background preloader

Charges domestiques et familiales

Facebook Twitter

On utilise couramment la notion de « double journée » pour qualifier l'enchaînement des tâches domestiques après une journée de travail, réalité qui renvoie à la division sociale et sexuée des rôles assignés aux hommes et aux femmes : les premiers sont supposés se consacrer à la sphère professionnelle et à la nécessité de rapporter l’argent au foyer (modèle de M.

Gagnepain) et les secondes assurer la prise en charge de la famille. Parents épuisés : des pistes pour s'éloigner de l'épuisement parental. Dans son livre Parents épuisés, Valérie Duband propose des pistes pour s’éloigner de l’épuisement parental.

Parents épuisés : des pistes pour s'éloigner de l'épuisement parental

Réapprendre à distinguer et apprécier les bons moments Quand on est au bord de l’épuisement parental, on a du mal à identifier les bons moments et à s’en nourrir. Valérie Duband propose de dresser une liste chaque jour des bons moments vécus, même les plus simples. Savoir ce que vous avez déjà vous permet de prendre conscience que vous avez de la chance et donc que ce bonheur auquel vous aspirez n’est sûrement pas si loin. – Valérie Duband Si on se rend compte que les moments de bonheur en famille sont peu nombreux, il est possible d’intégrer dans le quotidien des vrais moments de qualité ensemble. S’entourer de personnes ressources Quand nos besoins émotionnels et relationnels sont insatisfaits, nous en souffrons.

Aujourd’hui, qui a fait attention à vous ? Si la liste est pas ou peu fournie, comment s’entourer de personnes ressources ? Éloigner les personnes qui “pompent” l’énergie. Les phases qui précèdent le burn-out (ou épuisement) parental : les connaître et les comprendre pour éviter d'en arriver là. Crédit illustration : freepik.com Dans leur livre Le Burn-out parental : l’éviter et s’en sortir, Moïra Mikolajcak et Isabelle Roskam expliquent que le burn-out (ou épuisement) parental est le plus souvent précédé par une phase haute : une phase d’hyperprésence, d’hyperinvestissement, avec des exigences élevées.

Les phases qui précèdent le burn-out (ou épuisement) parental : les connaître et les comprendre pour éviter d'en arriver là

Le burn-out est marquée par une vraie différence entre “avant” et “après”. C’est précisément parce que la personne vise haut en négligeant de recharger son carburant qu’elle finit par chuter – Moïra Mikolajcak et Isabelle Roskam Ainsi, les deux autrices conçoivent le burn-out comme un arc de cercle : la montée (le “burn-in”) est caractérisée par l’hyperinvestissementl’apogée est le point d’alertela descente marque le début du burn-out (épuisement physique et émotionnel, distanciation affective d’avec les enfatnts, perte d’efficacité et d’épanouissement) 1.L’idéalisation Durant la première phase, le parent est pétri d’idéal. 2.Le surinvestissement 3.Le sacrifice de soi 4.La frustration.

Parents épuisés : un livre qui prend soin des parents et des enfants (s'éloigner de l'épuisement parental) Ces dernières années, la notion d’épuisement parental a fait l’objet de plus en plus de publications.

Parents épuisés : un livre qui prend soin des parents et des enfants (s'éloigner de l'épuisement parental)

Cela s’explique par le fait que de nombreux parents aient accès à des manières de témoigner de leur parentalité (blogs ou vlogs, réseaux sociaux, ateliers de communication pour les parents…) et que l’organisation de la société qui va vers toujours plus de de compétition et moins de solidarité participe à déclencher l’épuisement parental (compétition pour l’épanouissement des enfants avec pression sur les notes scolaire ou toujours plus d’activités extra scolaires, manque de soutien pour les parents…). C’est de ce constat qu’est né le livre Parents épuisés : stop à la surenchère émotionnelle et éducative pour éviter le burnout parental de Valérie Duband (éditions Eyrolles). Dans cet ouvrage, Valérie Duband regrette que cette souffrance des parents ne soit absolument pas reconnue et, parfois même, niée comme si la parentalité ne pouvait être que du bonheur.

La charge mentale en famille : compter sur l'autonomie et le sens de la responsabilité de tous les membres (y compris les enfants) Développer l’autonomie des enfants pour alléger notre propre charge mentale de parents Dans son livre Grandir heureux, une aventure en famille, Marion McGuinness rappelle qu’une charge mentale trop lourde est épuisante à la fois d’un point de vue physique et émotionnel.

La charge mentale en famille : compter sur l'autonomie et le sens de la responsabilité de tous les membres (y compris les enfants)

La charge mentale, c’est penser toujours à tout, organiser et exécuter, sans répit, que ce soit au travail ou en famille. Cette charge mentale peut nous empêcher de mettre en place l’éducation à laquelle nous sommes attachés en tant que parents. Il a beaucoup été question de la répartition de la charge mentale dans les couples (sujet hautement actuel et incontournable dans l’optique d’une éducation bienveillante) et Marion McGuinness élargit le champ à tous les membres de la famille, y compris les enfants. Marion McGuinness suggère de développer l’autonomie des enfants pour alléger notre propre charge mentale de parents. OXFORD Planning Familial 2019-2020. C’est déjà la rentrée ! La charge mentale liée à l’organisation de la vie domestique et familiale pèse largement sur les femmes. Charge mentale. Rythme de vie.

Conciliation des temps. Famille.

Charge mentale des enfants

Fatigue maternelle. Burnout. Invisible Labor, Revealed: How To Balance Household Tasks With Trello. When it comes to running your household, who’s keeping tabs on all the moving parts like those never-ending grocery lists, birthday parties, carpool schedules, laundry day, and/or doctor appointments?

Invisible Labor, Revealed: How To Balance Household Tasks With Trello

Sometimes the list can seem endless. If your family is anything like mine, most of this "invisible labor" fell to me: the working mom. According to a 2018 BCG Global Diversity Study, women in dual-career households bear most of the burden of organizing and completing the household chores. Men are taking a more active role in performing the tasks needed to run a home, but the mental load of it all—the orchestration and planning involved—still falls disproportionately on women. To avoid feeling burnt out, I knew something had to change. I had read that in order to level the playing field at home, some dual-career households are taking a digital page out of their organizational playbooks. Could I really use Trello to lessen my own mental load at home?

Livres