background preloader

Embauche

Facebook Twitter

CAP-TERRITORIAL Le Site emploi des collectivités territoriales. 10 choses à ne jamais dire à un entretien de recrutement. Le Guardian a demandé à Richard Nott, qui dirige le site de recherche d’emploi britannique CWJobs.co.uk, ainsi qu’à Mills et Nik Pratap de Hays Senior Finance de donner quelques conseils aux personnes à la recherche d’un emploi qui s’apprêtent à avoir un entretien de recrutement. Voici donc les 10 choses à ne jamais dire à un entretien de recrutement : 1/ « Désolé, je suis en retard ».

Il va sans dire que vous ne devriez jamais avoir à dire cette phrase. 2/ « Quelle est votre politique en matière de vacances ou de maladie ? » Il ne semble pas judicieux de penser à une éventuelle absence avant même votre recrutement. 3/ « Je vous promets que je ne prendrai que cet appel ». 4/ Lorsqu’on vous pose la question « Comment vous voyez-vous dans 5 ans », ne répondez pas « Je me vois en train d’occuper votre poste ». 5/ « Mon employeur précédent était nul ». 6/ « Vous concevez des applications pour smartphone ? 7/ « Pu**in !». 8/ « Je faisais le PRB du QVC en utilisant la méthode des RAM ». Pourquoi je n’ai pas eu le poste ? L’explication en cinq points : : Trouveur d'Emploi.

Vous êtes en recherche d’emploi actuellement et votre recherche n’aboutit pas ? Vous passez des entretiens et vous vous demandez pourquoi est-ce que ça ne marche pas, pourquoi est-ce que vous vous faites recaler systématiquement ? Je vous explique tout de suite en cinq points pourquoi, à quelles étapes vous échouez et qu’est ce que vous pouvez faire pour remédier à cela… La plupart des gens en fait pensent que s’ils échouent à l’entretien c’est qu’ils ont été doublés par quelqu’un. C’est une bonne excuse, et personnellement, je trouve que c’est un peu facile de rejeter la faute sur les autres systématiquement.

Voici les vraies raisons : Pourquoi vous n’êtes pas retenu ? 1) Vous n’êtes pas qualifié Il y a certaines personnes qui postulent à des offres en se disant « je vais postuler à une offre, à plein d’offres, je vais envoyer des CV à beaucoup d’entreprises, comme ça j’augmente mes chances sur la quantité ». 2) Vous êtes qualifié, mais votre CV ne le fait pas apparaître. 4 questions à poser en entretien d’embauche : Trouveur d'Emploi. Beaucoup de candidats se contentent de poser des questions triviales sur le poste et sa définition. Ils se disent qu’en évitant de poser des questions qui fâchent, ils ont plus de chances d’être retenus. C’est une erreur : des questions qui challengent un peu votre interlocuteur vous permettent : 1) d’affiner votre vision du poste 2) de sortir du lot comme un candidat avec du recul et une vraie volonté de comprendre le poste avant de s’engager.

Evidemment, certains recruteurs vont être dérangés que vous posiez autant de questions. Dans ce cas, dites-vous que c’est louche… Voici quatre questions à essayer : 1) Pourquoi ce poste est-il vacant ? Est-ce que ce poste est ouvert du fait d’une création de poste ? Bref, il y a de multiples raisons qui peuvent justifier qu’un poste soit vacant. 2) Pourriez-vous me raconter une journée type dans ce poste ? Pensez en termes de questions ouvertes et non fermées, puis spécifiez les questions. 3) Est-ce que vous aimez cette société ? Entretien : 4 questions qui vous mettent mal à l’aise (et que répondre) : : Trouveur d'Emploi. Voici quatre questions qui reviennent souvent en entretien.

Autant vous le dire tout de suite, ces questions n’apportent rien au recruteur. Pourquoi ? Parce que le candidat peut facilement inventer une réponse. Pour vous, c’est un indice : ceux qui vous posent ces questions ne savent pas faire passer un entretien. Ce qui est bien avec ces questions, c’est qu’il est facile d’y répondre. 1) Pourquoi voulez-vous ce job ? L’idée de cette question est qu’elle est censée évaluer l’intérêt du candidat pour le poste. Bref, si on vous pose cette question, vous aurez sans doute l’impression de vendre du vent. Je la posais en entretien, il n’y a pas si longtemps encore. En fait, même si le candidat n’a pas réfléchi à la question, il est capable de pipoter une réponse. 2) Citez-moi 3 défauts ?

Encore une fois, le candidat intelligent va botter en touche. 3) Votre expérience professionnelle n’est pas en adéquation avec le poste auquel vous postulez ? Mauvaise réponse possible : « À votre place ! TRE. Huit compétences auxquelles vous ne pensez pas en entretien d'embauche. Un descriptif de poste ne raconte pas tout ce qu'un recruteur recherche sur le marché, surtout en termes de "soft-skills", les qualités humaines et relationnellles.

Il a des attentes non clarifiées, subconscientes même, observent les experts. "Or, en entretien, trop de candidats se contentent de reprendre par point par point le libellé d'une annonce, déplore Emmanuel Stanislas, fondateur du cabinet de recrutement Clémentine. Ils ont les bons mots, les bonnes réponses comme devant un jury d'examen. Du coup, ils semblent lisses, voire creux aux yeux des DRH et des managers. Les postulants ont intérêt à se dévoiler afin de donner du relief à leur profil. " Sortir des termes convenus - "rigoureux, adaptable, dynamique, ayant l'esprit d'équipe" - est aussi le conseil de Fabrice Coudray, directeur chez Robert Half.

>> Recherchez un emploi par métier dans votre région avec L'Express Emploi 1. 2. 3. "Quelle est la chose la plus culottée que vous ayez faite? " 4. 5. 6. 7. 8. Se presenter en 2 minutes. 12 informations à connaître sur l’entreprise dans laquelle vous postulez. Son activité : le site institutionnel (ou « corporate ») de l’entreprise vous aidera à glaner les informations de base sur l’entreprise. Activité, filiales, produits vendus, clientèle cible… L’important est que vous cerniez ce qu’on fait dans l’entreprise, et ce sur quoi vous serez potentiellement amené à travailler.

Son produit : certaines entreprises fabriquent ou commercialisent un ou des produits phares qui ont parfois fait leur notoriété (ex : entreprises agroalimentaires, entreprises high tech…). Son implantation et son rayonnement : national, international ? Connaître les sites d’implantation de l’entreprise dans laquelle vous postulez vous renseignera sur sa stratégie de développement et les éventuelles possibilités d’évolution géographiques. Son histoire : certaines entreprises ont une longue histoire ou un passé original qui en dit long sur leur identité. Le connaître montrera votre intérêt pour celle-ci. Parlez moi de vous, presentez vous, je vous ecoute, se présenter en entretien d'embauche.

Utilisez la PNL en entretien. Découvrir votre personnalité à partir de vos agissements : la méthode américaine fournit quelques clés pour maîtriser votre comportement en entretien... et mieux connaître votre interlocuteur ! Vous êtes en train de chercher un emploi et vous préparez votre prochain entretien d'embauche ? Votre interlocuteur aussi. Face à vous, le recruteur dispose d'un batterie d'outils - tests de connaissance, test psychologiques, script d'entretiens etc.

En particulier, il a probablement au moins quelques notions de PNL, programmation neuro linguistique, qui lui permettront de vous évaluer au-delà du simple contenu de vos réponses à ses questions. La PNL ? C'est une méthode développée en 1972 Par Richard Bandler et John Grinder afin de décrypter nos comportements, largement influencés par la programmation qui guide nos façons de ressentir, réagir, et de nous comporter en général. Une programmation qui commence dès l'enfance. Etes-vous auditif, visuel ou kinesthésique ? Jobetic. LE BILAN-PROJET. Lorsque nous vous rencontrons, que vous soyez étudiant en cours de cursus ou en fin de parcours, vous ne voyez pas toujours l'utilité de faire un bilan. Travail long et contraignant, le jeu en vaut-il vraiment la chandelle ? Ne pouvez-vous pas plutôt y réfléchir au fur et à mesure de vos besoins ?

C'est bien sûr une préparation indispensable pour s'armer d'outils efficaces, logiques et bien argumentés ne pas être déstabilisé en entretien par des questions-pièges auxquelles vous ne pourrez apporter de réponse satisfaisante faute d'y avoir suffisamment réfléchi élaborer un ou plusieurs projets professionnels qui vous permettront de cibler avec pertinence les entreprises auxquelles vous apporterez une collaboration efficace ainsi que les fonctions dans lesquelles vous aurez le maximum de chances de réussir construire un argumentaire qui vous permettra de vendre sur le marché le produit que vous représentez. le savoir : Que sais-je ?

C'est votre potentiel. le savoir-être : Qui suis-je ? La recherche d’emploi | TREK. La recherche d'emploi La recherche d’emploi doit être considérée comme une démarche active qui ne doit en aucun cas se réduire à la construction et à la diffusion d’outils de communication (CV et lettre de motivation). C’est une véritable gestion de projet menée au travers de différentes étapes : Etat des lieux : pour trouver un emploi il est essentiel, d’une part, de faire une mise à plat de votre parcours (identifier et extraire vos compétences, vos connaissances, vos qualités et vos motivations) et d’autre part, de vous informer et de vous documenter au maximum sur votre environnement professionnel afin de cibler votre marché (débouchés professionnels, secteurs d’activités, métiers, structures et postes).

Positionnement et argumentation : après avoir fait cet état des lieux exhaustif, le but est de vous positionner sur un projet professionnel clair et précis et de construire un argumentaire détaillé et adapté. Prospection : Construction des outils : Communication : Suivi des démarches : Les traits de personnalité préférés des recruteurs. En plus des compétences, les entreprises veulent tester le savoir-être des candidats avant de les embaucher. C’est pourquoi elles font passer des tests de personnalité, à l’affût de certains traits de caractère. Une étude nous dévoile leurs préférés. Si l’on vous demande « Quelles sont vos qualités ? » en entretien d’embauche, vous n’aurez plus qu’à répondre : fiable, persévérant et ordonné. Vous collerez ainsi au trait de personnalité le plus recherché des recruteurs. Gage de performance Non contents d’étudier les traits de caractère les plus recherchés par les employeurs en entretien d’embauche, les deux hommes se sont intéressés au lien entre personnalité et performance.

Pour cette enquête, les deux chercheurs se sont basés sur le Big Five. Des divergences selon les postes « Les traits de personnalité les plus appréciés peuvent cependant différer selon les professions », précisent les chercheurs. Elodie Buzaud © Cadremploi. 20 comportements qui agacent les recruteurs : Entretien d'embauche : les gaffes qui agacent les recruteurs. Quand vous postulez pour un nouvel emploi, vous prenez un soin particulier à peaufiner votre CV, soigner votre lettre de motivation et esquiver les questions pièges de l'entretien d'embauche.

Si tout cela est indispensable, vous ne devez pas négliger ces petits détails qui peuvent tout faire basculer. Un comportement inadapté, une remarque déplacée ou une attitude inappropriée peut faire tiquer le DRH, le consultant ou l'opérationnel qui vous écoute. Et plomber durablement votre candidature. Pour mettre en lumière ces erreurs qui peuvent coûter cher, Le Journal du Net a interrogé différents recruteurs. Découvrez les petites choses qui agacent ces professionnels du recrutement. Lire la suite. 13 paramètres étonnants qui influencent vos chances d'être recruté. Entretien d'embauche: les attitudes à éviter. Cinq minutes: c'est le temps qu'il faut à 37 % des employeurs pour juger un candidat en entretien d'embauche.

Et en quinze minutes, 71 % d'entre eux savent si vous correspondez au poste à pourvoir, d'après un sondage mené par le cabinet CareerBuilder France auprès de 500 recruteurs. Assez expéditifs, ils fonderaient leur premier jugement sur les attitudes du postulant, plus ou moins à l'aise dans la relation. Pour la moitié des recruteurs interrogés, le manque de contact visuel est le premier critère de défiance. Suivi de près par la mauvaise position sur son siège, l'absence de sourire ou le fait de montrer un embarras (bouger sur sa chaise, jouer avec quelque chose sur la table...) .

Rien n'est perdu cependant... S'entraîner et préparer l'entretien, pour le cabinet de recrutement, est une nécessité absolue pour éviter les attitudes qui risquent de vous desservir. Comment rattraper un entretien d'embauche qui se passe mal ? Oups, j’ai dit une bêtise : la reconnaître, et vite ! « Plus vite on la corrige, plus vite elle sera oubliée. » En entretien, Patrice Ras invite les candidats à reconnaître leurs maladresses rapidement… et dans les deux sens du terme surtout. « Il faut d’abord être très vigilant aux réactions du recruteur pour percevoir qu’une réponse lui a déplu ou l’a dérouté, observe ce conseil en gestion de carrière, auteur du guide Savoir se faire recruter.

Ensuite, il ne faut pas hésiter à l’interrompre et à reformuler son propos dans la foulée si on sent que l’on a commis une maladresse. Les études montrent qu’un préjugé défavorable peut naître dès les trois premières minutes de l’entretien, d’où l’importance de ne rien laisser passer. » Car rien n’est encore perdu. « L’erreur est humaine à condition de savoir la formuler », témoigne le psychologue Alain Thiry. Quand on a l’intuition que cela se passe mal : faire un break À la fin de l’entretien : demander au recruteur ce qu’il pense de vous. Les questions à oser poser en entretien d'embauche. Pour réussir un entretien d’embauche, il faut se préparer à répondre à des questions mais aussi à en poser.

C’est d’ailleurs un des meilleurs moyens pour convaincre un recruteur. Petit tour d’horizon des questions à oser poser à votre prochain rendez-vous. « Un candidat qui n’a aucune question à poser au recruteur, c’est bizarre », prévient d’entrée Valérie Sablé, directrice associée chez Robert Half. Une opinion partagée par Alain Jacob, du cabinet AJ Conseil et membre de l’association nationale des DRH, qui constate pourtant que « nombre de candidats ne le font pas. "Il ne s’agit pas de flatter l’entreprise par vos questions mais qu’il y ait matière à installer la discussion derrière. " Pas de questions taboues Et ces questions alors, quelles sont-elles ? Les questions sur le poste d’abord Pour Valérie Sablé, « le plus important est d’essayer de ne pas être fouillis dans ses questions.

Aborder l’actualité de l’entreprise La suite du processus La rémunération : incontournable. 13 paramètres étonnants qui influencent vos chances d'être recruté. 5 faiblesses qui servent en entretien d'embauche. Vous avez connu l’échec, vous avez un vilain défaut ou vous n’avez pas le diplôme qu’il faut ? Pas de panique : parfois, face à un recruteur, cette petite faiblesse peut aussi vous servir… 1 Vous êtes mort de trac « C’est sûr que cela ne marche pas avec tout le monde », prévient Yaël Benzaquen. Cette coach professionnelle, spécialisée dans le traitement de la voix, est habituée à observer le stress ou le trac chez ses clients, qu’elle s’emploie à atténuer et à dédramatiser. « Tout dépend du poste convoité et cette vulnérabilité peut déranger certains recruteurs, poursuit-elle. Mais si cela arrive, il faut surtout en parler et expliquer son anxiété. » Autrement dit : rien n’empêche un candidat de raconter qu’il est troublé par l’enjeu, précisément parce qu’il tient particulièrement à ce poste. « Après avoir rencontré tellement de candidats dans le contrôle, un recruteur peut apprécier cette forme d’humilité et d’authenticité rafraîchissantes… » "Il ne faut pas paraître trop sûr de soi.

5 faiblesses qui servent en entretien d'embauche. Entretien d’embauche : 7 trucs pour convaincre… sans parler. 9 exemples de phrase qui donnent envie aux recruteurs de lire votre CV. Utilisez la PNL en entretien. 10 choses à ne jamais dire à un entretien de recrutement. 17 questions pièges en entretien d'embauche. APRES L'ENTRETIEN. PENDANT L'ENTRETIEN. SE PREPAPER. JEU DE ROLE.

10 choses à ne jamais dire à un entretien de recrutement.