background preloader

Veille technologique

Facebook Twitter

L'utilisation pédagogique des jeux sérieux | Usages pédagogiques du numérique - DANE Besançon. Les 5 meilleurs outils pour créer des nuages de mots. Mediaenlab | Médiations numériques en médiathèque. Santé, transports, alimentation, environnement, industrie, défense, journalisme, éducation…, les serious games sont en pleine expansion et intéressent une multitude d’acteurs, privés et publics, animés par différents objectifs (communication, apprentissage, fidélisation…) Ils sont l’expression la plus concrète de cette tendance globale à la gamification (transfert des mécanismes du jeu à d’autres domaines de la société).

Leur capacité à transmettre des messages ou des savoirs de manière plus ludique et donc, plus accessible et plus motivante en exploitant notre prédisposition naturelle au jeu justifie cet engouement. D’après la définition proposée en 2006 par Julian Alvarez et Olivier Rampnoux, il « combine une intention sérieuse, de type pédagogique, informative, communicationnelle, marketing, idéologique ou d’entraînement avec des ressorts ludiques issus du jeu vidéo ». Les serious games renvoient ainsi à une multitude de types de jeux répondant à des finalités diverses.

La médiation avec les jeux vidéo à la bibliothèque Louise Michel, à Paris. Les jeux vidéo ont-ils une place à la bibliothèque ? Comment les utiliser ? Selon quels critères, pour quels publics ? Avec quel impact sur la vie de la bibliothèque ? De plus en plus de structures font le pari du numérique, dont la bibliothèque Louise Michel, à Paris. Une expérience dont nous fait part Julien Prost, responsable du pôle numérique. Contexte La bibliothèque Louise Michel, inaugurée en mars 2011 à Paris, dans le 20e arrondissement, s’est constituée comme une « grande maison », un lieu ouvert et accueillant et accessible. Les principes y sont assez simples : la bibliothèque est un lieu de vie, un lieu d’épanouissement social, où l’on se rencontre, où l’on échange, où l’on apprend. C’est un lieu de cohabitation, où les âges et les pratiques se croisent au sein de différents parcours. Concrétisation Nous avons essayé de développer une offre la plus cohérente possible, la plus complète également qui puisse toucher tous les publics.

Demain Notes et références 1. - Le blog de Silvae, bibliothécaire engagé pour le développement des médiations numériques et des biens communs de la connaissance. Passage numérique - Lieu d'accueil d'expérimentation numérique. Les compétences numériques ne s’improvisent pas ! À l’heure où la Coalition française en faveur des compétences numériques se forme, avec l’adoubement du Medef par l’Union européenne, faire l’état des lieux, repérer les blocages et les freins, analyser les référentiels et les nomenclatures, et établir la cartographie des acteurs… est une urgence. Elle relève à la fois d’attentes d’employabilité comme de citoyenneté, comme le précise la très récente recommandation CM/Rec (2017)8 du Conseil de l’Europe sur « Les mégadonnées au service de la culture, du savoir et de la démocratie ». Les résultats de l’ANR TRANSLIT peuvent être vus comme une contribution à cette actualité majeure.

Ils sont en phase avec les changements institutionnels et les interrogations des acteurs de terrain. Ils apportent l’éclairage d’une recherche qui a duré trois ans. Le ressenti numérique se précise autour des trois cultures de l’information : infomédia (information-communication), info-doc (documentation) et info-data (informatique). I. II. III. Conclusions. Mention. Outil complet de veille sur le web et les reseaux. Mention est un outil de veille simple à mettre en place qui ne manque pas d’atouts et d’attraits pour quelqu’un qui souhaite démarrer une veille active sur son nom, sur sa marque, sur son entreprise ou sur un ou plusieurs mots clés.

Mention scanne en temps réel les principales sources du net et des réseaux sociaux. Web, Facebook, Twitter, News, Blogs, Vidéos, Forums et Images pour vous permettre de ne jamais rater une mention, même si il vous est toujours possible de ne retenir qu’une partie des sources dans votre veile. Vous pouvez configurer le service pour être alerté par email pour pouvoir réduire le temps de réponse et de traitement d’une citation. Le service vous permet de réagir rapidement à toutes vos mentions à partir de votre tableau de bord. Vous pouvez ainsi retweeter, partager un article sur votre fil twitter ou encore sur votre compte facebook.Vous pouvez aussi conserver pour votre curation les mentions les plus intéressantes. Le parametrage de Mention est assez simple. Qu’est-ce que l’identité numérique ? Qu’est-ce que l’identité numérique et l’e-réputation ? Cette question se pose aujourd’hui dans le cadre de l'écosystème internet pour les usages individuels et collectifs.Cet ouvrage présente de manière accessible l'état de la recherche sur ces questions et propose un tour d'horizon des enjeux fondamentaux à maîtriser pour pouvoir garder le contrôle sur sa présence en ligne ou sur celle de son organisation.Ce livre s'adresse à ceux qui, soucieux de découvrir la richesse de cette problématique, aux entreprises, organisations et collectivités à la recherche d'une méthodologie et de bonnes pratiques sur ces questions, ainsi qu'à toute personne qui s'est déjà, ne serait-ce qu'une fois, posé la question de savoir si la publication d'une information, d'une vidéo, d'une photographie, d'un statut Facebook, ne risquait pas de lui porter un jour préjudice, à lui, à l'un de ses proches ou à son employeur.

Cet ouvrage a été réalisé avec le soutien du Labex Hastec. Biblio 2057. Les algorithmes menacent-ils la démocratie? Les algorithmes sont de plus en plus présents dans notre vie quotidienne et dans les processus de décision. Or, à l’ère des big data et de l’intelligence artificielle, l’opacité de certains traitements automatisés pourrait menacer l’État de droit et la démocratie. L’informaticien David Monniaux décrypte les logiques à l’œuvre dans la méthode algorithmique et pointe ses possibles dangers.

Naguère inconnu du grand public, le terme « algorithme » cristallise maintenant sur lui les espoirs et les craintes suscitées par la révolution du big data. Pourtant, la notion d’algorithme a été définie et utilisée par les mathématiciens et les informaticiens bien avant de devenir un fantasme médiatique. Vous avez dit algorithme ? Un algorithme n’est ni plus ni moins qu’une suite finie d’instructions qui va permettre de résoudre un problème, sans nécessiter de réflexion ou d’inventivité de la part de celui qui l’exécute. Le plus basique de ces algorithmes est probablement le tri par sélection.