background preloader

Plateformes

Facebook Twitter

Building Blocks

Annonce de Brillo par Google : La France perd-elle son avance dans l’IoT ? Lors de la dernière conférence pour les développeurs Google I/O, la firme de Mountain View a annoncé l’arrivée prochaine de sa solution Brillo, et rappelle que les positions stratégiques dans ce monde encore « neuf » de l’Internet of Things sont fragiles et surtout non acquises. Alors que les principaux objets (de type « Conscious Home », Quantified Self) sont pour la plupart issus de l’ingéniosité française, l’annonce de Google prédéfinit le nouveau paysage qui risque d’être fortement teinté de constructeurs/éditeurs Américains. Brillo n’est ni plus ni moins qu’un Framework (plateforme logicielle) et un langage qui va permettre de rallier l’ensemble des objets connectés au sein d’un même socle.

C’est le ralliement vers un standard de facto que le constructeur américain souhaiterait pousser très rapidement en annonçant un produit qui ne sera pas disponible avant plusieurs mois. Pourquoi ? Nous perdons (abandonnons ?) Qu'est-ce qui se cache derrière le Hub Numérique de La Poste ? C’est à l’occasion du dernier CES de Las Vegas que La Poste annonçait le lancement de son Hub numérique, développé par sa filiale DOCAPOST. Derrière ce nom se cache un poste de pilotage universel pour tous nos objets et services connectés, un dashboard pour contrôler l’ensemble de vos objets connectés. Si cela n’avait surpris personne quand Apple avait dévoilé son Homekit, la démarche est certainement plus inattendue venant de l’acteur français.

Pour mieux comprendre la stratégie derrière ce lancement, nous avons rencontré David De Amorim, Directeur de l’innovation chez DOCAPOST. Les objets connectés, une évolution logique David De Amorim nous rappelle d’abord l’histoire de DOCAPOST, entreprise experte en solution documentaire et échange numérique qui accompagne de nombreuses entreprises dans leur transition numérique.

Pour David De Amorim, les objets connectés sont à l’intersection entre le monde physique et le monde numérique, possédant des caractéristiques des deux mondes. La Poste fait son entrée dans l’univers des objets connectés avec son hub numérique. La Poste a profité du Consumer Electronic Show 2015 pour annoncer le lancement de son hub numérique. A partir de ce hub, l’utilisateur peut interconnecter et piloter, en toute simplicité, tous ses objets connectés : une montre, un système d’alarme, un smartphone, un système de gestion de l’énergie, une balance connectée, etc. Le hub permet de gérer ses informations en toute sécurité et de démultiplier les usages de ses objets. Grâce à cette innovation, Le Groupe La Poste s’impose sur le marché des objets connectés en créant la première plateforme universelle disponible sur le marché. Les avantages de ce hub numérique : Simplicité d’utilisation : le hub numérique de La Poste propose une application accessible via un smartphone, une tablette ou un ordinateur.

L’utilisateur va désormais pouvoir créer de façon personnalisée son univers connecté et paramétrer les services dont il a besoin. L'opérateur des objets connectés Sigfox. La société toulousaine Sigfox est devenue l’opérateur de référence de l’Internet des Objets dans le Monde. Sigfox propose un réseau bas débit permettant de connecter simplement des objets en consommant très peu d’énergie et à moindre coût. En cinq ans, la start-up de Ludovic Le Moan a pris du terrain.

Après avoir couvert l’ensemble du territoire français, puis l’Europe avec l’Espagne, la Grande-Bretagne et les Pays-Bas, c’est maintenant au tour des États-Unis et de l’Asie. Ludovic Le Moan, PDG de Sigfox, fondateur de la TIC Valley – via Le Figaro Selon Le Figaro, pour accélérer son développement à l’international, Sigfox serait en train de faire un tour de table afin de lever 100 millions d’euros, cette opération valoriserait ainsi la société à près de 1 milliard d’euros.

Au côté d’investisseurs français (BPI), britanniques et américains (Intel), des opérateurs coréens et singapouriens pourraient participer à cette levée de fonds. Ludovic Le Moan veut «connecter des milliards d’objets». Samsung investit chez le petit français Sigfox. Aujourd’hui, lors d’une conférence de presse organisée par Samsung, le géant coréen a fait une annonce plutôt surprenante en dévoilant un investissement dans la société Sigfox. La jeune start-up française Sigfox a dû être vraiment surprise et ravie d’apprendre que le mastodonte Samsung pourrait investir jusqu’à 10 millions d’euros dans l’entreprise. Les personnes et journalistes présents lors de la conférence de Presse n’ont pas immédiatement compris ce que venait d’annoncer Samsung. Samsung met un pied chez le français Sigfox Le PDG de Sigfox, Ludovic Le Moan déclarait après cette information : « Finalement, plus que l’entrée au capital, c’est le partenariat avec un grand nom de l’électronique et tous les marchés que cela va nous ouvrir qui nous réjouit ».

Quoi qu’il en soit la start-up française termine sa levée de fonds de 100 millions d’euros en beauté avec un partenaire aussi important. Les puces Artik viendront renforcer Sigfox Source. Qowisio : Connectez vos objets au réseau Qowisio bas débit et longue portée. - Busit, la plateforme pour connecter notre vie numérique - Le Frenchy IFTTT Killer. La plateforme d’automation à la française qui a de sérieux arguments face à IFTTT Tous les geeks et autres early adopters équipés d’objets connectés connaissent le service californien IFTTT. Pour les non initiés, IFTTT (If This Then That) est une plateforme qui permet de programmer des actions entre des services et des objets en fonction d’événements liés à notre activité digitale.

Par exemple, l’utilisateur peut se logger avec ses réseaux sociaux et avec ses différents comptes liés à ses objets connectés, et grâce à ces connexions, il est possible de configurer des scénarii comme : allumer les ampoules Hue de la maison lorsque l’on a une nouvelle notification Facebook,envoyer un mail quand un nouveau post est disponible sur un flux RSS,mettre à jour son poids dans l’app UP ou Misfit lorsque que l’on se pèse avec sa balance connectée Withings,poster son activité physique sur Twitter lorsque l’on a atteint ses objectifs journaliers,et les combinaisons son presque illimitées… Betterise, la plateforme pour prendre soin de sa santé. Marque : Betterise TechnologiesProduit : BetteriseDate de disponibilité : Octobre 2014Prix : 14,90€/mois Betterise est un service web et mobile qui permet de centraliser les données de nos différents capteurs d’activité et de santé.

La plateforme est compatible avec Misfit, Fitbit, Jawbone, Withings, Basis et Runkeeper, permettant ainsi de connecter à Betterise des traqueurs d’activité, balances connectées, tensiomètres et autres capteurs de santé. La valeur ajoutée de Betterise se trouve dans son algorithme basé sur la compréhension du comportement. Ainsi, le service est en mesure de proposer des recommandations personnalisées, Betterise se définit comme « le majordome de votre santé ». Betterise peut aussi bien aider à arrêter de fumer, suivre son équilibre alimentaire, surveiller sa fréquence cardiaque ou monitorer son sommeil. La start-up s’engage sur la sécurité des données, leur confidentialité et la non exploitation par des tiers. Caractéristiques Galerie Vidéo App Donnez votre avis. Livosphere | Conseil IOT, Objets Connectés.