background preloader

LINGUISTIQUE

Facebook Twitter

Chapitre 1: Concepts de base. [Niveau supérieur | QLink ] Pour des renseignements de base, mettez le curseur sur l'une des lignes suivantes et cliquez avec la souris ou faites un retour de chariot.

Chapitre 1: Concepts de base

Notez que le texte peut aussi être lu de façon suivie. Pourquoi étudier la langue? Quand on y pense, on constate que le langage humain est un phénomène assez extraordinaire. Par le simple fait de faire bouger les cordes vocales d'une certaine façon, nous pouvons influencer une autre personne d'une manière prévisible. Très souvent, les énoncés que nous entendons et que nous prononçons sont nouveaux pour nous: c'est la première fois de notre vie que nous les utilisons. Autre aspect surprenant: malgré le fait que nous connaissons tous des milliers de mots (et des millions de phrases possibles), nous arrivons à trouver, très rapidement et sans même y faire attention, les mots et les phrases nécessaires dans notre communication de tous les jours.

Début. Les points de vue normatif et descriptif. SFU: Introduction to French Linguistics I. La Phonologie 4.0 Introduction 4.1 Définition de la phonologie 4.2 Notion de phonème 4.3 Phonèmes ou variantes contextuelles?

SFU: Introduction to French Linguistics I

4.4 Le cas des voyelles moyennes de français méridional 4.5 Les voyelles d'aperture moyenne du français dit "standardisé" 4.6 Perte d’une opposition en français standard 4.7 Structure syllabique 4.8 Un troisième type de variante phonétique : les variantes libres 4.9 Notion de système phonologique. Accueil. Préfixes et suffixes grecs ou latins: tableau. Préfixes et suffixes grecs ou latins employés dans la construction des mots français Le document est volontairement étendu, mais la recherche ne s'effectuera que sur les préfixes et suffixes les plus courants ou les plus "parlants" pour les élèves (mots rencontrés en géométrie, en mathématiques, en éveil, lus dans la presse...etc).

Préfixes et suffixes grecs ou latins: tableau

Par exemple: un polygone, la géographie, un dinosaure, la psychologue, un thermomètre... A. 1/ Préfixes tirés du grec (formant surtout des mots scientifiques) 2/ Mots grecs servant de préfixes ou entrant dans la composition des mots français suite 3/ Préfixes d'origine latine ou mots latins entrant dans la composition des mots français B. 1/ Suffixes d'origine grecque Recherches collectives et mots proposés par les élèves: Un hélicoptère: hélico: hélice; ptère: aile.

Qui a une aile en forme d'hélice. Un hexagone:hexa: six; gone: angle. Une figure qui a six angles (six sommets) Banque de dépannage linguistique - Grammaire, lexicographie, syntaxe. 1.

Grammaire, lexicographie, syntaxe

Dictionnaires Bloch, O., Wartburg (von), W., Dictionnaire étymologique de la langue française. Paris, PUF, « Quadrige », série Dicos poche, 2008 [1932]. Carlier, R., Lalanne, J. -L., Josserand, P., Sacy (de) S., Dictionnaire des citations françaises. Catach, N., (dir.) Delamarre, X., Dictionnaire de la langue gauloise : une approche linguistique du vieux-celtique continental. Dictionnaire de l’Académie française, préface et avertissement de Maurice Druon, tome I (A-Enz).

Dictionnaire de l’Académie française, texte des huit éditions complètes de 1694 à 1935 – (1694 (1re), 1718 (2e), 1740 (3e),1762 (4e), 1798 (5e), 1835 (6e), 1878 (7e), 1935 (8e) – sur CD-ROM (présentation d’Isabelle Turcan). La Morphologie. 1.

La Morphologie

Notions de Morphologie. TD4: Morphologie. Mécanismes de dérivation en français différentes parties d'un mot dérivé: Le mécanisme de dérivation entraine la création d'un mot nouveau, à partir d'une base ou radical, par l'ajout d'un affixe.

TD4: Morphologie

Le mot créé est appelé mot dérivé Base ou radical les bases pour la dérivation peuvent être. SFU: Introduction to French Linguistics I. La sémiologie 2.0 Définition de la sémiologie 2.1 La boucle de la communication 2.2 Le schéma de la communication de Jakobson.

SFU: Introduction to French Linguistics I

Morphologie et morphématique - Chapitre II. Les complications de l’analyse en morphèmes - Presses universitaires de Provence. 1Si le principe de l’analyse en morphèmes est théoriquement simple, il arrive assez souvent, dans la pratique, que l’on ait quelque peine à isoler tel ou tel morphème, et à associer tel signifié à tel signifiant.

Morphologie et morphématique - Chapitre II. Les complications de l’analyse en morphèmes - Presses universitaires de Provence

Toutes les difficultés de l’analyse en morphèmes viennent de ce qu’il n’y a pas de parallélisme entre signifiés et signifiants. Cela n’a en soi rien de surprenant, quand on se rappelle le grand principe, mis en évidence par Ferdinand de Saussure, selon lequel, dans le signe linguistique, “le lien unissant le signifiant au signifié est arbitraire” (Saussure, 1967, 100). Ceci veut dire, précise Saussure, que le signifiant “est immotivé, c’est-à-dire arbitraire par rapport au signifié, avec lequel il n’a aucune attache naturelle” (Saussure, 1967, 101). Le signifiant n’est pas la simple transposition phonique du signifié, ni le signifié la transposition sémantique du signifiant. Il n’y a donc pas parallélisme ou isomorphie entre les signifiés et les signifiants.