background preloader

Première guerre mondiale

Facebook Twitter

La vie et rien d'autre. Extrait d'A l'ouest rien de nouveau.

Otto Dix

La chambre des officiers. Introduction du dossier « Les fusillés de la Grande Guerre » - Pour mémoire - CNDP. Nous proposons dans ce dossier de revenir sur un phénomène tragique qui a traversé la Grande Guerre de part en part, touché tous les États belligérants, tous les fronts, dès les premiers jours de la guerre et posé aux autorités tant militaires que politiques des questions portant sur leur fonctionnement, leur finalité, leur existence même, puisqu’il s’agit de réfléchir sur la question de l’exécution de soldats au sein de leur propre armée.

Nous centrons le propos sur le cas français, non qu’il soit plus important que les autres, mais parce que les sources et l’historiographie dont nous disposons permettent de construire un discours véritablement problématisé et de livrer des conclusions tangibles. D’autre part, la figure du fusillé a opéré un retour en force dans l’actualité, dans les champs mémoriels, dans les débats politiques au point de prendre une place peut-être démesurée face au nombre réel de cas.

Le plan du dossier articule six aspects principaux de la question. CRID 14-18. Voir aussi: une chanson antimilitariste de 1917 Ecouter une version libre de droits de la Chanson de Craonne, au format mp3 (enregistrement par la classe de CM2 de l'école Madame de Sévigné de Dieppe durant l'année scolaire 2008-2009, en cours de musique avec Régis Delcroix, musicien intervenant en milieu scolaire.)

La Chanson de Craonne est depuis longtemps un élément central dans la mémoire de la Première guerre mondiale. Chantée notamment par Marc Ogeret et Maxime Leforestier, elle est également présente dans plusieurs films dont Un long dimanche de fiançailles (J. -P. Donnons d'abord le texte stabilisé tel qu'il a s'est imposé dans l'après-guerre, d'abord publié sous le titre "Chanson de Lorette" par l'écrivain et militant communiste Paul Vaillant-Couturier en 1919, titre transformé à partir des années 1920 en "Chanson de Craonne", et qui est aujourd'hui la version que chacun connaît : Refrain : Adieu la vie, adieu l’amour, Adieu toutes les femmes.

Adieu, m'amour! 14-18 : les 10 films qu'il faut avoir vu - Cinéma. De Chaplin à Tavernier, la Grande Guerre a laissé des traces dans le septième art. Sélection des 10 films incontournables. La magnifique intuition de Chaplin qui ne connut pas la guerre mais y jette Charlot dès 1918 (Shoulder Arms), la terreur pure du livre, puis du film de Dalton Trumbo, Johnny got his gun (1971) qui déchiquète le corps humain, la stupéfiante reconstitution des Croix de bois par Raymond Bernard (1931) ou encore La Vie et rien d’autre (1989) et Capitaine Conan (1996), les deux films de Bertrand Tavernier... autant de chefs-d’œuvre – on évitera l’expression « films culte » – à avoir vu sur la guerre de 14. 1.

Scène finale des Sentiers de la gloire, de Stanley Kubrick (1957) 2. Bande-annonce d'Un Long Dimanche de fiançailles, de Jean-Pierre Jeunet (2004) A défaut de sauver le soldat poilu, tous ces films louent à leur manière le courage des combattants, évoquent leur humanité broyée, dénoncent la bestialité du carnage ou l’incohérence des états-majors. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 14-18, une guerre photographique. La Grande Guerre en dessins, des artistes pendant la premiere guerre mondiale 14-18. BD : mise en ligne des collections numérisées. Au programme, les titres de presse : L’Epatant, La Baionnette, Les Trois couleurs et des albums tels que Linette et son poilu ou La Guerre en images, L’histoire de la guerre, Récits de combats et épisodes héroïques, reprennant des tableaux extraits de L’Etoile Noëliste.

Ce fonds a été numérisé avec le soutien du ministère de la Culture et de la Communication dans le cadre des appels à projets de numérisation 2013. le fonds numéirsé À la veille des commémorations du centième anniversaire du début de la Grande Guerre, nombreux sont les albums de bande dessinée ayant pour décor et époque cette période de l’histoire. Dans ces publications contemporaines, l’approche est généralement pacifiste et dénonciatrice des atrocités de la guerre, bénéficiant du recul temporel. La représentation des faits de guerre et de l’état d’esprit des populations de l’époque était tout autre dans les publications de la période 1914-1918. Les albums les albums les périodiques Les belles images, sur Gallica. Affiches de la première guerre mondiale. Peindre la guerre. L'accueil | LA GRANDE GUERRE EN DESSINS.

Guillaume Apollinaire site officiel: Page d'Accueil. Youtube. La guerre en musique. Discipline concernées : histoire, éducation musicalePériode historique : le XXe siècleThématique : art-État-pouvoir, arts-espace-temps Ce projet permet à la fois de faire de l’histoire des arts avec les élèves mais aussi de les préparer à la nouvelle épreuve du Brevet des collèges.

Chaque séquence du programme de troisième portant d’ une manière ou d’une autre sur la guerre s’appuie sur l’étude simultanée, en cours de musique et en cours d’ histoire, d’extraits musicaux, de chansons populaires, d’hymnes mais aussi d’extraits de films. Les oeuvres sont donc rigoureusement les mêmes avec parfois une première découverte en cours de musique, parfois en cours d’ histoire.Le projet s’étend sur toute l’année.

On ne traite ici que la première partie du programme. Cependant deux autres séquences sont prévues, dans le chapitre sur la guerre froide et dans le chapitre sur les États-Unis. Chap. 1 : LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE Ce chapitre est traité en 5 leçons : II. Q1. Q2. Q3. V. Les partisans III.