background preloader

Jeux vidéos

Facebook Twitter

Jeux (développement durable) - Cité de l'Économie et de la Monnaie. « M’sieur, quand est-ce qu’on joue? » D’habitude, c’est à mes élèves de remplir une petite fiche de présentation quand vient le mois de septembre.

« M’sieur, quand est-ce qu’on joue? »

Inversons les rôles : je m’appelle Romain Vincent et je suis enseignant en Histoire-Géographie dans l’académie de Créteil depuis 2010. Cette première contribution vise à présenter mes différentes activités liant mon métier et les jeux vidéo. En tant qu’enseignant, je vous raconterai comment j’utilise des œuvres vidéoludiques en classe : je partagerai mes séquences pédagogiques ainsi que des pistes de réflexion sur l’enseignement grâce au jeu, tout en vous transmettant au maximum les réactions de mes élèves. En tant qu’historien de formation, je vous proposerai également mes analyses de la représentation du passé dans les jeux vidéo à travers mes chroniques vidéos. « Faire des cours ludiques? De ma première année d’enseignant, je garderai sûrement cette phrase prononcée par une collègue plus expérimentée afin de m’inculquer le dogme du professeur éthique et responsable. Serious gaming : détourner des jeux vidéo à des fins pédagogiques.

Avant les "serious games", des enseignants se sont essayés au "serious gaming", le détournement de jeux vidéo à des fins pédagogiques.

Serious gaming : détourner des jeux vidéo à des fins pédagogiques

Témoignage de Yvan Hochet. Quand il était professeur d'histoire-géo, il utilisait “Sim City” ‎avec sa classe de 6ème. Sim City 2000 / Maxis A l’école primaire, tout comme dans le secondaire, la tendance est aux serious games, ces jeux sérieux, ou ludo-éducatifs, conçus spécialement pour apprendre en s’amusant. Mais depuis plus de vingt ans déjà, une poignée d’enseignants se sont essayés à une autre pratique : l’utilisation de jeux vidéo de “divertissement”, issus du commerce. “Serious games” vs “Serious gaming” Yvan Hochet, conservateur des médiathèques de l’ESPE de Poitiers, responsable de la section “Éducation Formation”, a été professeur d’histoire-géographie pendant vingt ans, de 1991 à 2011, dans l’académie de Caen.

“Dans ce cadre, outre les jeux de plateau classique, je me suis intéressé aux jeux vidéo”, se souvient Yvan Hochet. Fabien Soyez. Vol-1288 - 2ème Journée AIM Serious Games et innovation 2014. Voyages en résistances. Grepolis - Le jeu par navigateur à l'époque de l'Antiquité. Un portrait des enseignants américains qui se servent du jeu vidéo. Nous traitons régulièrement des possibilités des technologies en éducation.

Un portrait des enseignants américains qui se servent du jeu vidéo

Toutefois, entre la théorie et la pratique, il y a souvent de grandes différences. L'utilisation de jeux vidéo dans les classes est un sujet qui est étudié depuis des années aux États-Unis. Dernièrement, une recherche nationale américaine a donné un bon portrait des usages et avis des enseignants par rapport aux jeux vidéo. L'étude du Joan Ganz Cooney Center et du Games and Learning Publishing Council s'est intéressée aux usages de jeux vidéo par des enseignants du K-8 (les années de primaire aux États-Unis.) Les résultats démontrent que l'approche par le jeu est de moins en moins marginalisée. Différents profils de professeurs joueurs Sur 700 professeurs sondés, ils seraient près de 74 % à user des jeux dans leurs classes!

Les chercheuses qui ont rédigé le rapport ont d'ailleurs noté qu'il y avait quatre profils de professeurs qui se servent du jeu. Des recommandations Illustration : Georgejmclittle, shutterstock. L'histoire à la moulinette des jeux vidéo. On a fait jouer un historien à « Assassin’s Creed Unity » - Rue89 - L'Obs. L'Histoire fait date dans le jeu vidéo. C’est une des périodes les plus emblématiques de l’Histoire de France : la Révolution.

L'Histoire fait date dans le jeu vidéo

La République lui doit son drapeau, sa devise “Liberté, Egalité, Fraternité” et ses principes fondateurs, à travers la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen. Cette période clé, fantasmée, pourrait-on, grâce au jeu vidéo, la revivre ? La découvrir telle qu’elle était à l’époque, ou, a minima, telle qu’on se la représente ? C’est en tout cas ce que propose le jeu vidéo Assassin’s Creed Unity : incarner dans le Paris du XVIIIe siècle le personnage d’Arno, jeune homme plongé au coeur des événements de la Révolution française. Un artwork de la Place de la grève, dans Assassin's Creed Unity. © L. La tentation est belle, pour le joueur féru d’Histoire comme pour le néophyte, de s’égarer dans les ruelles d’un vieux Paris fidèlement reconstitué, d’escalader les parois de Notre-Dame ou de la Bastille, recréées d’après les documents d’époque. Notre-Dame de Paris, dans le jeu. © Ubisoft.