background preloader

Instrumentation

Facebook Twitter

CASOLI Fabienne et ENCRENAZ Thérèse. Planètes extrasolaires. Saint-Amand-Montrond. Belin, Septembre 2005. 159p. Pour la Science. Ondes gravitationnelles : les coulisses d’une découverte. Le 14 septembre 2015 est un jour historique.

Ondes gravitationnelles : les coulisses d’une découverte

Pour la première fois, les chercheurs de la collaboration LIGO-Virgo ont en effet détecté des ondes gravitationnelles, ces ondes prédites par Albert Einstein mais qu’il croyait indécelables. Voici le récit de cette découverte majeure, publié dans « Carnets de sciences », la nouvelle revue du CNRS. Campus d’Orsay. 9 h 00. C’est un lundi comme les autres pour Patrice Hello, physicien du Laboratoire de l’accélérateur linéaire1 (LAL). La Chine va pour la première fois ramener des échantillons lunaires sur Terre (People’s Daily, Partenaire de Guinéenews) Par Feng Hua et Meng Xiangfu, journalistes au Quotidien du Peuple Selon les dernières informations données aux journalistes du Quotidien du Peuple par le Programme d’exploration lunaire de l’Administration d'Etat pour la science, la technologie et l'industrie de la défense nationale, Chang’e 5, la sonde lunaire chinoise du programme d’exploration lunaire chargée de collecter des échantillons sur la Lune et de les ramener sur Terre sera lancée cette année.

La Chine va pour la première fois ramener des échantillons lunaires sur Terre (People’s Daily, Partenaire de Guinéenews)

A ce sujet, Hu Hao, ingénieur en chef de la troisième phase du Programme d’exploration lunaire et député à l’Assemblée nationale populaire, a déclaré dans un entretien avec les journalistes du Quotidien du Peuple que Chang’e 5 progresse bien, précisant que la sonde est entrée en phase de tests après achèvement de son assemblage d’ensemble, et que sa sortie d’usine est prévue pour le mois d’août. NASA. Le rover de la mission Mars 2020 - Sciencesetavenir.fr. Le Télescope Géant Européen.

Une nouvelle technique de détection pour l'astronomie infrarouge. L'équipe du Professeur François Reynaud de l'Institut XLIM (CNRS/Université de Limoges) vient de mettre au point un nouvel instrument qui convertit la lumière infrarouge en fréquences visibles.

Une nouvelle technique de détection pour l'astronomie infrarouge

Appliqué à l'astronomie, il pourrait permettre de détecter et d'observer des objets astrophysiques (étoiles, exoplanètes) qui jusque-là étaient difficilement accessibles. Ces résultats sont publiés le 2 décembre 2016 dans Physical Review Letters. Pendant très longtemps, les sources de lumières et les détecteurs dans le domaine du moyen infrarouge ont été les parents pauvres de la photonique. Actuellement, des sources commencent à se développer mais la détection reste difficile. La découverte de l'Institut Xlim (CNRS/Université de Limoges) s'appuie sur une nouvelle technique hybride de détection de la lumière. Image du prototype © François Reynaud Son prototype a été testé avec succès sur CHARA, réseau de 6 télescopes situé à l'Observatoire du Mont Wilson, près de Los Angeles aux États-Unis.

Feu vert pour WFIRST, le télescope à large vue. JAMES WEBB.

Feu vert pour WFIRST, le télescope à large vue

Le télescope spatial James Webb, annoncé comme le successeur d’Hubble, n’est pas encore lancé que la Nasa prévoit déjà d’envoyer un nouveau télescope dans l’espace. Le WFIRST promet de répondre aux besoins « des domaines scientifiques identifiés comme prioritaires par la communauté astronomique » a déclaré Paul Hertz, directeur de la division d'astrophysique de la NASA à Washington, lors de l’annonce du démarrage du projet. Exoplanètes et matière noire en ligne de mire WFIRST aura deux objectifs principaux : explorer de vastes régions du ciel dans le proche infrarouge pour comprendre comment matière noire et énergie noire affectent le développement de l’univers. Ces deux entités mystérieuses constitueraient jusqu’à 95 % du contenu de l’univers mais personne n’a encore réussi à les identifier. INSTRUMENTS. Matière noire et énergie noire représentent l’un des grands mystères de la physique des 20 et 21ème siècle. Wide Field Infrared Survey Telescope. De nouveaux télescopes chasseurs d'exoplanètes à Paranal.

Eso1502fr — Communiqué de presse institutionnel Le NGTS capture avec succès sa première lumière 14 janvier 2015 Le réseau de télescopes de nouvelle génération dédié à la recherche de transits (NGTS pour Next-Generation Transit Survey) a capté avec succès sa première lumière depuis l'Observatoire de Paranal de l'ESO au nord du Chili.

De nouveaux télescopes chasseurs d'exoplanètes à Paranal

Ce réseau a pour objectif de détecter des transits exoplanétaires – des planètes qui, lorsqu'elles passent devant leur étoile hôte, génèrent une faible diminution de l'éclat de l'étoile, susceptible d'être enregistrée par des instruments dotés d'une grande sensibilité. Les télescopes auront pour mission de découvrir des planètes de la taille de Neptune ainsi que des planètes de dimensions inférieures, dont le diamètre est compris entre deux et huit diamètres terrestres. Au nombre de douze et disposés en réseau NGTS est conçu pour fonctionner en mode robotisé.

Doté d'un grand champ d'observation[2]. Il s'agit du premier réseau de télescopes hébergé. James Webb Space Telescope (JWST) NASA.