background preloader

Benchmarketing

Facebook Twitter

Les critères de benchmark concurrentiel pour le Community Manager. En pleine phase de (re)construction de votre stratégie social-média, l’idée d’aller voir ce que fait la concurrence vous chatouille l’esprit.

Les critères de benchmark concurrentiel pour le Community Manager

Cette démarche est fondamentale pour plusieurs raisons : – vous pouvez détecter/cerner les attentes d’une communauté composée de potentiels clients – vous pouvez comprendre les usages possibles (ou peu pertinents) des plateformes sociales pour votre secteur – vous vous assurez de l’existence d’une audience pour monnayer votre activité Dans ce cadre, je vous propose de revenir sur un ensemble de critères pouvant constituer le benchmark du Community Manager portant sur sa concurrence. 1) Audit de présence La première étape du benchmark réside dans la constitution d’un audit de présence social-média de vos concurrents : – Sont-ils présents sur Facebook ? A) Etablir l’identité numérique des concurrents Dans un premier temps, il sera donc nécessaire d’établir la cartographie complète de présence de vos concurrents sur les médias sociaux. Sur Facebook : L’amélioration continue de votre activité avec le benchmarking. Posté le: jeudi 14 mars 2013 Commentaires: 0 Le benchmarking est une démarche marketing consistant à observer et analyser les pratiques utilisées par la concurrence ou par des secteurs d’activité ayant des modes de fonctionnement proches, à des fins de réutilisation par votre entreprise.

L’amélioration continue de votre activité avec le benchmarking

Le benchmarking est en quelque sorte une « pêche aux meilleures pratiques ». Les intérêts du Benchmarking pour votre entreprise - améliorer la satisfaction de vos clients et ainsi répondre aux exigences réelles de votre marché - améliorer vos performances en se fixant des objectifs efficaces et crédibles - devenir ou rester compétitif : comprendre vos concurrents et les raisons de ses performances - découvrir les meilleures méthodes et pratiques qui ont fait leurs preuves ailleurs - d’identifier vos points forts et vos points d’effort afin de les transformer en opportunités - faciliter la conduite du changement au sein de votre entreprise. « Se mesurer pour se connaitre, se comparer pour s’améliorer… » Articles liés Serge Masanovic Il s’agit d’une démarche structurante et mobilisatrice qui conduit l’entreprise à sortir de son cadre de référence et à se remettre en question.

« Se mesurer pour se connaitre, se comparer pour s’améliorer… »

Par ce biais, une entreprise entend disposer d’une supériorité par rapport à ses concurrents en analysant les écarts de performance avec des sociétés leaders et en les comblant. Le choix de la ou des entreprises phares est conditionné par l’accès à l’information et la projection en termes d’objectifs. Le Benchmarking vise la qualité, basée sur l’observation extérieure (repères qualitatifs et quantitatifs). 100 questions pour comprendre et agir LE BENCHMARKING Laurent Hermel.

Le Benchmarking ou "Parangonnage" Dans le contexte concurrentiel de cette période, il est impératif pour l’entreprise de répondre de façon efficace et compétitive aux besoins de son marché.

Le Benchmarking ou "Parangonnage"

Les évolutions technologiques mais aussi les changements en terme de management, sont autant de causes qui rendent plus difficile le maintien de position de leader. Un outil intéressant pour répondre à ce challenge, est le » Benchmarking « . Il vient des Etats-Unis et a été lancé par Rank Xerox dans les années 80. Il s’agit d’un nouvel outil de management qui repose sur une méthode de travail consistant à observer l’environnement lié ou non à son marché, et identifier les » Bonnes Pratiques » à égaler. Cette démarche conduit l’entreprise à sortir de son cadre habituel et à se remettre en question pour améliorer le domaine où l’entreprise doit progresser.

Dans son concept, le processus de Benchmarking est simple. Il peut être appliqué à presque tous les domaines de l’entreprise. Un meilleur accroissement de la productivité : 1. Le benchmarking et le web. Le benchmarking fait partie des stratégies marketing – au même titre que le mix-marketing – réservées aux entreprises et aux créateurs de sites Internet.

Le benchmarking et le web

Il permet d’analyser la concurrence afin d’en tirer parti. L’entreprise est ainsi à même de déceler les failles chez les autres mais aussi d’analyser ce qui fonctionne pour les adapter à sa propre entreprise et de développer des concepts originaux que les autres n’ont pas. Lumière sur un concept dont la méthodologie a fait ses preuves Le benchmarking, qu’est-ce que c’est ?

Le benchmarking est, en général, une méthode de veille concurrentielle qui permet à votre entreprise de rester compétitive et au goût du jour. Le benchmarking et le secteur du web Le benchmarking web est essentiel lorsque vous créez un site pour votre entreprise et que vous désirez avoir un impact réel sur la toile. Le benchmarking sous toutes ses formes Voici la méthodologie simplifiée du benchmarking : Benchmark éditorial & analyse concurrentielle. Le benchmark éditorial est une analyse comparative des contenus éditoriaux de plusieurs sites d’un même univers concurrentiel.

Benchmark éditorial & analyse concurrentielle

Il est indispensable à votre stratégie de communication. Le benchmark est un outil qui permet à l’annonceur de se positionner de manière stratégique et efficace à travers ses contenus… ll répond à la question « Comment se positionne votre contenu par rapport à la concurrence ? ». Cet outil doit être utilisé lors de la phase d’audit, en amont de tout projet Web. Comment réaliser un benchmark ? Pour réaliser un benchmark, vous devez définir les sites concurrents à étudier. Vous pouvez orienter votre étude sur les aspects éditoriaux en tant que tels: À qui s’adresse le benchmark éditorial ?

Une analyse concurrentielle sera utile à toutes les nouvelles entreprises qui souhaitent se visibiliser sur le Web.