background preloader

Intimité - Innova

Facebook Twitter

Sophie Calle, l'artiste qui nous a préparés à notre étrange monde numérique. Je me souviens très précisément du jour où j’ai entendu parler de Sophie Calle pour la première fois.

Sophie Calle, l'artiste qui nous a préparés à notre étrange monde numérique

C’était au milieu des années 90, à la télévision, où elle venait parler de son film “No sex last night”. Je ne connaissais rien à l’art contemporain, rien à l’autofiction (rien au sexe non plus d’ailleurs, le film de ma vie à l’époque aurait pu s’intituler “No sex toutes les nights”) et je fus stupéfait que l’on puisse faire ça : c’est-à-dire partir en road trip aux Etats-Unis avec son amour finissant, filmer le voyage avec une petite caméra, et faire chaque matin un plan du lit défait en disant “No sex last night”. J’étais fasciné que l’on fasse une oeuvre avec ça (car ce film est une oeuvre, je m’en étais convaincu en le voyant).

On pourrait tirer de cette révélation deux conclusions que je ne voudrais pas qu’on tire. La première serait de croire qu’en disant cela, je pense que l’étalement de la vie privée sur Internet relève de l’art. Applications « anonymes » ou « éphémères » : le grand bluff. Snapchat, Whisper, Secret : ces services ont construit leur popularité sur des promesses de confidentialité et de caractère éphémère.

Applications « anonymes » ou « éphémères » : le grand bluff

Des affaires récentes les ont mises à mal. Un adage datant des débuts du Web, popularisé par une caricature américaine, expliquait que, « sur Internet, personne ne sait que vous êtes un chien ». Whisper accusé d'enregistrer la géolocalisation de ses utilisateurs à leur insu. L'application permettant de publier des messages « anonymes » enregistre la géolocalisation de ses utilisateurs sans qu'ils soient forcément au courant.

Whisper accusé d'enregistrer la géolocalisation de ses utilisateurs à leur insu

L'application permettant de publier des messages « anonymes » Whisper enregistre la géolocalisation de ses utilisateurs sans qu'ils soient forcément au courant, révèle le quotidien britannique The Guardian. Whisper (« chuchotement »), que ses concepteurs présentent comme « l'endroit le plus sûr d'Internet », collecte en réalité de nombreuses informations sur ses utilisateurs, qui lui permettent de les identifier, et a déjà collaboré à plusieurs reprises avec les forces de l'ordre, explique le quotidien britannique. Le Guardian, qui étudiait la possibilité d'un partenariat avec Whisper, a pu accéder durant trois jours à l'outil interne de l'entreprise, qu'elle utilise pour repérer des messages particulièrement intéressants.

Biblio calle. Reconnaissance faciale : DeepFace, le projet vertigineux de Facebook. Taper sur Google le nom d'une personne avant de la rencontrer.

Reconnaissance faciale : DeepFace, le projet vertigineux de Facebook

Poster ses propres photos et raconter sa vie sur les réseaux sociaux. Des gestes devenus anodins, des réflexes pour certains. Parents, réfléchissez avant de publier sur Internet des informations sur vos enfants. Au risque de paraître vieux jeu ou de dramatiser une situation qui, à vos yeux, ne l'est pas, je m'inquiète beaucoup des conséquences qu'auront les actions de parents qui publient sur Internet des photos et informations sur leurs enfants (en particulier en bas âge et avant ou pendant l'adolescence).

Parents, réfléchissez avant de publier sur Internet des informations sur vos enfants

De plus en plus de parents montrent et dévoilent "au monde" ou à un grand cercle de personnes des images et des informations souvent personnelles sur leurs enfants (via Facebook, Instagram, Twitter, etc.) : photos d'échographie, lieux de vacances, style d'habits, ce qu'ils mangent, s'ils ont des frères et sœurs voire des jumeaux, leur première visite au cirque, leur baptême, etc. Quand on estime que 79 % des parents jugent Facebook "dangereux" pour leurs enfants, ça laisse pantois. Et qu'en est-il des enfants qui, lorsqu'ils sont en âge de décider, ne veulent pas être en ligne ou se retrouver avec des informations et photos en ligne à gérer ? Que dit le droit sur cette question ? La vie privée. Pourquoi les femmes enceintes scénarisent leur grossesse à ce point sur YouTube.

Laissez-moi enfourcher mon déambulateur de vieille personne et vous parler d'un temps que les moins de 30 ans ne peuvent pas connaître.

Pourquoi les femmes enceintes scénarisent leur grossesse à ce point sur YouTube

Au milieu des années 2000, la blogosphère féminine se divisait en trois grandes catégories relativement distinctes: les blogueuses mode/beauté, les blogueuses mamans et les blogs de cuisine. Bien sûr, une blogueuse beauté pouvait ajouter sur son site un onglet «food» (avec forces adresses de salon de thé kawaï) et de nombreuses blogueuses mamans distillaient quelques conseils mode ou photos de leur look, mais les univers restaient cloisonnés. En 2016, les pionnières ont célébré leur dix ans. La majorité d'entre elles ont passé le cap des 30 ans et se targuent d'être désormais des blogueuses «lifestyle», dans l'acceptation du terme la plus large.

Faut-il se méfier de nos amitiés numériques ? C’est une Mata-Hari 2.0 que l’armée israélienne vient de démasquer.

Faut-il se méfier de nos amitiés numériques ?

Une espionne aussi accorte que virtuelle, qui séduisait les soldats sur Internet pour mieux s’emparer de leurs données informatiques. D’après l’enquête des services de renseignement israéliens, le Hamas serait derrière cette supercherie en ligne. Quelle morale tirer de cette histoire ? Toute ma vie sur internet - Envoyé spécial. Contre l'hypothèse de la « fin de la vie privée »

1La question de savoir si nos sociétés connaissent une érosion progressive de la vie privée est au cœur des conflits politiques et des débats intellectuels des dernières années.

Contre l'hypothèse de la « fin de la vie privée »

Face à l’essor de l’informatique ubiquitaire et des big data, des grandes plateformes du Web social et des dispositifs mobiles, l’opinion publique oscille entre postures apocalyptiques et enthousiasmes parfois calculés à l’annonce de la « fin de la vie privée » [Arthur 2012]. Quoique largement hypothétique, ce processus ouvre la voie à des abus tout autant de la part d'entreprises privées que des pouvoirs étatiques. De la découverte d’Échelon (2000) à l’affaire PRISM (2013), la mise en place d’un vaste complexe militaro-informatique, collectant des données personnelles de milliards d’utilisateurs de dispositifs numériques, ne fait plus de doute. 4Comme sur le lieu d'un crime, il vaut toujours la peine de revenir sur le moment où un mensonge a été prononcé en public. 1 M.

On va pouvoir faire des Facebook Live depuis la webcam de notre ordinateur. Le roman, la vie privée et la liberté d'expression. La Cour européenne des Droits de l’Homme a, le 12 mars 2015, statué sur le cas d'un romancier portugais, Almeid Leitao Bento Fernandes, qui poursuivait le Portugal.

Le roman, la vie privée et la liberté d'expression

L’auteur a été condamné pour atteinte à la vie privée, car son roman racontait l’histoire de sa belle-famille. Les juges portugais ont en effet estimé que l’écrivain avait dépassé les limites de sa liberté de création artistique en méconnaissant le droit des plaignants au respect de leur vie privée, « étant donné que certains des faits racontés et des jugements de valeur formulés » les concernaient ainsi que « deux membres défunts de leur famille ».

Et les magistrats européens de rappeler que la Convention européenne de Sauvegarde des Droits de l’Homme et des Libertés Fondamentales vise aussi bien la liberté d’expression que le respect de la vie privée. Tous les textes sont donc des objets de droit. L’intimité : un besoin et un droit. Sans cet espace privé de pensées, croyances, projets, nous sommes comme amputés de nous-même.

L’intimité : un besoin et un droit

Nous le protégeons, puis nous apprenons à le partager. Les explications du thérapeute Robert Neuburger qui lui consacre un livre. L'intimité (origine, études, analyses) La fonction Facebook qui permet de stalker tout le monde fait son grand retour - Motherboard. Facebook est une plateforme extrêmement puissante, dont vous ne maitrisez probablement pas toutes les arcanes. Saviez-vous, par exemple, qu'en jouant un peu avec la fonction recherche, vous pouviez retrouver toutes les photos de jolies jeunes femmes en bikini likées par votre collègue un peu creepy ? En 2013, Facebook a lancé la fonction Graph Search, qui permet de collecter plein d'informations de ce genre sur vos contacts sans leur consentement. Devant les critiques qui lui étaient adressées dans les médias, Facebook a interrompu le développement de cet outil et s'est concentré sur un système de recherche moins intrusif, la recherche universelle.

Le problème, c'est que Graph Search est toujours actif. Nous l'avons plus ou moins oublié parce que personne ne l'utilise, ou presque (il faut dire que sa complexité en rebute plus d'un).