background preloader

Stress

Facebook Twitter

Stress

Un exercice terriblement efficace pour évacuer stress, tristesse, colère et plein d'autres choses. Comme je l’ai déjà expliqué dans de nombreux articles, j’ai été une « stressée chronique » pendant longtemps mais, grâce à un important travail sur moi-même, j’ai réussi à devenir une personne calme et sereine disons à 95% sur une échelle de 1 à 100 (100 étant la sérénité suprême) Avec ma pratique professionnelle, j’ai peaufiné ou transformé quelques exercices qui m’avaient été d’un grand secours en particulier celui que je vous présente aujourd’hui.

Un exercice terriblement efficace pour évacuer stress, tristesse, colère et plein d'autres choses

Il s’agit de l’exercice des lettres qui va vous permettre d’évacuer, colère, stress, envie, chagrin, culpabilité, etc enfin tout ce qui vous empêche d’être heureux Est-ce que cela va vous éradiquer vos problèmes ? Non, mais ça va vous permettre de prendre une distance certaine par rapport à eux en évacuant une grande partie de l’émotionnel qui y est lié Il est essentiel de le faire tel qu’il est indiqué car après des années et des années de « peaufinage » et d’essais divers cette dernière mouture donne vraiment d’excellents résultats.

Site : outils pratiques pour se détendre. La relaxation progressive de jacobson Le training autogène de Shultz Le training autogène de R Abrezol La relaxation est un des outils incontournables de lasophrologie car qu’elle permet d’atteindre un état de conscience modifié, appelé communément « au bord du sommeil » et qui favorise la communication avec notre cerveau émotionnel (cerveau limbique).

Site : outils pratiques pour se détendre

Une pratique constante de la relaxation ou de laméditation installe un mécanisme protecteur contre les automatismes et schémas de pensée anxiogènes. Contrôlez votre stress par la détente du 2ème cerveau. Il produit également de 70 à 85 % des cellules immunitaires de l'organisme.

Contrôlez votre stress par la détente du 2ème cerveau

Selon le Dr Gershon, nos deux cerveaux, celui de notre tête et celui de notre ventre doivent coopérer. Si ce n'est pas le cas, il se produit le chaos dans notre ventre (accompagné de douleurs abdominales), et la misère dans notre tête. Un autre médecin, le Dr Devroede, s'est également intéressé sur les liens entre le physique et le psychique. Pour ce médecin, le ventre représente le centre d'archives de notre vie émotionnelle. Ce qu’il appelle les "mots de ventre", conséquence d’émotions refoulées et dont la manifestation physique peut-être une douleur abdominale lors d’un moment de grand stress ou de trouble émotif.

Il semble donc bien établi maintenant que la totalité du tissu nerveux intestinal et des substances à destination des neurones sont en communication permanente avec le cerveau par l’intermédiaire du nerf vague. Le 2ème cerveau et la médecine du Tao L’auto-massage abdominal Information complémentaire: 25 techniques efficaces pour conserver son calme ou le retrouver. Dans son excellent ouvrage « il me cherche« , Isabelle Filliozat nous donne quelques techniques efficaces à pratiquer soi-même et à enseigner aux enfants pour garder ou conserver son calme.

25 techniques efficaces pour conserver son calme ou le retrouver

Je me suis permis de les compléter et de rajouter les liens vers les articles où nous en parlons plus longuement ! 1) boire un verre d’eau pour hydrater les cellules cérébrales 2) s’étirer ou faire du yoga 3) sucer un carré de chocolat (noir de préférence) 4) sortir et marcher dans un environnement naturel 5) fermer les yeux et se concentrer sur chaque partie de notre corps en disant « détends-toi »

Le ventre, notre deuxième cerveau. Il y a quelques années, les scientifiques ont découvert en nous l’existence d’un deuxième cerveau. Notre ventre contient en effet deux cents millions de neurones qui veillent à notre digestion et échangent des informations avec notre "tête". Les chercheurs commencent à peine à décrypter cette conversation secrète.

Ils se sont aperçus par exemple que notre cerveau entérique, celui du ventre, produisait 95 % de la sérotonine, un neurotransmetteur qui participe à la gestion de nos émotions. On savait que ce que l'on ressentait pouvait agir sur notre système digestif. On découvre que l'inverse est vrai aussi : notre deuxième cerveau joue avec nos émotions. Espoirs thérapeutiques. Colère,agressivité,... : les conseils de Catherine Gueguen pour réagir avec bienveillance. Dans son livre « Vivre heureux avec son enfant« , Catherine Gueguen répond à une problématique que rencontrent de nombreux parents au quotidien : Mon enfant fait des colères, il est agressif, il tape, il mord.

Comment réagir avec bienveillance ? Voici ses conseils. Comprendre « Entre 1 et 3 ans, si l’enfant se trouve dans des situations très émotionnelles qui le mettent en état d’insécurité, s’il se sent en danger, si des besoins fondamentaux ne sont pas satisfaits (besoin d’affection, d’attention, de jouer, de calme,…), son cerveau archaïque va le dominer et le conduire à avoir des réactions instinctives d’attaque, de fuite ou de sidération. » Dans ce cas, la réponse idéale de l’adulte n’est pas la répression par la punition, la menace, l’isolement ou la violence mais bien l’écoute émotionnelle, la facilitation de l’expression verbale et la fermeté avec un rappel et une explication des règles.

A retenir : Comment réagir.