background preloader

Curation et book marking

Facebook Twitter

Veille et curation en vidéos. Scoop-it: votre veille en 3 minutes. Untitled. Untitled. Untitled. Les principaux sites de social bookmarking, marques-pages sociaux et partage de favoris. Les sites de gestion de marques-pages sociaux (social bookmarking) me semblent moins populaires chez les blogueurs que les réseaux sociaux (Facebook,…) ou les digg-like (Scoopeo, Wikio,…).

Les principaux sites de social bookmarking, marques-pages sociaux et partage de favoris

Pourtant, ils me semblent être de bons outils pour aider au référencement et à la popularité d’un blog. La liste ultime des digg likes et sites de social bookmarking : plus de 300 sites répertoriés ! Voici les meilleurs digg likes francophones en termes de trafic généré : www.scoopeo.fr : le N°1 des digg likes www.wikio.fr : le N° 2 en France www.tapemoi.com : l’ancêtre des digg likes !

La liste ultime des digg likes et sites de social bookmarking : plus de 300 sites répertoriés !

20 outils de Bookmarks et Social Bookmarks pour une veille efficace. Nous sommes interrogés sur les principaux outils de bookmarking, Quels sont ils ?

20 outils de Bookmarks et Social Bookmarks pour une veille efficace

Quels sont les plus efficaces ? Retrouvez une sélection de ces outils à connaitre absolument ! Définition du Bookmarking : Bookmark signifie marque page en anglais. Le bookmarking consiste donc à relever et sauvegarder des liens trouvés en naviguant sur internet pour ne pas avoir à les rechercher. Le Social Bookmarking : consiste donc par définition à réunir et partager entre différents utilisateurs les liens qui ont été sauvegardé. Définition d'aprés Wikipédia : Le « social bookmarking » : une pratique incontournable. Par Anne Delannoy A l’heure où la profession se questionne sur la place et la mise à disposition des ressources numériques en ligne, il nous a semblé nécessaire de faire le point sur le “social bookmarking” traduit en français par partage de signets, de favoris ou de marques-pages.

Le « social bookmarking » : une pratique incontournable

Cette pratique permet de sélectionner, d’archiver et de partager des ressources. Diigo, Delicious, Pearltrees mais aussi Zotero sont des exemples de plateformes internet qui permettent ces usages, certaines comme Diigo offrent de nombreuses fonctionnalités qui les rendent très complets. Les signets sont des pages ou des sites internet que nous souhaitons enregistrer pour pouvoir y accéder ultérieurement. Contrairement aux signets classiques enregistrés dans son navigateur ou dans l’ENT, le partage de signets en ligne offre plusieurs avantages dont le nomadisme (il est possible de consulter ses signets depuis n’importe quel poste ou appareil mobile) et le partage avec un réseau professionnel. Social bookmarking. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Social bookmarking

Pour les articles homonymes, voir Partage. Dans un système ou réseau de bookmarking social, les utilisateurs enregistrent des listes de ressources Web qu’ils trouvent utiles. Ces listes sont accessibles aux utilisateurs d'un réseau ou site web. D’autres utilisateurs ayant les mêmes centres d’intérêt peuvent consulter les liens par sujet, catégorie, étiquette ou même de façon aléatoire. En dehors des favoris Web, on peut trouver d’autres services spécialisés sur un sujet particulier (alimentation et vins, livres, vidéos, commerce en ligne, cartographie...).

Historique[modifier | modifier le code] Le concept de listes de signets partagées en ligne date d’avril 1996 avec l’apparition du site itList.com[1]. En 2005 et 2006, les sites de bookmarking social, tels que Delicious, StumbleUpon ou encore Mister Wong sont devenus populaires. Fonctionnement[modifier | modifier le code] Notification automatique[modifier | modifier le code] La curation de contenu, de quoi s'agit-il. Terme assez récent apparu probablement en 2009 aux Etats-Unis, la curation désigne dans le domaine du web une activité de sélection de contenus suivie d'une diffusion à des lecteurs potentiels.

La curation de contenu, de quoi s'agit-il

Pourquoi une curation de contenu ? Des milliers de contenus sont produits tous les jours, dans des espaces comme les blogs, les réseaux sociaux, les sites de partage ; les uns plus intéressants que les autres. Le web ainsi que ses utilisateurs se trouvent confrontés à deux défis : 1) se retrouver dans la foule d'informations accessibles ce que qu'on qualifie d'infobésité et pour laquelle des solutions à usage personnel existent, et 2) identifier les ressources de qualité. L'honnêteté intellectuelle, principe phare de la curation ? Le principe de la curation est une pratique largement répandue aux US, et commence à s’imposer en France comme une solution de stratégie de contenu face à la multiplication des sources disséminées à travers les blogs, les réseaux sociaux, les plateformes de partage, le Web 2 en général.

L'honnêteté intellectuelle, principe phare de la curation ?

L’ère du partage de l’information a sonné. Tout citoyen est capable de nos jours avec la multiplication des canaux digitaux, des services en ligne, de partager des idées, valeurs, de commenter l’information et de ce fait de passer de l’anonymat à un statut d’expert. Le socle de la curation de contenu repose sur 5 piliers fondamentaux Premier pilier : la définition d’un périmètre de recherche, le spectre de la recherche peut être large ou précis, un focus donné par exemple.

Si je contextualise l’objet de votre curation peut être : Les médias sociaux ou un aspect particulier et plus précis par exemple Twitter. Le second pilier réside dans l’agrégation des sources, celle-ci peut être automatique ou manuelle. Veille et curation en vidéos.