background preloader

Transmission et référencement

Facebook Twitter

Free culture movement. The movement objects to overly-restrictive copyright laws.

Free culture movement

Many members of the movement argue that such laws hinder creativity. They call this system "permission culture. "[3] Creative Commons is an organization started by Lawrence Lessig which provides licenses that permit sharing under various conditions, and also offers an online search of various Creative Commons-licensed works. Gratis versus libre. An advertising mascot dressed as a mug of beer, holding a sign saying "Piwo gratis" (Polish for "free beer") in the centre of Kraków, Poland advertising beer being given away without cost.

Gratis versus libre

Lucha Libre is a form of freestyle wrestling and is "free" since it is comparatively unrestricted. Gratis versus libre is the distinction between two meanings of the English adjective "free"; namely, "for zero price" (gratis) and "with little or no restriction" (libre). The ambiguity of "free" can cause issues where the distinction is important, as it often is in dealing with laws concerning the use of information, such as copyright and patents. The terms are largely used to categorise intellectual property, particularly computer programs, according to the licenses and legal restrictions that cover them, in the free software and open source communities, as well as the broader free culture movement. Copyleft.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Copyleft

Le symbole du copyleft, avec un C « inversé » (tourné à gauche), est l'« opposé » du copyright (C tourné à droite). En 2009, il n'est pas reconnu comme symbole légal. Le copyleft[Note 1] est l'autorisation donnée par l'auteur d'un travail soumis au droit d'auteur (œuvre d'art, texte, programme informatique ou autre) d'utiliser, d'étudier, de modifier et de diffuser son œuvre, dans la mesure où cette même autorisation reste préservée. L'auteur refuse donc que l'évolution possible de son travail soit accompagnée d'une restriction du droit à la copie, à l'étude, ou à de nouvelles évolutions.

De ce fait, le contributeur apportant une modification (correction, ajout, réutilisation, etc.) est contraint de redistribuer ses propres contributions avec les mêmes libertés que l'original. Jeu de mots et traductions[modifier | modifier le code] Le terme copyleft est un jeu de mot construit par opposition au terme copyright. . — Richard Stallman. Licence Creative Commons. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Licence Creative Commons

Objectif[modifier | modifier le code] Les licences Creative Commons ont été créées en partant du principe que la propriété intellectuelle était fondamentalement différente de la propriété physique, et du constat selon lequel les lois actuelles sur le copyright étaient un frein à la diffusion de la culture. Leur but est de fournir un outil juridique qui garantit à la fois la protection des droits de l'auteur d'une œuvre artistique et la libre circulation du contenu culturel de cette œuvre, ceci afin de permettre aux auteurs de contribuer à un patrimoine d'œuvres accessibles dans le « domaine public » (notion prise au sens large).

About. Want to let people share and use your photographs, but not allow companies to sell them?

About

Frequently Asked Questions. These FAQs are designed to provide a better understanding of Creative Commons, our licenses, and our other legal and technical tools.

Frequently Asked Questions

They provide basic information, sometimes about fairly complex topics, and will often link to more detailed information. Other CC FAQs: CC0 Public Domain Dedication and Public Domain Mark. Licences libres et crowdfunding : une combinaison gagnante ! La question revient souvent à propos des licences libres de savoir si elles sont réellement capables de s’articuler avec des modèles économiques viables pour la production de biens culturels, autrement que par le système de monopole exclusif du droit d’auteur "classique".

Licences libres et crowdfunding : une combinaison gagnante !

La semaine dernière, j’ai reçu par la Poste une preuve tangible que de tels modèles économiques peuvent exister, en associant licences libres et crowdfunding (financement participatif), ce système dans lequel le créateur demande en amont au public de contribuer à la réalisation d’un projet en donnant une somme d’argent laissée à son appréciation. L’originalité du projet résidait dans la "licence" retenue par Nina Paley pour ses ouvrages : le Copyheart qui se résume à ceci : ♡ Copying is an act of love. Please copy. Nina Paley demandait 3000 dollars pour imprimer les minibooks et les envoyer sous forme de récompense à ses contributeurs.

Licence Art Libre. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Licence Art Libre

Logo de la Licence Art Libre Description[modifier | modifier le code] Elle autorise tout tiers (personne physique ou morale), ayant accepté ses conditions, à procéder à la copie, la diffusion et la transformation d'une œuvre, comme à son exploitation gratuite ou commerciale, à condition qu'il soit toujours possible d'accéder à sa source pour la copier, la diffuser ou la transformer. Autrement dit, selon le principe d'une licence copyleft, les œuvres dérivées de l'original (modification, extension, incorporation…) doivent être également être diffusées avec une licence libre et copyleft. Artlibre.org.

Licences libres pour les logiciels. Ce recueil de fiches de licences libres, de 54 pages en français, diffusé sous licence Creative Commons by-nc-nd, explique de façon synthétique la philosophie et les enjeux d’un échantillon de licences libres.

Licences libres pour les logiciels

Il n’a pas la vocation à être exhaustif mais analyse les licences libres les plus utilisées. L'analyse des licences est fait en suivant la méthode, en 9 étapes, expliquée dans le Guide d'approche et d'analyse des licences de logiciels libres v2.0. Ce guide est aussi diffusé sous licence Creative Commons by-nc-nd. Chaque fiche du recueil est structurée et résume la philosophie de la licence, ses particularités en matière de redistribution sous cette même licence et son régime de compatibilité avec d’autres licences (ou de changement de licence). Un tableau analyse de façon complète les différents éléments de la licence. Licenses libres et non libres (d'après la FSF) Hébergeur web. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Hébergeur web

Un hébergeur web (ou hébergeur internet) est une entité ayant pour vocation de mettre à disposition des internautes des sites web conçus et gérés par des tiers. Il donne ainsi accès à tous les internautes au contenu déposé dans leurs comptes par les webmestres souvent via un logiciel FTP ou un gestionnaire de fichiers. Comment fonctionne le moteur Google ? Des articles et billets sur le marketing et l'histoire de Google, il y a en à foison.

Sur les process de fonctionnement de la machinerie Google (indexation, clustering, tri des résultats, serveurs), il y en a moins. Tout simplement parce que les détails restent secrets et que l'on écrit à partir de déductions ? Ainsi, on vient d'estimer le nombre de serveurs de Google à...900 000. Néanmoins, on trouve quelques bonnes vulgarisations à travers certains papiers et visualisations. Tout récemment, le blog Visual Loop a repéré cette infographie de Mahesh Vaishnav. A rapprocher d'autres infographies et articles expliquant le fonctionnement du moteur de recherche :

La valorisation des reseaux sociaux dans la recherche scientifique.