background preloader

Agriculture et gaz à effet de serre

Facebook Twitter

Problématique. Impacts de l’élevage sur l’environnement. L’élevage serait l’un des causes principales des problèmes environnementaux majeurs d’après un rapport de la FAO (Food and Agriculture Organization – Organisation des Nation Unies pour l’alimentation et l’agriculture) : réchauffement de la planète, dégradation des terres, pollution de l'atmosphère et des eaux et perte de biodiversité.

Impacts de l’élevage sur l’environnement

La croissance de la population et des revenus dans le monde entier, à laquelle vient s'ajouter l'évolution des préférences alimentaires, stimulent un accroissement rapide de la demande de viande, de lait et d'œufs, tandis que la mondialisation alimente le commerce d'intrants et d'extrants. En 2000, 229 millions de tonnes de viande étaient consommées : 465 millions de tonnes le seront en 2050. Élevage intensif : 10 raisons de tout changer. AGRICULTURE - L'élevage et en particulier les vaches polluent, c'est bien connu.

Élevage intensif : 10 raisons de tout changer

Les bovins émettent du méthane lorsqu'ils pètent, mais ils sont aussi responsables de l'émission d'autres gaz à effet de serre, au premier chef desquels le dioxyde de carbone. En cause? Le fourrage, nécessaire à leur alimentation (45%), mais aussi la décomposition du fumier(10%), au point qu'en 2006, la FAO avait tiré la sonnette d'alarme dans un rapport qui a fait date. Mais dans un nouveau rapport rendu public jeudi 26 septembre, la FAO apporte cette fois-ci des solutions. Afficher l'image d'origin.

Elevage: les émissions de gaz à effet de serre pourraient être baissées de 30% - 26 septembre 2013. Rome (AFP) - Les émissions de gaz à effet de serre produites par l'élevage, dont les pets de vaches, pourraient être réduites de 30% grâce à un usage plus répandu des nouvelles technologies et de meilleures pratiques, selon un rapport de la FAO, publié jeudi.

Elevage: les émissions de gaz à effet de serre pourraient être baissées de 30% - 26 septembre 2013

Ces gaz sont produits à 45% par la production et la transformation de fourrage, à 39% par les vaches lors de leur digestion, à 10% par la décomposition du fumier et le reste lors de la transformation et le transport de la production animale, précise l'organisation de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), basée à Rome. Le rapport, intitulé "Tackling climate change through livestock: A global assessment of emissions and mitigation opportunities", est l'étude la plus exhaustive réalisée sur le sujet à ce jour, selon l'agence spécialisée.

Pour les bovins, il suffirait d'utiliser du foin qui se digère mieux. La génétique pourrait également être mise à contribution pour croiser des espèces afin qu'elles émettent moins de gaz. Témoignage d'agriculteur : la réduction des gaz à effet de serre avec AgriCO2 - Version anglaise. Afficher l'image d'origin. Comment l’agriculture peut réduire ses émissions de gaz à effet de serre. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Martine Valo À côté de l’énergie, de l’industrie ou des transports, l’agriculture a aussi sa part de responsabilité dans les émissions de gaz à effet de serre (GES) mondiales.

Comment l’agriculture peut réduire ses émissions de gaz à effet de serre

Une grosse part même : 10 à 12 gigatonnes d’équivalent CO2 par an, soit 24 % des rejets mondiaux. À partir des données de 2014 réunies par le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), l’administration française a analysé les responsabilités de ce secteur et surtout les progrès possibles pour lutter contre le changement climatique. Leurs conclusions sont exposées dans le rapport du Conseil général de l’agriculture, de l’alimentation et des espaces ruraux (CGAAER), rendu public par le ministre, Stéphane Le Foll, lundi 22 septembre.

Comment limiter l'impact de l'agriculture sur le climat. En modifiant un petit nombre de pratiques, les émissions de gaz à effet de serre pourraient être réduites de 28 millions de tonnes.

Comment limiter l'impact de l'agriculture sur le climat

On connaît le rôle majeur joué par les transports ou de l'industrie dans les émissions de gaz à effet de serre, celui de l'agriculture est plus rarement évoqué. Et pourtant: en 2010, ce secteur a contribué à hauteur de 17,8 % des émissions françaises, 20 % si l'on ajoute la consommation d'énergie du secteur (105 millions de tonnes équivalent de CO2). «Il y a un consensus pour dire qu'il y a un gisement de réduction important dans l'agriculture, mais moins bien quantifié pour le moment que dans d'autres secteurs», estime Sylvain Pellerin, directeur de recherche à l'Institut national de la recherche agronomique (Inra). En présentant une dizaine d'actions concrètes susceptibles de faire diminuer les rejets de ce secteur, l'Inra suit le cours des choses.

Elevage alternatif : ces éleveurs qui nous font un effet boeuf. Comment l'élevage pourrait réduire de 30 % ses émissions. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Audrey Garric Il représente à lui seul près d'un sixième des émissions mondiales de gaz à effet de serre.

Comment l'élevage pourrait réduire de 30 % ses émissions

L'élevage, en rejetant 7,1 gigatonnes d'équivalent CO2 par an dans l'atmosphère, soit 15 % de toutes les émissions d'origine anthropique, essuie de nombreuses critiques, notamment d'institutions internationales et d'ONG qui appellent à réduire la consommation de viande. Mais selon un nouveau rapport de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) publié jeudi 26 septembre, il est possible de réduire de 30 % ces rejets, en utilisant plus largement les meilleures pratiques et technologies existantes. Principales sources d'émissions : la production et la transformation de fourrage (45 %) – notamment en raison des engrais utilisés dans les cultures –, la digestion du bétail (39 %) – les pets et rots des vaches émettent du méthane, un gaz 25 fois plus puissant que le CO2 – et la décomposition du fumier (10 %). FAO - Nouvelles: Réduire les émissions de gaz à effet de serre dues à l’élevage: c’est possible. [ADEME et CLEANTECH OPEN] Agriculture, Bâtiment, Transport, les solutions innovantes.

COP21. La Dauphinoise : du soja sans OGM pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. Elevage : les émissions de gaz à effet de serre pourraient être baissées de 30% (FAO) La FAO a publié jeudi 26 septembre, un rapport très attendu intitulé : Lutter contre le changement climatique grâce à l’élevage : une évaluation globale des émissions et des possibilités d’atténuation ("Tackling climate change through livestock : a global assessment of emissions and mitigation opportunities").

Elevage : les émissions de gaz à effet de serre pourraient être baissées de 30% (FAO)

Les points clés du rapport Quatre points clés ressortent de ce rapport : Afficher l'image d'origin. Résultat de recherche d'images pour "élevage et gaz à effet de serre camembert&quot. Afficher l'image d'origin. Afficher l'image d'origin. Afficher l'image d'origin. Afficher l'image d'origin. Élevage. La vache laitière soigne son bilan carbone - Economie. / Frédérique Le Gall / Parce qu'elle émet du méthane, un gaz à fort effet de serre, la vache laitière participe au réchauffement climatique.

Élevage. La vache laitière soigne son bilan carbone - Economie

Les éleveurs cherchent les moyens d'action pour y remédier et réduire son empreinte carbone. Dans sa carrière, une vache française produit en moyenne de quoi fabriquer l'équivalent de 20.000 camemberts. Ce faisant, et c'est le revers de la médaille, elle contribue au réchauffement de la planète en produisant des gaz à effet de serre, notamment par ses émissions naturelles de méthane entérique, liées à la digestion de l'herbe. Le bovin évacue ce gaz essentiellement par la bouche lors des périodes de rumination. Dans le monde agricole, la mobilisation a sonné. Fiche%20GES. Gaz à effet de serre et élevage industriel - AVF. À l’échelle de la planète, la « production » de viande et de produits animaux contribue très lourdement aux émissions de gaz à effet de serre, responsables du dérèglement climatique.

Gaz à effet de serre et élevage industriel - AVF

Le modèle alimentaire occidental est en question ! Pour l’alimentation comme pour l’énergie ou le transport, les pays riches ont une responsabilité historique prédominante, mais les conséquences sont globales, et touchent en particulier les habitants des pays pauvres, qui dépendent davantage des récoltes agricoles et dont l’habitat est plus vulnérable. L’élevage accentue l’effet de serre et la déforestation. L'élevage est responsable de 14,5 % des émissions de gaz à effet de serreEt de 80 % de la déforestation en AmazonieLe 5e rapport du GIEC recommande une diminution importante de la consommation de viande.

L’élevage accentue l’effet de serre et la déforestation

Ce serait aussi efficace que de diviser par deux le parc automobile mondial.Un végétalien émet 2,5 fois moins de GES par son alimentation qu'un omnivore occidental. Rapport scientifique 04 11 2015 0. Agriculture et gaz à effet de serre : état des lieux et perspectives. Télécharger le document (72 pages) (document PDF zippé - 6,5 Mo) Le secteur agricole représente 21% des émissions de gaz à effet de serre (GES) en France en 2008 et presque 13,5% à l’échelle du globe. Il est aussi le premier à ressentir les effets des modifications du climat et l’agriculture est une des seules activités capables d’atténuer les changements climatiques en stockant du carbone dans les sols.

Avec la publication « Agriculture et gaz à effet de serre, état des lieux et perspective », la Fondation Nicolas Hulot, avec le Réseau Action Climat France, présentent les principaux enjeux et défis pour une agriculture répondant au défi climatique. L’agriculture est à la fois un des secteurs les plus vulnérables aux impacts des changements climatiques et un contributeur net aux émissions anthropiques de gaz à effet de serre (GES). À Copenhague en décembre 2009, la communauté internationale s’est engagée à maintenir le réchauffement de la planète en-deçà de +2°C.

Fi11 05 GESagricoles. Elevage bovin et effet de serre.