background preloader

Feminism

Facebook Twitter

Woman tax. Growing Out My Bush. Day 180 - From Bare to Bush It’s been 180 days since the inception of this (almost accidental) project.

Growing Out My Bush

True, I meant to start a blog that documented my pubic hair regrowth, but I never in a million years envisioned that it would become such a renown and adored fixture within Tumblr society. I never thought I’d create a post that received over 100 thousand notes on it on this platform alone and has appeared within countless other venues on the internet. I never thought I’d receive so many messages that my fingers started to burn after hours of responding. I never thought I’d post a picture of my period on the internet and have people share it with their friends and praise me for my bravery, audacity and strength. I am humbled, grateful and flattered that you, strangers who have never even met me, have given me so much of your love. This project has always been about me, and about the regrowth of my pubic hair. I will not be taking down any of my posts, or deleting my Tumblr or website.

Sexualisation /Objetisation des femmes. Trucs de gonzesses ! Culture du viol, consentement et « zone grise » Un Youtubeur américain interroge la pertinence du concept de « culture du viol » (et il est loin d’être le seul, avouez-le). Le consentement n’est pas toujours clairement formulé, et comment s’y retrouver dans cette « zone grise » ? Ami•e•s féministes ou anti-féministes, ou sans étiquette, soyez les bienvenu•e•s sur cet article garanti sans sarcasme ni mépris. (C’est sincère, promis). Voilà plusieurs années que le concept de « culture du viol », importé des États-Unis (« rape culture »), a quitté les cercles féministes militants d’où il est parti, pour entrer dans le langage courant. En janvier 2014, Najat Vallaud-Belkacem alors ministre des Droits des femmes l’utilise dans un discours à l’Assemblée Nationale pour dénoncer la banalisation de la misogynie sur Internet.

À lire aussi : Najat Vallaud-Belkacem s’attaque à la « culture du viol décomplexée » Mais ce concept, loin de faire l’unanimité, est sujet à de nombreuses critiques. Qu’est-ce qu’un viol ? Au moins, c’est clair. Féminisme & Egalité des Genres. Question de genre. Le projet Héro(ïne)s Héro(ïne)s, c’est un projet, une exposition et un livre, qui traitent de la sous-représentation du personnage féminin dans la bande dessinée.

Parce que oui, près de 180 ans après la naissance de la bande dessinée, les héroïnes restent extrêmement rares. À plus de 70%, les modèles d’identification proposés aux lecteurs et lectrices sont des figures masculines. Et quand on connait l’importance occupée par la fiction et l’imaginaire dans la constitution du rapport à soi, aux autres et au monde, on ne peut que déplorer cet état de fait. Il ne s’agit bien entendu pas de prétendre que ces figures féminines n’existent pas ou que l’imaginaire du 9e Art est machiste. Réalisée par Lyon BD Festival et Jc Deveney, Héro(ïne)s réunit 22 auteur-e-s et 4 doctorant-e-s de l’Ecole Normale Supérieure de Lyon, pour faire rire et réfléchir en renversant les genres et les représentations.

L’exposition a été présentée à : Bientôt : Féminisme. Féminisme. Droits des femmes.

Blogs/sites

Infos. Droit à l'IVG. Culture du traumatisme. Féminisme. Féminisme. Pourquoi le féminisme est indispensable. Sexisme ordinaire. Réponses. Sexualités. Rape culture. Mon corps m’appartient. Grossophobie : Je suis une imbaisable, et je ne suis plus désolée. Il y a quelques semaines, ma copine Anais est sortie faire un peu de shopping en centre ville.

Grossophobie : Je suis une imbaisable, et je ne suis plus désolée

C'était une superbe journée, il faisait beau, les enfants riaient, les oiseaux chantaient, et les promeneurs nourrissaient généreusement les pigeons nécessiteux. Tout allait magnifiquement bien, jusqu'au coup fatal : le magasin de posters. Ha, la malheureuse! Elle s'est introduite dans cette boutique du démon sans se méfier le moins du monde, avant de se diriger avec insouciance vers... le rayon humour. *bruitage anxiogène* C'est à ce moment là que ses yeux se sont posés sur ceci : POUET POUET!

Ainsi fût entachée la belle journée d'Anaïs, qui une fois rentrée chez elle, fit partager sa "trouvaille" à ses copines de l'internet, dont je suis. Depuis, j'ai un peu repensé à la chose. J'aurais encore d'autres exemples à raconter, mais je vais me centrer sur ceux là, car ils ont en commun une donnée sur laquelle je voudrais me centrer : tous les trois sont des souvenirs qui datent d'avant mes dix ans. Le blog d'une gentille. Et inutile de nier : je sais que vous avez eu la chanson de Mimi Sardou en tête.

Le blog d'une gentille

Ah oui et la presse parle du blog, au fait !