background preloader

Jeunes

Facebook Twitter

Jeunes et addictions. OFDT, 208 p.Décembre 2016 Quels produits psychoactifs les jeunes Français consomment-ils ?

Jeunes et addictions

Comment leurs usages évoluent-ils? Filles et garçons sont-ils également concernés? Consommation précoce de cannabis et influence sur les résultats scolaires. ©Fotolia L’hypothèse d’un effet direct de la consommation de cannabis sur la concentration, la motivation, et à terme la réussite scolaire des jeunes, est soutenue par des données de recherches en neurosciences montrant des lésions spécifiques chez les adolescents consommateurs.

Consommation précoce de cannabis et influence sur les résultats scolaires

Maria Melchior, Directrice de recherche Inserm (Institut Pierre Louis d’épidémiologie et de santé publique, Inserm-Université Pierre et Marie Curie, Paris) et ses collègues français et nord-américains, ont voulu étudier l’existence d’une éventuelle relation causale entre l’initiation précoce de la consommation de cannabis (avant 17 ans) et le niveau d’étude atteint plus tard. Leurs résultats, qui portent sur plus de 1000 personnes, sont publiés ce jour dans la revue International Journal of Epidemiology.

Les études actuellement disponibles montrent que la consommation de cannabis durant l’adolescence prédit le niveau d’études atteint plus tard. Les chercheurs parviennent à établir plusieurs conclusions : "Conduites addictives chez les adolescents", expertise collective Inserm. 06 février 2014 En France, les niveaux de consommation de certaines substances psychoactives, en particulier l’alcool, le tabac et le cannabis, demeurent élevés chez les adolescents, en dépit des évolutions de la réglementation visant à limiter l’accès des mineurs à ces produits et des campagnes de prévention répétées.

"Conduites addictives chez les adolescents", expertise collective Inserm

Actes de la biennale sur la santé des jeunes - Fédération Addiction. Les jeunes et l'alcool. L'attrait des jeunes pour l'alcool ne date pas d'aujourd'hui.

Les jeunes et l'alcool

C'est un phénomène intemporel qui s'actualise à chaque époque dans une diversité de conduites individuelles et collectives, et se présente comme un " fait social total "1. Si ce phénomène ne peut qu'échapper à toute analyse exhaustive, il continue d'exiger que l'on porte les regards les plus pertinents pour l'appréhender et mieux y répondre. Du côté de l'intemporel o Les boissons alcooliques : elles sont omniprésentes dans notre culture et leur usage est licite et valorisé autour d'un certain nombre de valeurs : convivialité, plaisir, fête, et d'autres plus discutables… qui entretiennent une incitation sociale à la consommation. L'offre est importante, l'accès aisé et la consommation facile, si bien que la rencontre avec le produit est inéluctable. Les jeunes conjuguent bonne santé et comportements à risque (Insee) Muriel Moisy Au cours du passage à l'âge adulte, souvent source d'inquiétudes, la santé est rarement au cœur de la préoccupation des jeunes.

Les jeunes conjuguent bonne santé et comportements à risque (Insee)

La plupart se déclarent en bonne santé et plutôt bien informés en matière de prévention. Binge Drinking. L’enjeu de la subjectivité des adolescents face aux mesures de prévention de l’alcool et du tabac. Résumé.

L’enjeu de la subjectivité des adolescents face aux mesures de prévention de l’alcool et du tabac

Jeunes et addictions. Tendances n° 114, OFDT, 4 p.Décembre 2016 Depuis une vingtaine d’années de nombreux travaux de l’OFDT ont été centrés sur les comportements juvéniles.

Jeunes et addictions

L’étude des usages tout au long de l’adolescence et au début de l’âge adulte est essentielle puisque c’est à cette période de la vie, faite d’initiations et d’expériences, que débutent et parfois s’installent certaines conduites addictives. Les jeunes actifs accros aux petites pilules pour supporter le stress. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Catherine Quignon Obligation de la performance, stress chronique, sentiment de ne plus pouvoir faire face… La pression au travail conduit une part non négligeable des jeunes actifs à recourir à des psychotropes, somnifères et tranquillisants. « On a constaté que 20 % à 25 % de jeunes diplômés en prennent pour réussir leurs examens ou faire face à l’anxiété au travail », pointe Jean-Claude Delgènes, directeur général du cabinet Technologia, spécialisé dans l’évaluation et la prévention des risques professionnels.

Les jeunes actifs accros aux petites pilules pour supporter le stress

Alors que la France affiche l’un des plus hauts niveaux de productivité horaire au monde, selon les statistiques de l’OCDE, sa population est l’une des plus stressées des pays développés. En cause, selon Jean-Claude Delgènes, la difficulté de la jeune génération à s’insérer sur le marché du travail. « Pour conserver son premier emploi, il y a l’obligation d’être performant, pointe-t-il.

Les comportements de santé des jeunes : analyses du Baromètre santé 2010 - Téléchargements. Institut national de prévention et d'éducation pour la santé L'info accessible à tous Les comportements de santé des jeunes : analyses du Baromètre santé 2010 Actualités Inpes.

Les comportements de santé des jeunes : analyses du Baromètre santé 2010 - Téléchargements

Les drogues durant les années lycée. Tendances n° 112, OFDT, 4 p.Septembre 2016 Le dernier exercice de l’enquête européenne ESPAD (European School Survey Project on Alcohol and other Drugs) s’est déroulé entre avril et juin 2015.

Les drogues durant les années lycée

Les drogues à 17 ans : analyse de l’enquête ESCAPAD 2014. Tendances n° 100, OFDT, 8 p.Mai 2015 Du 17 au 21 mars 2014 s’est déroulé le huitième exercice de l’enquête ESCAPAD au cours duquel plus de 26 000 adolescents de nationalité française ont été interrogés sur leur santé et leur consommation de substances psychoactives. Alcool, tabac et cannabis en 2014, durant les « années collège » Tendances n° 106, OFDT, 6 p.Décembre 2015 En 2012, l’OFDT publiait pour la première fois, grâce à l’enquête européenne HBSC 2010, un état des lieux des niveaux de consommation d’alcool, de tabac et de cannabis parmi les collégiens français.

En 2014, un nouvel exercice de l’enquête a permis d’actualiser ces données et d’examiner leur évolution, tout en abordant pour la première fois les usages de la cigarette électronique (e-cigarette) et de la chicha. Présentés dans le n° 106 de Tendances, les résultats du volet drogues de l’enquête en France permettent d’établir quelques grands constats : - Première substance psychoactive expérimentée par les collégiens, l’alcool fait cependant l’objet d’un moindre engouement (expérimentations et usages récents d’alcool en nette baisse en 2014, premières ivresses plus tardives et moins fréquentes qu’en 2010) - L’expérimentation de cannabis est restée stable par rapport à 2010. Télécharger le Tendances (fichier PDF, 688 Ko) Les jeunes et l’alcool : évolution des comportements, facteurs de risque et éléments protecteurs. Jeunes et alcool. Consommation en baisse, ivresses occasionnelles en hausse.

Le médicament pour enfants hyperactifs détourné pour carburer aux examens - Le Figaro Etudiant. Le binge drinking fréquent chez les étudiants en médecine. Près des trois quarts des étudiants en médecine ont déclaré au moins un épisode d'alcoolisation à risque au cours des deux semaines précédant une enquête menée à Paris. Les soirées médecine où l'alcool coulerait à flots ne sont pas un mythe. Les alcoolisations à risque sont fréquentes chez ces étudiants soumis à une forte pression. C'est en effet ce que révèle une étude menée au sein de la faculté de médecine de Paris VII (1) publiée récemment dans la revue scientifique L'Encéphale. Bulletin de santé préoccupant pour les lycéens et étudiants. Le Monde.fr avec AFP | • Mis à jour le | Par Séverin Graveleau « Stress toujours très marqué, sommeil dégradé, comportement à risque sur le non-port du préservatif, manque de temps ou de moyens… » Chaque année, la Smerep (Sécurité sociale étudiante et mutuelle) ausculte la perception qu’ont les étudiants et lycéens de leur santé, de leur nutrition, de leur vie affective et sexuelle, de leur stress, de leur sommeil et de leur consommation de produits psychoactifs.

Et chaque année, le – mauvais – diagnostic se confirme, soulignant, selon la mutuelle, « le caractère impératif de la prévention santé et la facilitation de l’accès aux soins ». Fragilité financière La première étape de l’enquête consiste en un rappel des « conditions de vie » des étudiants. On y découvre qu’un étudiant sur deux déclare rencontrer des difficultés financières. Ainsi, si 88 % des étudiants français se déclarent en bonne santé, c’est sur leur médication que le bât blesse. Guide pratique : Réduction des risques alcool en milieu étudiant. Rapport du groupe de travail sur la mission « Soirées étudiantes et week-ends d'intégration » Différents incidents et accidents, survenus en début d'année universitaire, ont concerné des étudiants qui assistaient à des soirées festives dans le cadre d'intégrations en établissements ou non. Usages de tabac, d'alcool et de cannabis chez les étudiants en première année.

Usages de drogues des étudiants, chômeurs et actifs de 18-25 ans. Tendances n° 62, OFDT, 4 p.Novembre 2008 Les enquêtes et analyses portant sur les usages de drogues des adolescents ou des élèves scolarisés dans le secondaire sont nombreuses, car c'est lors de l'adolescence que débutent les consommations susceptibles de perdurer à l'âge adulte. Par contraste, celles concernant les étudiants de l'enseignement supérieur sont plus rares : ils constituent en effet une population dont il n'existe pas de base de sondage nationale et pour laquelle les occasions d'interrogations contraintes sont plus réduites qu'au collège ou au lycée.

Les chefs d'établissement du supérieur appelés à lutter contre le bizutage. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Nathalie Brafman Avec la rentrée étudiante, les soirées et les week-ends d'intégration (ou « WEI » – prononcer « oueille ») sont un rituel auxquels il est bien difficile d'échapper. Charte de prévention des conduites à risques. Le mercredi 19 mars 2008 le BNEI a co-signé avec le BNEC, la CDEFI et la CGE la charte de bonnes pratiques sur les conduites addictives, résultat d’une réflexion menée conjointement sur l’amélioration des conditions de vie étudiante.