background preloader

Des pratiques de lecture en évolution

Facebook Twitter

L'apparition du numérique a certes modifié l'approche des professionnels face au livre mais a également impulsé un changement dans les pratiques quotidiennes de la lecture chez les consommateurs.


Hormis les questions de supports et d'outils, il est aussi question d'un changement plus profond de notre rapport au livre. Le "zapping", le fait d'être en lien contant avec plusieurs écrans à la fois, la lecture rapide, faire face à l'affluence constante d'informations devant nos yeux etc., engendre une profonde évolution de nos pratiques de lectures.
Lesquelles ? Et quelles sont ses impacts ? Lire en numérique, ça change quoi? Avis au lecteur tiraillé qui sommeille en vous ! Acheter une liseuse numérique ne fait pas de vous un criminel du papier. Ce n'est pas parce que vous aurez décidé de vous constituer une bibliothèque 2.0 que celle qui trône depuis 15 ans dans votre salon n'aura plus lieu d'être. Et pourtant, vous êtes nombreux à vous demander si le passage au numérique pourrait faire de vous un "mauvais" lecteur. Un de ceux qui ne respectent pas l'objet, le travail de l'éditeur, le véritable plaisir du livre...

Pourtant livre papier et e-book peuvent parfaitement co-exister. Mais alors, à quel moment et pour quel type de livre délaisse-t-on le grain du papier pour le toucher d'un écran ? La liseuse, amie des déplacements Le gros point fort de la liseuse réside bien évidemment dans son format. Et pourtant, cette lectrice de 30 ans a eu du mal à s'y mettre. Une bibliothèque portative et évolutive Avoir plusieurs livres ouverts.

Le livre numérique commence à reculer aux États-Unis. Le marché a chuté de 10 % en un an, alors que les tarifs des e-books sont à la hausse. Le livre physique fait de la résistance. Alors que la montée en puissance du livre numérique semblait inéluctable, de récentes données sur le marché américain, l'un des plus en avance dans le domaine, semblent démontrer du contraire. Sur les cinq premiers mois de 2015, le marché de l'e-book a dégringolé de 10,4 %, selon l'étude de référence de l'Association of American Publishers, avec un chiffre d'affaires de 583 millions de dollars. L'année 2014 affichait déjà une croissance limitée à 3,8 %, à 3,37 milliards de dollars. Interrogés par la presse américaine, la plupart des éditeurs justifient la contre-performance de cette première moitié d'année par un catalogue de nouveautés moins fort que celui de 2014.

La fin des bibliothèques ? Quels modèles pour la vente de livres numériques ? A la page, au chapitre, à l’infini : comment lit-on à l'heure du numérique ? Alors que les usages changent avec le numérique, le secteur du livre cherche encore ses modèles économiques, de distribution, de rémunération des auteurs. Et les géants comme Amazon n’en finissent pas de venir le bousculer. Mais le livre peut-il adopter les mêmes stratégies que les autres industries culturelles ? Par Catherine Petillon, avec vos réactions. Entendra-t-on un jour demander «quel chapitre as-tu lu récemment ? Streaming Cette mise en conformité des offres intervient alors qu'après le cinéma (Netflix), et la musique (Deezer, Spotify), les abonnements en streaming tentent une percée dans le monde du livre.

Ce que propose Youboox, lancé en 2012, c’est de télécharger une application sur téléphone ou tablette. . « Nous avons 750.000 utilisateurs, la moitié hors de France », précise Hélène Morillon. Nous avons proposé aux éditeurs de définir un prix de location. «Chez Youboox, chaque page est payante. Un Français sur cinq a lu un livre numérique. Pour qu'il lise, mieux vaut donner un livre papier à un enfant. Les «digital natives» n'ont pas forcément envie d'une vie tout numérique. Une nouvelle étude menée par des chercheurs australiens sur des élèves du CM1 à la sixième, et rapportée par ses auteurs sur The Conversation, indique que les enfants ayant régulièrement accès à des appareils électroniques (sans faire cependant la différence entre les tablettes, les smartphones et les liseuses) n'ont pas tendance à les utiliser pour lire, et ce même s'ils sont déjà des lecteurs réguliers.

«L'étude a également découvert que plus un enfant a accès à des appareils électroniques, moins il lit. Cela suggère que fournir des appareils de lecture électronique aux enfants peut en réalité réfréner leur lecture plus généralement, et que les livres papier sont encore souvent préférés par les plus jeunes.» «Pour des élèves qui ont déjà du mal à rester attentifs, la possibilité immédiate de jouer à un jeu peut facilement battre les bénéfices à long-terme de la lecture.» 7e édition du Baromètre Sofia/SNE/SGDL : des habitudes qui se confirment. Le baromètre 2017 sur les usages du livre numérique a été présenté le mercredi 22 mars par la Sofia (Société Française des Auteurs de l’écrit), le SNE (Syndicat national de l’édition) et la SGDL (Société des Gens de Lettres). Comme chaque année, l’enquête souligne les grandes tendances du numérique France.

Focus sur les informations à retenir. L’étude a été réalisée par OpinionWay du 6 au 17 février 2017 : un premier échantillon de 2006 personnes a été interrogé via une enquête téléphonique, alors que le second échantillon de 506 lecteurs numériques le fut via une enquête en ligne, sur base des résultats du premier échantillon. 5 grandes tendances se dégagent, soulignant que les habitudes en matière de lecture de livres numériques se confirment. « Un cinquième des Français ont déjà lu un livre numérique » Les lecteurs numériques constituent actuellement 21 % de la population française âgée de 15 ans et plus.

Il s’agit d’une très légère augmentation par rapport à l’année dernière (20 %).