background preloader

Perception de la réalité

Facebook Twitter

Trajet de l'information. Si communiquer n’est pas facile c’est bien qu’il y a des raisons.

Trajet de l'information

Parmi d’autres le chemin que parcours une information lorsque elle est transmise d’un individu à un autre (ou des autres) est important. Pour certain l’expérience est difficile d’accepter que la réalité n’est qu’une représentation et que nous construisons nos vies au fil d’une expérience subjective de celle-ci. Fortement influencé par les travaux de Henri Labori je ne peux que conseiller la lecture de ses ouvrages tels que l’éloge de la fuite ou Labori explique en partie que le monde que nous pensons être le monde n’est en faite que le miroir de notre propre monde que nous nous construisons depuis l’enfance. Stupéfiant pour certain, horrifiant pour d’autre c’est pourtant bel et bien comme ça que nous fonctionnons. Lorsqu’une information est transmise elle est donc « soumise » à un trajet où le point de départ et l’arrivé sont bien différent. Fonctionnement du cerveau : 5 à 10 % conscient, 90 à 95 % inconscient.

Métamodel : Un langage précis (DOG) Chacun a sa propre façon de s’exprimer en fonction de sa vision et de sa perception du monde, c’est pourquoi il est parfois si difficile de communiquer de manière précise entre les individus.

Métamodel : Un langage précis (DOG)

Chacun interprète les messages avec sa propre représentation, c’est ce qui fait naître l’incompréhension. « La carte n’est pas le territoire ». Un même mot peut prendre des significations différentes selon les personnes. C’est pourquoi il est utile d’apprendre à préciser sa pensée et demander des précisions à notre interlocuteur par des questions judicieuses. Pour une communication de qualité il est donc nécessaire de rentrer le plus possible dans l’expérience de son interlocuteur, dans son vécu. Alors pour nous aider à être le plus précis possible dans notre langage et ainsi être le mieux compris et comprendre le plus finement les autres, nous allons évoquer les imprécisions que peut prendre l’expression verbale. Il existe trois formes principales d’imprécisions : Une psycho-géographie des émotions avec le Mandala de l'être et la PNL. Où allez-vous quand vous n’êtes plus chez vous ?

Une psycho-géographie des émotions avec le Mandala de l'être et la PNL

Par Jean Luc Monsempès Quelles histoires nous racontons nous quand nous quittons le présent ? Quand nous allons bien, nous sommes présents à nous-mêmes et centrés. Mais dès que nous rencontrons quelque chose que nous ne voulons pas vivre, une réaction de stress apparaît et notre mental active un programme de survie destiné à protéger notre ego. Car cet égo est perçu à cet instant comme la seule issue pour continuer à exister. Les trois dimensions du champ de la conscience Toute pensée humaine s’inscrit dans un espace à trois dimensions : - le niveau d’abstraction de la pensée ou la taille de découpage de l’information traitée. Dans « le Mandala de l’être » de Richard Moss, on retrouve ces éléments organisés sous forme de carte avec les directions du temps, et les deux directions de la source d’observation.

Pour Richard Moss, il y a donc quatre manières différentes de quitter l’ici et maintenant. La conscience du temps La conscience du tout. Psycho-géographie des émotions avec la PNL - 2/3. Où allez-vous quand vous n’êtes plus chez vous ?

psycho-géographie des émotions avec la PNL - 2/3

, par Jean Luc Monsempès Dès que nous quittons le présent et notre centre, nous ne sommes plus « chez nous ». Nous confions alors la direction de notre vie à notre ego. Le désir, l’exigence, la comparaison et le jugement en sont les principaux témoins. Dans la première partie de l’article, "psychogéographie des émotions 1-3" nous avons vu que la nature des émotions ressenties dépend des pensées auxquelles nous nous accrochons en quittant l’ici et maintenant. L’impact émotionnel des histoires que nous nous racontons Notre dynamique émotionnelle est conditionnée par un programme cognitif qui a eu certainement sa raison d’être (une fonction ou intention positive) dans le passé puisqu’il nous a bien souvent procuré le sentiment de pouvoir exister dans des conditions perçues comme insécurisantes. Les histoires de la position Passé.

Acuité sensorielle

Réalité. Position de perception. The 10 Most Common Words You Should Stop Using Now. Is this what your thinking looks like?

The 10 Most Common Words You Should Stop Using Now

[Thanks for the Japanese vending machine, Woesinger!] Words are thoughts. The better we choose our words, the more we hone our thinking machine, and just like software, it’s a case of GIGO: Garbage In, Garbage Out. Thinking hard is pointless if we don’t use the right tools. Think and speak with precision. In no particular order… 1. Do you love some of these? But why do we love them? Because they remove the heavy lifting of real thinking. Perspective.