background preloader

Noix, Graines

Facebook Twitter

Noix, noisettes, amandes, graines, fruits secs, oléagineux : de nombreux bienfaits santé ! e-sante.fr. Pistaches, noix, noisettes, amandes, graines de sésame et pignons de pin : les oléagineux mettent du peps dans nos recettes !

Noix, noisettes, amandes, graines, fruits secs, oléagineux : de nombreux bienfaits santé ! e-sante.fr

Ils sont aussi d’excellents alliés santé... pourvu qu’on les consomme intelligemment. Oléagineux : haute densité nutritionnelle mais riches en nutriments essentiels Au quotidien, les oléagineux – qui comprennent les fruits secs mais aussi les graines comme les graines de lin ou de tournesol – sont un véritable bonus alimentaire. S'il est vrai qu'ils apportent beaucoup de calories, ils présentent aussi une haute densité nutritionnelle. Une petite quantité d'oléagineux apporte ainsi à l’organisme une quantité intéressante de graisses insaturées (les « bonnes » graisses) mais aussi de protéines végétales, ce qui les rend par exemple intéressants dans le cadre d’un régime à tendance végétarienne. Valeur nutritionnelle ajoutéeLes oléagineux sont par ailleurs très riches en nutriments essentiels comme les vitamines, le fer, le magnésium ou le sélénium. Article Aliments. La noix du Brésil : un savoureux antioxydant.

La noix du Brésil, encore appelée « Castanha » gagnerait à être plus connue tant ses propriétés et bienfaits sont nombreux.

La noix du Brésil : un savoureux antioxydant

Cette noix très gourmande s’utilise aussi bien dans l’alimentation que la cosmétique. Au delà de ses vertus écologiques, cette petite merveille devrait avoir sa place dans nos placards. Ce fruit à coque provient du coeur de l’Amazonie. La production et la récolte de la Castanha représentent une partie très importante de l’économie locale.

Consommer cette noix, c’est aussi préserver le travail des populations amazoniennes car c’est un des produits les plus important de cette région sur les plans économique, social et alimentaire. Manger des noix diminue le risque de cancer et maladies du cœur. Le Quinoa, "mère des graines" « Le quinoa peut jouer un rôle important pour éliminer la faim, la malnutrition et la pauvreté », a déclaré le Directeur général de la FAO, José Graziano da Silva.

Le Quinoa, "mère des graines"

Les Nations unies ont placé le quinoa au coeur de leur politique de soutien à l’agriculture en proclamant 2013 « Année internationale du quinoa ». La petite graine originaire du Pérou présente de nombreux avantages qui font d’elle une culture de choix. Le quinoa peut en effet être cultivé dans des climats très variés, aussi bien dans des zones littorales qu’à plus de 4000 mètres d’altitude. Il résiste à la sécheresse et à des températures pouvant varier entre -8 et 38°C. En 2012, un rapport de la FAO a révélé qu’une personne sur huit dans le monde souffre de malnutrition chronique. Le sésame. Quelles sont les vertus du sésame ?

Le sésame

D'aucuns affirment que le sésame (plante dont on cosomme les graines) stimule l'activité intellectuelle et la mémoire. Quoiqu'il en soit, grâce à sa richesse en phosphore, en lécithine et en acides gras insaturés (qui jouent un rôle dans l’équilibre du système nerveux et cardiovasculaire, les défenses immunitaires et combattent les réactions allergiques et inflammatoires), il a une action bienfaisante sur le système nerveux. Egalement considérée comme émolliente, la graine de sésame est laxative, tonique et diurétique, et pourrait guérir les troubles urinaires. Les graines de lin. Très intéressantes sur le plan nutritionnel, les graines de lin pourraient facilement s’intégrer dans notre alimentation et jouer un rôle dans la prévention de certaines maladies.

Les graines de lin

Les principaux atouts de la graine de lin Sa richesse en lignanes Le lin est la plante cultivée qui contient le plus de lignanes, des composés phénoliques qui s’accumulent au niveau des graines. L’intérêt se porte sur leurs propriétés antioxydantes et phytoestrogéniques. Certaines études ont montré que les lignanes réduisaient l’apparition de tumeurs mammaires chez l’animal. Sa richesse en oméga-3 On retrouve également une quantité importante d’acide alpha-linolénique (ALA) dans les graines de lin (2,5 g d’ALA pour 1 cuillère à soupe de graines), un acide gras de la famille des oméga-3 dont une partie est transformée dans le corps en acide eicosapentaénoïque (EPA) (taux de conversion 15 %) et en DHA (taux de conversion 5 %). Comment consommer les graines de lin ? Les graines de lin ont des vertus très nombreuses en matière de santé.

Comment consommer les graines de lin ?

Mais pour bénéficier faut-il encore en consommer et pas n’importe comment. Voici quelques conseils de notre diététicienne-nutritionniste. 1ère chose à faire : il faut broyer les graines de lin ! Indispensable à faire avant de les manger : les broyer, les écraser ou les moudre ! Sinon, elles seront évacuées intactes, sans que leurs bienfaits ne soient diffusés et leurs bons acides gras absorbés. L’estomac ne peut en effet pas dissoudre l’enveloppe de la graine, qu’elle soit brune ou blonde – même si la blonde est moins épaisse. Avantages : le broyage au dernier moment permet de n’utiliser que ce dont on a vraiment besoin. Au contraire, les graines intactes se conservent très bien et très longtemps, dans un endroit sec et frais. Avec quoi les broyer ? Un moulin à épices est l’idéal. Des pains à la graine de lin.

Le carvi. Le sarrasin, la nouvelle star des céréales ! Blé noir ou sarrasin ?

Le sarrasin, la nouvelle star des céréales !

En fait, c’est la même chose ! Sauf que le sarrasin n’est pas du blé. Ce n’est pas une graminée, comme toutes les autres céréales, mais il s’y apparente pour ses qualités alimentaires.