système qui allie l’évaluation par contrat de confiance (EPCC) d’André Antibi et l’évaluation par compétences. Une échelle de 0 à 4 niveaux Des échelles descriptives © Christian Schwier – Fotolia.com.

Un tableur pour suivre les scores de travaux en « îlots bonifiés  Tous ensemble ?

Un tableur pour suivre les scores de travaux en « îlots bonifiés 

La pratique de l’enseignement mixte ou hybride (dans l’espace de la classe et dans l’espace numérique) fait réfléchir à la spécificité des activités ne pouvant avoir lieu que dans la salle de classe. La question est : que pouvons-nous faire à plusieurs dans une salle de classe et que nous ne pourrions pas faire ailleurs ? Peut-on vraiment travailler en groupe ? Une première réponse est bien entendu le face-à-face pédagogique entre un enseignant et un groupe. Une seconde réponse est la possibilité de travaux de groupes. J’avais […] commencé ma carrière en mettant les élèves par îlots de quatre […].

La question est bien : « Où est-ce qu’on nous apprend à travailler en groupe ? Je propose ici un petit enrichissement numérique de la méthode de travail en « îlots bonifiés ». Une méthode : le travail en « îlots bonifiés » Il est possible de s’appuyer sur des dispositifs vertueux pour mieux travailler en groupes (même si aucun ne doit être fétichisé comme une panacée). J'aime : Stimuler et évaluer les débats oraux avec Classdojo. Il y a heureusement constamment des discussions constructives dans mes cours, — mais pas assez souvent de débats selon des cadres formels.

Stimuler et évaluer les débats oraux avec Classdojo

Or les élèves eux-mêmes me demandent d’organiser de vrais débats ! Je me propose donc d’améliorer cette dimension de ma pédagogie. Comme souvent, un outil numérique me permet d’accompagner et de vivifier ma démarche pédagogique : Classdojo. Evaluer les îlots ludifiés – FlipMusicLab.fr. Travailler en îlots. Nous profitons de la sortie du livre de Marie Rivoire sur le travail en îlots pour lancer une discussion sur les conditions d’un travail de groupes réussi.

Travailler en îlots

Deux réactions à ce livre sont à découvrir : une recension élogieuse, par Raoul Pantanella. Et le document à charge contre ce mode de travail, d’un groupe de chercheurs, Christian Puren, Maria-Alice Médioni, Eddy Sebahi. Et vous, qu’en pensez-vous ? Nous souhaitons que ce soit l’occasion de nous poser cette question : à quelles conditions le travail par groupes peut-il être efficace et faire progresser tous les élèves ? L’est-il même réellement ? Microsoft Word - Article Travailler-en-ilots-bonifies - travailler-en-ilots-bonifies. M.rivoire-travailler en ilots bonifies_711878656. Microsoft Word - Article Travailler-en-ilots-bonifies - travailler-en-ilots-bonifies. Travailler en îlots bonifés. Mardi 25 septembre 2012, les néo-certifiés en langues de l’académie de Dijon et leurs tuteurs ont pu assister à une conférence animée par Marie Rivoire sur le travail en îlots bonifiés.

Travailler en îlots bonifés

Cette façon de travailler, dont on entend beaucoup parler dans les listes de diffusion de langues, gagne du terrain et fait aussi des adeptes dans d’autres matières. Selon Marie-Rivoire : Il serait faux de réduire cette méthode de travail à du simple travail en groupes. Il s’agit au contraire d’une façon de travailler totalement différente, avec une méthodologie très précise, qui a des conséquences nettes, rapides et durables sur l’ambiance de classe, la participation, la motivation et donc, par conséquence, le niveau des élèves.

Présenter le travail en îlots bonifiés en quelques lignes est impossible. Les élèves sont par groupes de 4 ou 5, réunis autour de plusieurs tables formant un îlot. Ce dispositif engage les élèves à fournir un travail efficace entre pairs, en toute confiance. Quelques documents.