background preloader

Langage

Facebook Twitter

Parler, acte social

"Le sens général d'énoncé performatif intéressait J. L. Austin : l'idée qu'à chaque fois qu'on parle, on fait une action.

Parler, ça n'est pas rien. C'est un acte social : on s'adresse à quelqu'un dans un contexte et on crée toujours quelque chose. Il y a au moins la réalité du discours qui advient à travers le discours lui-même. Et cette idée que le discours est action, c'était une idée assez nouvelle dans la philosophie du langage, en tout cas dans le type de philosophie du langage dont sont issus des gens comme J. L. Austin au milieu du vingtième siècle, c'était un philosophe du langage ordinaire." François Recanati.

Langage. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Langage

Le langage est la capacité d'exprimer une pensée et de communiquer au moyen d'un système de signes (vocaux, gestuel, graphiques, tactiles, olfactifs, etc.) doté d'une sémantique, et le plus souvent d'une syntaxe (mais ce n'est pas systématique[1]). Plus couramment, le langage est un moyen de communication. Notion de langage[modifier | modifier le code] Chez l'homme, c'est la capacité observée d'exprimer une pensée et de communiquer au moyen d'un système de signes par un support extérieur ou non. Philosophie du langage[modifier | modifier le code] Selon Hegel, « on croit ordinairement […] que ce qu'il y a de plus haut c'est l'ineffable… Mais c'est là une opinion superficielle et sans fondement ; car en réalité l'ineffable c'est la pensée obscure, la pensée à l'état de fermentation, et qui ne devient claire que lorsqu'elle trouve le mot.

Selon Aristote, dans la mesure où nous parlons nous nous rapprochons pour former une cité. Ce que nos tics de langage disent de nous. Mots béquilles ou expressions dans l’air du temps ont envahi notre langage, sans que nous en ayons conscience.

Ce que nos tics de langage disent de nous

Si la plupart n’apportent rien à la précision du message, ils sont révélateurs de notre époque et dévoilent beaucoup sur chacun de nous. Bernadette Costa-Prades Sommaire Àquoi servent ces petits mots égrainés tout au long de nos phrases et tellement agaçants (chez les autres !) Quand nous en prenons conscience ? Des mots d’époque Les spécialistes de la langue le reconnaissent humblement : la naissance et la mort d’un tic leur restent mystérieuses. Que dire encore de l’obsédant « je gère », terme économique qui envahit même nos propos les plus intimes. C’est ce que pense le psychiatre Yves Prigent, auteur de Débandades dans la blabasphère (Ed. Des mots « écran » Pour éviter de nous mettre en danger d’échanger sincèrement, nous nous contentons d’asséner des formules toutes faites. 8 tics de langage à faire taire d’urgence ! Ils servent à meubler notre discours, à nous détacher de notre propos, à conclure sans faire le moindre effort, à interpeller notre interlocuteur (qui n’a rien demandé).

8 tics de langage à faire taire d’urgence !

Ces mots parasites trahissent notre maladresse et notre manque de maîtrise. Mais pour parvenir à s’en débarrasser, encore faut-il savoir les identifier. D’abord chez autrui, puis dans notre propre langage. Florilège. ___ J’avoue ___ « – Franchement, Justin Bieber, il est trop beau ! Que vient faire l’aveu d’une culpabilité dans un échange aussi futile ? « – Sérieux comment c’est galère de venir chez toi ! ___ Voilà ___ Pas facile de conclure, n’est-ce pas ? Heureusement, les conclusiophobes ont trouvé leur meilleure amie, leur alliée, leur sauveuse… c’est la préposition « voilà »[1]. Et si vous faisiez le travail jusqu’au bout ?

Le langage de la dépression. Votre manière de parler est un indicateur de votre santé mentale Pour la programmation neuro-linguistique (PNL) il existe une étroite relation entre la pensée (Processus interne), les états internes (Ressentis, émotions), et nos comportements externes (Langage verbal et non verbal).

Le langage de la dépression

Ces trois dimension sont en permanente interactions et s’influencent mutuellement. Par exemple les omissions, généralisation et distorsions du langage reflètent et traduisent nos pensées. Il devrait donc y avoir un lien entre nos états internes et le langage, ce que les scientifiques ont longtemps cherché à déterminer à propos du langage de la dépression. Une nouvelle étude, publiée en 2018 dans Clinical Psychological Science, a établi une liste de mots pouvant aider à détecter une dépression.

Sémiologie

Troubles du langage. Boussole du langage. Prise de parole. Le discours. Métaphores. Néologisme. Ironie. Vulgarité. Languages. Langage et cerveau. Pouvoir. Logique. Psychanalyse. Mensonge. Communication non violente.

Le costume est une coutume. Livres.

Podcasts

Langages de programmation. Tics de langage [Jean Pruvost] Les langages hermétiques [ Sketch : Les Inconnus ]