background preloader

Place des femmes

Facebook Twitter

La guerre de 14-18. Contrairement à ce qui est généralement admis, l’émancipation féminine en France ne commence pas pendant la Première Guerre mondiale.

La guerre de 14-18

Certes, les images de femmes participant à l’effort de guerre, en travaillant à des métiers alors exclusivement réservés aux hommes ou en soignant les soldats, ont induit ce constat ; de plus, au lendemain de la Première guerre mondiale, la population française a un nouveau visage, plus féminin, avec 1 103 femmes pour 1 000 hommes en 1921, et les nouvelles responsabilités de chef de famille des veuves de guerre ou l’abandon du corset et la mode à la garçonne de l’après-guerre ont renforcé cette idée de libéralisation de la condition féminine.

Mais c’est oublier le taux d’activité féminin avant la Grande Guerre, qui représente déjà, en 1906, 37 % de la population active. Fiche 2. La presse à la une. Dessinatrices, elles sont traits libres. Observatoire des inégalités. Les inégalités de salaires entre les femmes et les hommes : état des lieux 27 mai 2016 Tous temps de travail confondus, les hommes gagnent 23,5 % de plus que les femmes.

Observatoire des inégalités

Près de 11 % des écarts de salaires entre les deux sexes sont inexpliqués et relèvent d’une discrimination « pure ». Lire la suite L’inégale répartition des tâches domestiques entre les femmes et les hommes 29 avril 2016 En moyenne, les femmes consacrent trois heures trente par jour aux tâches domestiques, contre deux heures pour les hommes.

Femmes photographes

Des femmes fondues au noir (3/5) : Évolutions des codes, libération du genre / Deuxième partie : Michel Samson et Philippe Pujol. Genre littéraire qui ausculte les évolutions de la société, le polar a longtemps imposé des points de vue masculins.

Des femmes fondues au noir (3/5) : Évolutions des codes, libération du genre / Deuxième partie : Michel Samson et Philippe Pujol

Hélène Amalric analyse comment les femmes écrivains se sont emparées du genre pour poser un autre regard sur la société. 2ème partie : Marseille avec Michel Samson et Philippe Pujol Première partie / Série : Des femmes fondues au noir Episode 3 : Évolutions des codes, libération du genre Avec notre tête chercheuse : Hélène Amalric Née en 1957, après une enfance passée à l’étranger, Hélène Amalric est traductrice, agent littéraire puis éditeur.

Les patrons (2/5) : Où est la patronne ? Nous continuons à parler des patrons, aujourd'hui avec des femmes entrepreneurs.

Les patrons (2/5) : Où est la patronne ?

Elles évoquent leurs métiers de chef d’entreprise, leurs quotidiens, leurs parcours, leurs formations… Avec Aude Latouche, fondatrice et associée-gérante de Al Corporate Advice, une entreprise en Conseil et Accompagnement de l'entreprise. EAVAN BOLAND - UNE FEMME SANS PAYS (1/4) : Les femmes. E.Boland va faire de la vie ordinaire son terrain de prédilection, un espace de révélation des vérités les plus profondes, une existence non pas restreinte mais enrichie par la répétition des rituels domestiques comparables au retour des cycles des saisons, aux rythmes de la musique et de la poésie.

EAVAN BOLAND - UNE FEMME SANS PAYS (1/4) : Les femmes

Textes extrait d'"une femme sans pays" d'Eavan Boland édition Castor Astral // traduction Martine De Clercq Eavan Boland est Irlandaise, femme et poète de l’Irlande. Pourtant ce recueil paru au Castor Astral a pour titre "une femme sans pays », citation de Virginia Woolf et intitulé d’un de ces poèmes écrits entre 1967 et 2014. Née en 1944 à Dublin, Eavan Boland se situe dans la lignée des grands poètes irlandais, ceux qui ne purent faire l’économie d’une réflexion sur la violence... Etre femme et poète aujourd'hui. Les femmes ont été cantonnées au rôle de muse par les poètes et seules quelques-unes sont passées à la postérité.

Etre femme et poète aujourd'hui

Collection particulière Un documentaire de Stéphane Bonnefoi et Guillaume Baldy Prise de son : Olivier Leroux. Voix du Conseil National de la Résistance Iranienne. Ce documentaire s'attache au cas particulier de l'Iran et du rôle des femmes dans la résistance iranienne.

Voix du Conseil National de la Résistance Iranienne

Un documentaire d’Olivier Steiner et Assia Khalid Il existe une opposition au Régime des Mollahs, organisée et non armée, elle existe depuis le règne du Shah et elle est aujourd’hui présidée par une femme élue, Madame Maryam Radjavi. Le CNRI (Centre National de la Résistance Iranienne) est une coalition formé de groupes d'opposition dont les Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI).

Le rap au féminin. La parole est donnée aux femmes rappeuses ou à celles qui gravitent autour du rap : carrière, simple exutoire ou loisir.

Le rap au féminin

Un documentaire d’Andrada Noaghiu et Anna Szmuc Prise de son : Etienne Leroy. Les années de Annie Ernaux (9/10) : Photo couleur « Sur le fond d’un ciel bleu pale, une plage... 2 femmes et 2 hommes …Trouville 1999. Une autobiographie impersonnelle Adaptation : Sophie Lemp Réalisation: Etienne Vallès Dans son livre Les Années, paru en 2008, Annie Ernaux évoque souvenirs personnels et histoire collective, des années 1940 à aujourd’hui.

Les années de Annie Ernaux (9/10) : Photo couleur « Sur le fond d’un ciel bleu pale, une plage... 2 femmes et 2 hommes …Trouville 1999

Grâce au récit d’événements, à la description d’objets, de photos, l’auteure nous parle de sa vie, mais aussi de l’évolution de la société et du temps qui passe. Elle aime à qualifier son livre d’ « autobiographie impersonnelle ». Maison d’arrêt, quartier femmes. Jacqueline, Nathalie, Sandra et Andrea ont appris à se servir d'un micro, enregistrer des ambiances, conduire des interviews pour raconter l'histoire de leur détention.

Maison d’arrêt, quartier femmes

Collection Particulière Un documentaire de Raphaël Krafft et Guillaume Baldy Prise de son, lecture et entretiens : Jacqueline, Nathalie, Sandra et Andrea. La place des femmes : le nécessaire "marronnier" cannois. Vous avez peut-être remarqué cet article de l’Express sur Pedro Almodovar et ses actrices, et qui s’intitule "l’Homme qui filmait les femmes". Avec tout le respect que l’on doit avoir pour le contenu de cet article, il y a tout de même une impression de déjà vu, rien qu’en lisant le titre. D’ailleurs, il y a tout juste 10 ans, le même magazine publiait cet article intitulé « Pedro Almodovar, l’homme qui aimait les femmes », c’était à l’occasion de la présentation du film Volver. Et force est de constater que l’on peut retrouver toute une collection d’articles du même genre suivant les années – je ne vais pas vous en étaler la liste- mais entre les « fétiches », les « muses », le « bal des actrices », les « chicas », on ne compte plus les articles à angle unique sur le cinéma et l’univers du réalisateur espagnol, à chaque fois donc qu’il présente un film à Cannes, ou même à chaque fois d’ailleurs qu’il sort un nouveau film.

Mais quel progrès pour les réalisatrices ? Les femmes dans le monde arabe : permanences et mutations.