background preloader

Drone

Facebook Twitter

Hover Camera : la camera qui vole toute seule et vous suit à la trace. #techxpress du 27.04.2016 Attention, ceci n’est pas un drone. Et même si Hover Camera y ressemble beaucoup, elle ne nécessite aucune autorisation de vol, et ne requiert aucune compétence de pilotage d’objets volants, comme c’est souvent avec les drones, et dont la complexité rebute ainsi souvent les utilisateurs. Hover Camera doit plutôt être considérée comme une caméra autonome ! Protégée par une structure en fibres de carbone, cet OVNI vole et se maintient avec équilibre grâce à 4 hélices lui permettant de rester parfaitement stable.

Son rôle : prendre des photos et capturer des vidéos sans que personne ne la tienne. Hover Camera : caméra volante et autonome Dans le mode auto follow, Hover camera peut suivre un sujet. Il est aussi possible de la contrôler depuis son application mobile, et ce, de manière très simple. Enfin, elle est aussi équipée d’une connectivité Wifi et 4G, et peut ainsi publier photos et vidéos en temps réel sur internet. Encore des imperfections à corriger. Lily - The Camera That Follows You. Lily Camera, le drone automatique qui vous filme en HD. Marque : LilyProduit : Lily CameraDate de disponibilité : Février 2016Prix : 499$ (prix de lancement) Lily est un quadricoptère intégrant une caméra Full HD capable de suivre l’utilisateur automatiquement. « C’est une caméra volante qui se dirige toute seule » indique Antoine Balaresque, co-fondateur de la start-up Lily.

Ce drone aux allures de soucoupe volante automatise son vol à l’aide d’une télécommande GPS. L’utilisateur peut porter cette petite télécommande circulaire au poignet (avec un bracelet étanche) ou simplement la glisser dans sa poche. Ainsi, le drone peut suivre à la trace le porteur de la télécommande afin de filmer ses différentes activités comme une descente à ski, une course, une sortie à vélo ou simplement un pique-nique en famille. Il est également possible d’utiliser les boutons présents sur la télécommande pour déclencher différentes prises de vue : par devant ou dernière,de côté,en réalisant un cercle autour de l’utilisateur,ou en mode panorama 360°. Caractéristiques. Airblock : le drone modulaire et programmable. Si vous pensiez avoir tout vu en terme de drones originaux, en voici un qui va sans doute encore vous surprendre. Airblock est un drone modulaire. Il est composé de plusieurs éléments indépendants que vous pouvez assembler grâce a des aimants.

Mais Airblock réserve bien d’autres surprises… Airblock : un drôle de drone éducatif En effet, Airblock est tout d’abord un drone malin. Mais Airblock ne s’arrête pas là, car il est aussi un outil éducatif. Et pour aller plus loin, il est aussi possible d’écrire son propre code pour créer des manœuvres inédites pour le drone. AirBlock a lancé il y a quelques jours une campagne de financement participatif sur Kickstarter, et a déjà multiplié par cinq son objectif initial. DJI MavicPro : un drone compact et intelligent. C’est la saison des drones. Quelques jours après le Karma de Go Pro, le fabricant DJI a dévoilé hier un nouvel objet volant étonnant : le MavicPro. Il tient dans la main, ne prend pas plus d’espace qu’une bouteille d’eau, et pourtant, il vole, vite et loin ! MavicPro : pliable et très intelligent, le drone qui a tout pour plaire Son secret : il est pliable.

Il peut ainsi être facilement rangé dans un sac ou peut être accroché à la ceinture. Il affiche en outre un poids plume de 743 grammes. En moins d’une minute, on déploie les bras du MavicPro et il est donc prêt à voler. Autre avantage du MavicPro, il est équipé d’une caméra 4K, et celle-ci est stabilisée. Le MavicPro peut aussi éviter les obstacles sur son chemin en analysant son environnement grâce à de nombreux capteurs et 5 mini caméras. Mais MavicPro est aussi un grand sportif. Enfin, il est aussi possible de filmer et de diffuser de la vidéo en full HD en direct sur Youtube ! Typhoon H, le drone intelligent avec Intel RealSense. L’été arrive enfin, tout comme le tout nouveau drone du fabriquant Yuneec. Il s’appelle Typhoon H, et il est ultra perfectionné ! Il s’agit du premier drone équipé d’un processeur Intel Atom.

Intel fournit également son système de caméra 3D : RealSense. Avec ce concept déjà aperçu sur des ordinateurs, une double caméra dédiée installée sur le drone est capable de scanner son environnement en 3D. Avec Intel RealSense, Typhoon H voit le monde en 3D Cette capacité à « voir » en 3D lui permet de réagir de manière autonome pendant son vol en évitant les obstacles qu’il trouve sur son chemin.

Mais le Typhoon H ne s’arrête pas là. Enfin le Typhoon H est aussi capable de venir se poser tout seul dans un rayon de 8m à coté de son pilote. Vidéo 4K et transmission en 720p vers la télécommande Le drone de Yuneec est aussi très bien équipé pour capter le monde qui l’entoure. Le Typhoon H est aussi livré avec une seconde télécommande, plus petite et sans écran. Les drones, ces drôles de machines d’aujourd’hui. Accéder à l’inaccessible, c’est le leitmotiv des « droneurs » comme des « dronistes », deux termes qui traduisent l’hésitation pour définir ces pilotes d’engins volants qui restent sur terre… En attendant, le drone fait rêver.

Mais le développement rapide des usages, des technologies et des engins a amené les autorités aériennes à préciser la réglementation en décembre 2015, tandis que les usagers – particuliers comme professionnels – continuent de découvrir les potentialités de ces drôles de machines. Tour d’horizon et mode d’emploi des drones, pour ne pas intégrer le Top 5 des « Drones Fails »… Comment débuter ? Il y a plusieurs façons de mettre le pied à l’étrier. Virtuelle : installer des applis sur son smartphone pour s’initier au pilotage sur écran. Quel matériel ? Citons enfin le nouveau drone de Parrot, Disco, présenté au dernier CES de Las Vegas. Drones de loisir Jeux en tous genres De nouveaux usages apparaissent tous les mois. Objectif professionnel Pour aller plus loin : Drone de loisir : 10 règles d’usage pour voler en conformité avec la loi. Alors que l’utilisation des drones de loisir est de plus en plus fréquent pour le grand public (et un usage non professionnel), que des activités de découverte de cette aviation légère est fréquemment organisée par des Espaces publics numériques, mieux vaut être au courant de la législation en vigueur concernant ces appareils et leur pilotage à distance via une interface mobile (smartphone, tablette…).

Où s’informer sur la législation des drones de loisir ? Le Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie consacre une rubrique dédié aux drones (aréonefs télépilotés) qui informe sur l’actualité de la loi en vigueur sur les drones ainsi que les démarches et autorisations nécessaires pour les utiliser. Le même ministère propose un dossier en ligne utile à consulter : Drones civils : loisir ? Aéromodélisme ? Activité professionnelle ? 10 règles pour utiliser un drone avec responsabilité Licence : Contrat spécifique : merci de prendre contactGéographie : France.