background preloader

Lumière : sensibilité ouverture vitesse

Facebook Twitter

Le noir et blanc pour gérer les lumières difficiles. Bienvenue sur Apprendre la Photo ! Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute lire mon guide qui répond aux 5 problèmes courants des débutants : Cliquez ici pour télécharger le guide gratuitement ! Merci de votre visite, et à bientôt sur Apprendre la Photo ! :) En photographie, on est souvent confronté à des lumières qui sont difficiles, ou en tout cas ne correspondent pas au résultat qu’on souhaiterait obtenir : temps trop nuageux ou au contraire gros soleil qui fait des ombres trop dures ou marquées, énorme contre-jour… on aimerait parfois pouvoir changer ça d’un claquement de doigts. Avant de commencer, il faut bien réaliser qu’on ne photographie pas un sujet, mais la lumière qui se réfléchit dessus.

Alors que faire quand on a une « mauvaise » lumière, qui ne correspond pas au résultat qu’on veut obtenir ? 1) Ne pas prendre la photo, et accepter que les conditions ne sont tout simplement pas réunies pour faire ce qu’on veut. 1. Pas terrible hein ? 2. 3. Cet article vous a plu ? La métaphore du verre d’eau pour comprendre l’exposition. L’image du verre d’eau et du robinet permet d’expliquer simplement la notion d’exposition photographique et le lien direct entre ouverture et temps de pose. Cette métaphore peut aussi intégrer la sensibilité, le troisième paramètre jouant sur l’exposition. Le verre d’eau : le capteur En photographie, d’un point de vue technique, l’exposition représente la quantité de lumière nécessaire au support photosensible pour donner une image fidèle et détaillée de la scène photographiée. Pas assez de lumière et la photo apparaît trop sombre : on parle de sous-exposition.

Revenons à notre métaphore, l’eau va représenter la lumière et le verre sera notre capteur. Une exposition équilibrée sera représentée par un verre d’eau parfaitement rempli, ni trop, ni trop peu.Si l’on verse très peu d’eau (peu de lumière), le niveau du verre est bas (sous-exposition).A l’inverse, si trop d’eau est versée dans le verre (trop de lumière sur notre capteur), l’eau finie par déborder du verre (surexposition). Quels réglages : les bases. Aujourd’hui, je vous propose un article destiné aux débutants. Vous êtes nombreux à me demander quel mode choisir sur votre reflex pour faire tel ou tel type de photo et je vais essayer ici de répondre à vos questions, le plus simplement possible.

Avant d’aborder la partie purement pratique, je vais me concentrer sur la théorie. Il me paraît important de comprendre comment agissent les paramètres, sans rentrer dans les principes physiques ni dans les calculs mathématiques, pour ensuite pouvoir être en mesure de choisir la manière dont ils influenceront la photo. La bonne exposition : ISO + ouverture + vitesse Une exposition parfaite, c’est quand on arrive à faire ce que l’on veut, et dans 90% des cas, il s’agira d’avoir une photo ni trop claire ni trop sombre.

Pour ce faire, nous allons jouer sur trois paramètres : l’ouverture, la vitesse et les ISO. Voici ce qui se passe si je ne change ni mon ouverture, ni ma vitesse, mais que j’augmente progressivement les ISO : Comprendre l’ouverture. L'exposition : Le triangle ouverture / vitesse / sensibilité | Cours de Photo. Une explication courte et simple qui met l’exposition au coeur de la création. Apprenez à équilibrez la lumière dès la prise de vue pour un résultat naturel. Ce trio est le moyen d’action principal que vous utiliserez pour obtenir l’exposition correcte de la scène que vous souhaitez capturer. Dans les cours de photo, on parle souvent du couple ouverture-vitesse mais la sensibilité, en numérique, est devenue également un paramètre important.

Chaque membre de ce trio contribue à sa manière à la réussite de votre composition. Vitesse : La vitesse, ou plus exactement le temps de pose (temps pendant lequel le capteur s’expose à la lumière), définit de manière générale la netteté de la photo. Le temps de pose s’exprime en « seconde ». Ouverture : Si le temps de pose (vitesse) définit la netteté de manière générale, l’ouverture la définit de manière précise. Avec un reflex, on utilise souvent le mode priorité (A) (pour Aperture) afin de contrôler vraiment ce paramètre.

Sensibilité : Alors ? Notions de base (réglage ouverture, vitesse, ISO) Lors d’une prise de vue, le photographe peut ajuster 4 paramètres pour composer et contrôler l’exposition de son image : la focale et l’ouverture sur l’objectif, la vitesse d’obturation et la sensibilité du capteur sur le boitier. En fonction des réglages, il est possible de figer une action rapide, d’isoler un sujet (arrière-plan flou), de photographier un paysage avec une grande zone de netteté en pleine journée ou de nuit (pose longue). Petit tour d’horizon des notions techniques à connaitre avant d’acquérir un reflex. Un Canon 1D MK IV en mode M (manuel) avec une vitesse d'obturation d'1/1000, une ouverture de f/2.8 et une sensibilité de 1000 ISO. La vitesse d’obturation Le boitier reflex est constitué d’un obturateur : un mécanisme à rideaux qui recouvre le capteur lorsqu’il est au repos.

À retenir : La vitesse d’obturation permet de figer un sujet en mouvement (vitesse supérieure à 1/500) ou de créer un flou de mouvement. L’ouverture La sensibilité ISO La focale La profondeur de champ. MP #21 : Le couple vitesse / ouverture. Suite à notre MP sur l’ouverture puis celui sur la vitesse d’obturation, il est temps de voir comment ces deux paramètres clefs fonctionnent ensemble dans votre boîtier. Parlons d’abord de la théorie. On a vu ensemble que plus l’ouverture est importante, plus la quantité de lumière qui pénètre dans le capteur est importante, et inversement. De même, plus la vitesse d’obturation est lente, plus la lumière entre, et inversement. Il va donc falloir jongler entre ces deux valeurs pour avoir une image correctement exposée. Pour une même scène et donc la même lumière, il y a plusieurs combinaisons possibles qui permettent d’avoir la même exposition : si la photo est réussie (en tout cas concernant l’exposition) à 1/500 et f/4, elle le sera aussi à 1/125 et f/8 ou 1/2000 et f/2.

Qu’en est-il dans la pratique ? D’abord, il est évident que votre appareil peut tout gérer pour vous. Priorité ouverture : vous choisissez l’ouverture vous même et laissez l’appareil régler la vitesse en fonction. Photographier la nature (première partie) : comprendre la lumière naturelle. Temps libre, journées longues et ciel clément : les vacances d‘été réunissent les ingrédients idéaux pour les amoureux de nature et de photographie.

Mais pour faire de belles images, connaître les bases de l’exposition ne suffit pas ; il faut aussi comprendre la lumière. Si, en studio, il est possible de construire la lumière souhaitée, en extérieur, il faudra jouer avec ce que nous offre la nature. Pour faire de belles photos, connaître les bases de l’exposition ne suffit pas ; il faut aussi comprendre la lumière. Si, en studio, il est possible de construire la lumière souhaitée, en extérieur, il faudra jouer avec ce que nous offre la nature. Savoir regarder les variations subtiles de la lumière et la façon dont elle est réfléchie ou absorbé par le sujet est la clef pour réaliser des images exceptionnelles.

Ainsi, en bord de mer, les lumières sont très changeantes et offrent une grande variété. La lumière du matin est presque toujours intéressante. Gérer l'éclairage, la qualité de la lumière - cours pour apprendre les bases de la photo. La gestion de la lumière & les types d'éclairage Cours sur la qualité de la lumière (contraste, ombres, réflexions) et différents types d'éclairage. © Guillaume Fürst, 2009 Nikon D90 ; focale : 157 mm ; ouverture : f/8 ; vitesse : 1/100 s. ; ISO : 200 1. Les bases de la qualité de la lumière (le contraste, les ombres) La gestion de la qualité de la lumière est, avec l'exposition et la composition, une notion fondamentale en photographie.

Au-delà des caractéristiques des ombres, le contraste dépend également d'autres facteurs, en particulier de la nature du (ou des) sujet(s) photographié(s). Par exemple, si vous photographiez un objet blanc et un objet noir côte à côte, vous obtiendrez forcément une image contrastée. La dureté des ombres La dureté/douceur des ombres dépend principalement de taille relative de la source de lumière. La densité des ombres La densité des ombres dépend de la quantité de lumière réfléchie par la surface sur laquelle l'ombre de votre sujet est projetée.

Figure 1. 2. La sensibilité ISO. Bienvenue sur Apprendre la Photo ! Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez peut-être faire un tour sur la page Par où commencer, qui vous aidera à vous y retrouver parmi tous les articles.Merci de votre visite, et à bientôt sur Apprendre la Photo ! :) Il ne reste plus qu’un dernier aspect technique à aborder pour en terminer avec l’exposition, et si vous avez maîtrisé l’ouverture et la vitesse d’obturation, c’est le plus simple : la sensibilité ISO.

Facile à utiliser, la sensibilité a tout de même une importante contrepartie et peut ruiner vos clichés si vous en abusez. C’est la sensibilité du capteur à la lumière, c’est-à-dire que pour un même couple ouverture et vitesse d’obturation, une sensibilité ISO plus élevée augmentera l’exposition du cliché.

C’est très simple : il existe un bouton « ISO » sur votre appareil, qui vous donne en général le choix entre « Auto », 100, 200, 400, 800 et 1600 (voire 3200, 6400 et plus sur certains appareils hauts de gamme). Prise à 100 ISO. Quand est-ce qu'il faut régler les ISO? “Quand est-ce qu’il faut régler les ISO?” C’est la question qu’on m’a posé ce weekend. Argh! Mais c’est tout flou! Lors de ma dernière sortie photo avec les gentilles personnes de chez Phototrend , j’ai du encadrer un petit groupe.

Une des personnes est venue me voir pour me demander quand est-ce qu’il fallait “régler les ISO”. Voici une réponse pour ceux qui ont connu l’appareil photo argentique de papa et maman ou qui ont utilisé un appareil argentique . Vous vous souvenez? En numérique, c’est pareil. La personne qui m’a posé la question m’a dit qu’elle était perdue entre les trois paramètres. La vitesse était trop lente, et le diaphragme était ouvert à fond. Il faut garder à l’esprit que plus la sensibilité est élevée, plus il y a du bruit à l’image .

Vous avez aimé ce billet? Ou bien contactez-moi par mail: Vous souhaitez réagir ? L’ouverture. Bienvenue sur Apprendre la Photo ! Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute lire mon guide qui répond aux 5 problèmes courants des débutants : Cliquez ici pour télécharger le guide gratuitement ! Merci de votre visite, et à bientôt sur Apprendre la Photo ! 🙂 A la suite de l’article sur l’exposition, comme promis, il y aura un article sur chaque « angle » du triangle de l’exposition. Attention, si vous n’avez pas lu ce premier article, je vous recommande vivement de le lire avant ! Je commencerai donc par l’ouverture : ce n’est pas le plus facile à appréhender parmi ces éléments, mais une fois que vous aurez compris cette partie, le reste vous paraîtra plus facile. Note : plus récemment, j’ai réalisé une vidéo courte pour vous expliquer l’ouverture.

Comme ça va sans dire mais que ça va toujours mieux en le disant, un rapide rappel. L’ouverture se mesure en « nombre f« . Plus le nombre f est grand, plus l’ouverture est petiteplus le nombre f est petit, plus l’ouverture est grande. L’ouverture optimale : améliorez la netteté de vos images. Bienvenue sur Apprendre la Photo ! Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute lire mon guide qui répond aux 5 problèmes courants des débutants : Cliquez ici pour télécharger le guide gratuitement ! Merci de votre visite, et à bientôt sur Apprendre la Photo ! :) Je vais aborder une notion peu connue des débutants, et que les anglophones appellent «sweet spot», que j’ai bassement traduit par « ouverture optimale ».

Vous allez voir que ce n’est pas très compliqué, mais que ça peut améliorer la qualité de vos images en obtenant le meilleur de vos optiques. Je l’avais déjà évoqué dans les 5 astuces pour rendre pour améliorer la netteté de vos images, mais je pense que ça mérite un article à part entière pour vous montrer la preuve par l’exemple Le «sweet spot», ou ouverture optimale, c’est tout simplement l’ouverture à laquelle votre optique produit la meilleure netteté, le meilleur piqué. Pour que vous compreniez mieux ce que je veux dire, j’ai fait des tests avec mon cher 50mm f/1.8. Exposer correctement sa photo en contre jour. Même si l'effet contre-jour peut être recherché à des fins artistiques, il reste souvent un problème lors de la prise de vue. Autant en extérieur (un soleil un peu lumineux, un ciel un peu couvert offrant une forte luminosité) qu'en intérieur (une fenêtre placée juste derrière le sujet...), cette situation se présente de manière récurrente.

Savoir repérer, puis corriger D'une manière très simple, les appareils photos numériques offrent l'avantage d'afficher le résultat de la photo avant sa prise de vue. Profitez-en pour déceler ce problème de contre-jour. Le plus simple et le plus rapide pour corriger est de forcer l'activation du flash de votre appareil. Généralement, on le repère grâce à cette icône Cela aura pour effet de "déboucher" les zones d'ombres de votre sujet, particulièrement utile pour les très forts contre-jours (en intérieur devant une fenêtre par exemple).

Correction d'exposition De cette manière, vous forcez une sur-exposition par rapport à ce que votre appareil préconise. L’exposition. Bienvenue sur Apprendre la Photo ! Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute lire mon guide qui répond aux 5 problèmes courants des débutants : Cliquez ici pour télécharger le guide gratuitement !

Merci de votre visite, et à bientôt sur Apprendre la Photo ! 🙂 L’exposition est un paramètre technique important dans la réussite (ou non) d’une photo. Elle « désigne l’action du rayonnement lumineux sur le capteur (ou sur la pellicule) ». Ce qui ne nous avance pas beaucoup 😉 Cet article fera le point sur ce qu’est l’exposition, sur l’effet qu’elle a sur vos photos, et sur les paramètres qui l’influencent et que vous pouvez contrôler. Note : plus récemment, j’ai réalisé une vidéo courte pour vous expliquer l’exposition. Nous avons donc dit que l’exposition était l’action du rayonnement lumineux. Une photo sur-exposée est une photo où trop de lumière a été captée : elle est « trop claire« . La même photo avec une exposition normale donnera ceci : La fenêtre Cet article vous a plu ? Exposition, gestion de la luminosité - cours pour apprendre les bases de la photo. L'exposition & la quantité de lumière Cours sur l'exposition en photographie, les paramètres (vitesse, ouverture, iso) à prendre en compte pour une photo bien exposée. © Guillaume Fürst , 2010 Nikon D90 ; focale : 18 mm ; ouverture : f/8 ; vitesse : 1/80 s. ; ISO : 200 1.

Explications sur les bases de l'exposition L'exposition est, avec la composition et la gestion de la lumière , une notion fondamentale en photographie. Sur cette page nous présenterons le principe général de l'exposition, ainsi qu'une vue d'ensemble des paramètres qui lui sont associés : vitesse , ouverture , sensibilité . Avant de nous pencher sur la manière d'obtenir une photo correctement exposée, voyons déjà ce que signifie "une photo correctement exposé". La vitesse de l'obturateur . Enfin, il existe un troisième paramètre qui a une influence sur l'exposition : la sensibilité du film ou du capteur . (pour lire la vidéo, cliquez sur le bouton ci-dessus, puis sur "play") Retour en haut de page 2.

Figure 1. 3. La lumière et l'exposition en photographie : bien exposer ses photos pour bien capter la lumière. Mesure de la lumière, balance des blancs - cours pour apprendre les bases de la photo. Basics : La mesure de lumière. Appréhender la lumière. 10 questions / réponses pour débuter - Comment savoir si ma photo est bien exposée ? La vitesse d'obturation, temps de pose. La vitesse d’obturation.