background preloader

Réalité et Conséquence de l'élevage

Facebook Twitter

La planète ne digère pas notre consommation de viande. Au sommet de la chaîne alimentaire, les humains ont pris leurs aises, mais avec la surpêche qui vide les océans et l'aquaculture et l'élevage qui polluent l'eau, les sols et l'atmosphère, il faudra bien changer d'habitudes.

La planète ne digère pas notre consommation de viande

Nourrir l'humanité -9 milliards d'individus à l'horizon 2050 selon les prévisions de l'ONU- nécessitera d'adapter nos comportements, surtout chez les plus riches, et d'aider massivement les pays en développement. Selon un rapport de la FAO, l'Organisation des Nations unies pour l'agriculture et l'alimentation, publié jeudi, la production mondiale de viande devrait doubler pour atteindre 463 millions de tonnes afin de répondre à la demande mondiale. L’indigestion qui vient, par Benoît Bréville (Le Monde diplomatique, août 2015) Une carcasse artificielle tombe sur la chaîne de production d’une usine aseptisée.

L’indigestion qui vient, par Benoît Bréville (Le Monde diplomatique, août 2015)

Quand l’agriculture sert à nourrir les machines aux dépens des humains. Le modèle agricole français servira-t-il encore à nourrir les êtres humains ?

Quand l’agriculture sert à nourrir les machines aux dépens des humains

Crise agricole : "L'élevage est une aberration" Propos recueillis par Mathieu Dehlinger Mis à jour le , publié le Des pneus brûlés, des cochons lâchés dans un supermarché ou des marchandises jetées sur la chaussée...

Crise agricole : "L'élevage est une aberration"

Les images de la colère des éleveurs, exaspérés par la faible rémunération de leur production, n'ont pas échappé à L214. "Il est urgent de changer de modèle, non de l'entretenir", a réagi le mouvement de défense des animaux, mercredi 22 juillet, jour de l'annonce par le gouvernement d'un plan d'urgence de 600 millions d'euros pour la filière. Chers agriculteurs en colère, de quoi vous étonnez-vous ? Tribune Je ne suis inscrit dans aucun parti ni syndicat, je ne suis pas un électeur bobo-écolo EELV, je ne travaille pas dans le secteur agricole ; je suis travailleur social.

Chers agriculteurs en colère, de quoi vous étonnez-vous ?

Des paysans bretons s’en sortent bien… en changeant l’agriculture. Fercé (Loire-Atlantique), reportage "Mes parents sont arrivés ici en 1966, j’avais dix ans", commence Patrick Baron.

Des paysans bretons s’en sortent bien… en changeant l’agriculture

"On avait cinquante hectares et trente vaches. " Il montre une vieille bâtisse de pierres : "Au début, on habitait là. Le pré arrivait au pied de la maison et il y avait une mare, comme dans toutes les fermes de l’époque. Les bêtes venaient boire dedans. " Circuits courts : ces éleveurs qui ne connaissent pas la crise. Un agriculteur sur dix a fait le choix des circuits-courts (Crédit : DR) Depuis le 19 juillet, les producteurs de lait et de viande manifestent contre des prix d’achat trop bas.

Circuits courts : ces éleveurs qui ne connaissent pas la crise

Quand l'amour est (vraiment) dans le pré  Matthieu Ricard : « Pour des menus végétariens à l’école » Matthieu Ricard est essayiste, moine bouddhiste tibétain.

Matthieu Ricard : « Pour des menus végétariens à l’école »

Il sera présent au Monde Festival pour une « conversation » sur le thème « Faut-il continuer à manger de la viande ? » dimanche 27 septembre à 15 h 30 à l’Opéra Bastille. 10 faits troublants sur la viande qui vous enlèveront l'envie d'en manger. Les enfants américains seront les premiers à vivre moins longtemps que leurs parents, selon ce qu’annoncent les chercheurs dans le documentaire Forks Over Knives.

10 faits troublants sur la viande qui vous enlèveront l'envie d'en manger

Disponible sur Netflix, ce film a incité plusieurs personnes à diminuer, voire cesser de manger de la viande. En attendant de le visionner, voici 10 faits qui vous feront peut-être revoir votre alimentation. 1. La consommation de viande est intimement liée aux cancers et aux maladies cardio-vasculaires. Le Dr T. 2. Une récente étude américaine publiée par la Food and Drug Administration a constaté que 81% de la dinde hachée sur le marché était contaminée par des super-bactéries, soient celles résistantes aux antibiotiques. La face cachée de l’industrie laitière : un coût de 7,1 milliards d’euros pour la société. En France, les produits laitiers sont partout.

La face cachée de l’industrie laitière : un coût de 7,1 milliards d’euros pour la société

Ils façonnent les territoires, du bocage normand aux alpages de Savoie, en passant par les causses du Massif Central et les estives des Pyrénées. Ils s’imposent dans les rayons des grandes surfaces : lait, yaourts, fromages, crème fraîche s’offrent en grande variété au caddie du consommateur. C’est que les Français en raffolent. Ils sont les champions européens de la consommation de beurre (près de 8 kg par habitant et par an) et les vice-champions de la dégustation de fromages (près de 24 kg/hab/an) !

Et les euros coulent à flot : les produits laitiers ont généré 25,5 milliards d’euros de chiffres d’affaires en 2012. Pourquoi le lait de mauvaise qualité, néfaste pour la santé, risque de se généraliser. Il paraît que l’on peut deviner, derrière le goût des produits laitiers, ce que la vache a mangé. Les amateurs de fromage préfèrent ainsi les produits issus du lait de pâturage, celui que l’on récolte l’été, en zone montagneuse, quand les vaches se nourrissent d’herbe fraîche et de fleurs. Mais ces qualités gustatives ne sont pas les seules à varier.

Ce que broutent les vaches influence aussi les caractéristiques nutritionnelles du lait qu’elles produisent, notamment sa teneur en acides gras. Ces particules de gras ont des effets variés sur la santé. Elles ont été observées à la loupe par la recherche à cause des soupçons qui pèsent sur leurs effets : elles jouent un rôle clé dans les maladies cardiovasculaires, le diabète, l’obésité et certains cancers. Lait, yaourt, fromage : souffrance insoupçonnée des vaches laitières.