background preloader

Veille - janvier 2019

Facebook Twitter

Expo "Tous migrants !"

L214 Education MJA 01. Périodiques de janvier. Sciences. Langues. Education. Culture et lecture. Blâmer les ados pour le temps passé devant leurs écrans n’est pas la solution. Temps de lecture: 5 min Scène de la vie domestique moderne. Un enfant de 6 ans joue sur la tablette de sa grand-mère. Il y est autorisé parce qu’il s’agit d’une espèce de jeu d’échecs.

Depuis dix minutes, l’enfant pollue l’espace sonore à base d’exclamations telles que «chuis trop fort», «paf, encore gagné», et des «t’es nuuuuulle» criés à la tablette en se penchant dessus. Je ne sais pas comment cela se produit, mais parfois, de temps à autre, les parents disent des trucs pas trop pourris à leurs enfants. Ce jour-là, fatiguée d’entendre l’enfant fanfaronner, j’ai fini par lui lâcher: «Tu crois que tu es plus fort que la machine? Ça lui en a bouché un coin. Pour une éducation au design Mais en vérité, je n'aurais sans doute jamais pensé à lui faire cette réponse si je n'avais pas la chance de participer à des réunions du comité de prospective de la Cnil (Commission nationale de l'informatique et des libertés). Quelqu’un a fait le parallèle avec les supermarchés. Médias : 2019, encore une année morose pour l'économie de la presse - BDM.

Défi 10 ans de Facebook: de l’exposition du soi à la surveillance d’État. Faut-il craindre un avenir sans intimité ? Pourquoi sommes-nous en train de renoncer de nous-mêmes à cet espace à soi que nous avons mis tant d’années à arracher aux mains des pouvoirs constitués ? Le monde change et, pour saisir l’ampleur de ces évolutions, un deuxième épisode d’une série sur l’ubérisation de nos vies. Des nouvelles technologies à la bioéthique, des réseaux sociaux au progrès médical, nos intimités en danger ? L’intimité n’est pas fermeture. Elle permet d’engager une relation avec quelqu’un. (Muriel Flis-Trèves) On en parle à l’occasion de la parution aux PUF de l’ouvrage consacré à cette question : Intimités en danger ? (PUF, janvier 2019), que notre invitée, la psychiatre et psychanalyste Muriel Flis-Trèves, a co-dirigéavec René Frydman, l’obstétricien qui vous donne régulièrement «Matière à penser» sur France Culture.

L’intimité est une relation : elle se fait avec l’autre, mais avec l’autre qu’on choisit, qu’on nomme. Ensemble, ils ont créé les colloques Gipsy. Extraits sonores: C'est quoi la liberté d'expression ? Médias et citoyens, sept clés pour rétablir la confiance. Journalistes et médias ne sont pas populaires ces derniers temps. Critiqués, bousculés, violentés, ils sont la cible des gilets jaunes, notamment. On leur reproche leur partialité, leur soumission aux pouvoirs politiques et économiques. Ce rejet vient de loin, mais il y a des pistes pour corriger le tir. Les gilets jaunes, tout comme la vague de complotisme et de recherche de médias “alternatifs”, ne sont pas nés hier. Le doute s’est immiscé depuis longtemps. Il est le fruit des nombreux mensonges et manipulations dont les citoyens ont été l’objet depuis la fin des années 80. Comme dit Alain Souchon “on nous prend, faut pas déconner dès qu’on est né, pour des cons, alors qu’on est… des foules sentimentales”. Dans ces exemples, les politiques ont utilisé les médias pour contrôler l’opinion, pour susciter son adhésion à la guerre, éviter des mouvements de panique, justifier l’exécution sommaire d’un couple de dictateurs infâmes.

Un profond malaise socio-économique Cyrille Frank. Kevin Mayer milite pour plus de sport à l'école. Les réseaux sociaux conduisent davantage les filles que les garçons à la dépression. Temps de lecture: 2 min — Repéré sur CNN «La différence est alarmante», souligne Yvonne Kelly, autrice de la recherche et professeure d'épidémiologie et de santé publique au University College de Londres. Parmi les jeunes qui passent au moins cinq heures par jour sur les réseaux sociaux, l'étude a montré une augmentation de ces symptômes de 50% chez les filles, contre 35% chez les garçons, par rapport à des jeunes qui y naviguent entre une et trois heures par jour.

«Nous étions plutôt surpris en voyant les chiffres et ces pourcentages», note Kelly. Les données ont été récoltées par Millennium Cohort Study, via des questionnaires adressés à 10.904 ados britanniques nés entre 2000 et 2004. Une des raisons qui pourraient expliquer cette différence entre les genres est une utilisation des réseaux sociaux plus prononcée chez les filles que chez les garçons. 43,1% d'entre elles y passent plus de trois heures par jour, pour seulement 21,9% d'entre eux. Tentative d'explication. "Une véritable contagion de théories complotistes" L'université de Cambridge mène un vaste projet transnational sur les "théories du complot". Cette enquête, "Conspiracy and Democracy" ("Conspiration et Démocratie"), menée en collaboration avec la société d'études YouGov, comprend des questions sur les migrations, l'islamophobie, l'antisémitisme, le scepticisme face aux vaccins, le déni du changement climatique...

Elle a été réalisée dans neuf pays : Italie, Portugal, Pologne, France, Etats- Unis, Suède, Allemagne, Hongrie et Royaume-Uni. Entretien avec Hugo Leal, chercheur à Cambridge et cheville ouvrière du projet. A cinq mois des élections européennes, vos résultats semblent un mauvais présage. Assiste-t-on à une épidémie de complotisme ? Lors de la conception de notre projet, nous pensions que les théories complotistes étaient marginales.

Ces résultats donnent des clés pour comprendre la popularité des partis populistes et nationali Pour lire les 79 % restants,testez l'offre à 1€ sans engagement. Fake news et accès à l’info : les “bulles de filtres” ne sont pas le plus gros problème ! Filter bubble is the new Dark web Un billet proposé par Jérémie Poiroux, designer à l’ENS Lyon Rémi Metral est étudiant en journalisme à l’ISCPA Lyon. Il travaille en ce moment sur un mémoire qui traite des effets des algorithmes sur notre accès à l’information et m’a posé quelques questions qu’il intégrera à son travail.

Avec son aimable autorisation, je reproduis ici l’interview. Pablo Barbera, chercheur à l’Université de New York, semble avoir mis en échec la théorie de la bulle de filtre (“filter bubble effect”) d’Eli Pariser dans une étude intitulée “How social media reduces mass political polarization” (2014). D’après toi, cela remet-il intégralement en cause l’idée des bulles de filtres ? Il faut comprendre que la théorie de la bulle de filtre est développée par Eli Pariser (2011) pour dénoncer les pratiques de l’économie de l’attention des géants du web tels que Google ou Facebook. Pour vous faire consommer, rien de mieux que de vous proposer ce que vous aimez déjà. Références. Les seniors partagent plus facilement des infox sur Facebook que les autres Américains. En conflit avec la Cnil, Google vient d'obtenir un appui précieux au sein de la plus haute juridiction européenne.

REUTERS/Steve Marcus L'avocat général de la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE), Maciej Szpunar, a choisi son camp. Dans le litige qui oppose la Cnil à Google sur l'application du droit à l'oubli sur internet, il préconise de suivre le moteur de recherche américain plutôt que le régulateur français et de limiter le déréférencement à l'Union européenne, a relevé Politico. La CJUE a en effet publié ce 10 janvier 2019 les conclusions de Maciej Szpunar sur l'affaire qui oppose le gendarme français de la vie privée au groupe de Mountain View depuis 2015, présentée par le Conseil d'Etat à la plus haute juridiction européenne en 2017. Alors que la Cnil exige que Google applique une demande de suppression de résultats "sur toutes les extensions de nom de domaine de son moteur de recherche", le groupe californien estime n'avoir à l'appliquer que sur les déclinaisons de son moteur dans les États membres de l'UE.

"Dong !" Une nouvelle revue de reportages pour les 10-15 ans | Culturebox. Un ballon dirigeable comme une invitation au voyage en couverture, le premier numéro de Dong ! Est disponible à partir de ce mois de janvier. 4 exemplaires sont prévus par an, les 10-15 ans pourront l'acheter dans les librairies, 12 euros l'exemplaire, ou bien s'abonner. A l'origine de cette heureuse initiative, un binôme : Raphaële Botte, journaliste (Mon Quotidien, Lire, Le Monde des Livres), et Isabelle Péhourticq, éditrice (responsable des documentaires chez Actes Sud). La revue est publiée par les éditions Actes Sud Junior. Reportage sur les ours, Sandra Laboucaire, illustré par Julien Guillem / Dong !

Le lâcher de deux nouvelles ourses slovènes dans les Pyrénées à l'automne est l'occasion pour la revue de proposer une enquête sur la piste de cet animal autant admiré que craint par les populations locales, habitants, éleveurs, bergers, ou écologistes. Le magazine propose également des entretiens, des jeux, et promet "des rubriques régulières proches de l'univers des collégiens". S'informer par la bande dessinée (Clemi) Droit à l'image. Internet : le plus gros pollueur de la planète ? Corrélation ou causalité ? Brillez en société avec notre générateur aléatoire de comparaisons absurdes. Bonnes résolutions : et si nous assumions notre empreinte numérique ? On le sait, le numérique a un coût énergétique et environnemental : l’ADEME y consacre d’ailleurs un petit guide très complet.

Mais avez-vous déjà pensé à l’empreinte que vous exerciez sur l’environnement numérique lui-même ? Sans doute pas : les universités elles-mêmes tardent à prendre leur responsabilité en la matière. Il s’agit pourtant d’un enjeu majeur pour la résilience de nos sociétés, tant elles dépendent des dispositifs numériques pour s’informer et communiquer. Le numérique, un environnement écologique Le philosophe allemand Erich Hörl suggère que « l’entrée dans la condition technologique nous conduit à l’instauration d’un nouveau paradigme écologique ». Dès 1989, le philosophe français Félix Guattari envisage la recomposition des pratiques sociales et individuelles selon trois écologies complémentaires (environnementale, sociale et mentale) du fait du développement des « machines productrices de signes, d’images, de syntaxe, d’intelligence artificielle ».

Des applis qui en disent long à Facebook, même quand vous n'y êtes pas. Une pierre de plus dans le jardin – déjà passablement encombré – de Facebook. Samedi soir, l’ONG de défense de la vie privée Privacy International, basée à Londres, a rendu public un rapport qui expose dans le détail comment une trentaine d’applications pour les smartphones équipés d’Android (le système d’exploitation mobile de Google) partagent avec l’entreprise de Mark Zuckerberg des données de leurs utilisateurs, parfois sensibles, et ce même si ces derniers ne sont pas inscrits sur le réseau social.

Les principaux éléments et les conclusions de l’étude ont été présentés lors d’une conférence, peu avant minuit, par deux chercheurs de l’ONG, Frederike Kaltheuner et Christopher Weatherhead, lors du 35e congrès du Chaos Computer Club, le plus important club de hackers au monde, qui se tient jusqu’à dimanche soir à Leipzig, en Allemagne. A lire aussi A Leipzig, des hackers entre mémoire et anticipation Des données transmises d’emblée «Ne vous inquiétez pas» «Profils fantômes»

Les 50 chiffres à connaître sur les médias sociaux en 2019 - BDM. Chaque année, nous publions un récapitulatif des statistiques des réseaux sociaux. Facebook, Instagram, Snapchat, Twitter, LinkedIn… cet article permet de visualiser les forces en présence et les dynamiques des réseaux sociaux.

Au cours de l’année, pour accéder aux chiffres régulièrement mis à jour, rendez-vous sur cette page : Chiffres réseaux sociaux – 2018. Les chiffres clés des réseaux sociaux en 2019 Selon les derniers chiffres compilés par l’agence We Are Social et Hootsuite (octobre 2018), nous sommes 7,6 milliards d’habitants sur Terre. On dénombre : 4,2 milliards d’internautes (55%)3,4 milliards d’utilisateurs des réseaux sociaux (44%)3,2 milliards d’utilisateurs des réseaux sociaux sur mobile (42%) La part d’utilisateurs des réseaux sociaux continue d’augmenter, avec 320 millions d’utilisateurs en plus de fin 2017 à fin 2018 (+10%). Le top 20 des plateformes en 2019 (utilisateurs actifs) Source : Statista – octobre 2018 Les réseaux sociaux en France en 2018.

Fiction, Histoire et fantaisie. Les fictions jeunesse véhiculent souvent, de plus en plus, des contenus historiques et des références à l’actualité. Peut-on dès lors parler de transmission du savoir ou même de pédagogie de la fiction ? Les idées et les théories sur le sujet ont varié dans le temps. Clémentine Beauvais, docteure en sciences de l’éducation, philosophe de l’enfance et spécialiste de la littérature jeunesse, se penche sur cette question dans ses recherches. Cette théoricienne est également auteure jeunesse, et vient de publier un roman très drôle sur le Brexit qui s’adresse aux adolescents.

Le dessinateur Jul utilise lui aussi l’humour pour mêler grande Histoire, références culturelles et fiction dans le dernier opus de Lucky Luke. Avec : Jul, dessinateur de presse et auteur de bande-dessinées, créateur de la série Silex and the city. La bande-dessinée, encore plus que le roman, se relit encore et encore. Dans un livre pour enfants on fait de l'éducation à l'humour et c'est très important. Podcast - e-teacher. Podcast - 12 min de... (culture) Podcast - Choses à savoir (Culture générale) Tintin a 90 ans : trois histoires à écouter et un podcast exceptionnel. Pour fêter les 90 ans de Tintin, tendez l’oreille, écoutez et téléchargez "Les aventures de Tintin" sur franceculture.fr, abonnez-vous à notre podcast spécial avec "Les Cigares du pharaon", "Le Lotus bleu" et "Les 7 boules de cristal" Tintin est né il y a 90 ans exactement : le 10 janvier 1929, les premières planches du reporter à la houpette apparaissaient dans le supplément jeunesse Le Petit Vingtième du journal belge Le Vingtième Siècle, avec les aventures de Tintin au pays des Soviets.

L'auteur, Hergé, signera 23 albums - jusqu'à Tintin et les Picaros en 1976. Un album inachevé - Tintin et l'Alph-Art- sera publié en 1986, trois ans après sa mort. En 90 ans, le reporter aura séduit des millions des lecteurs et été traduit dans plus de cent pays. Pour fêter cet anniversaire, France Culture vous propose de retrouver l'adaptation audio de trois albums : Le Lotus bleu, Les 7 Boules de cristal et Les Cigares du pharaon. Civic Tech : vers une démocratie numérique ? Depuis une quinzaine d’années, tous les mouvements sociaux se servent d’internet pour se coordonner, organiser les débats et se structurer. En 2019, il ne s’agit plus seulement de se donner rendez-vous pour une manif via Facebook, mais de repenser la démocratie à travers des outils numériques. Ces outils, ce sont les civic tech, les « technologies citoyennes ».

C’est une galaxie, voire un univers, qui va de la consultation directe, la pétition en ligne à des outils de contrôle de l’action publique, de « lobby citoyen » voire, lorsque les gouvernants tentent de se les approprier, de « civic washing » comme on parle de « green washing ». Que sont ces civic tech ? Peuvent-elles revitaliser l’exercice du pouvoir, ou au contraire la faire basculer dans l’ubérisation de la démocratie. Civic tech : vers une démocratie numérique ? Le reportage du jour Make.org est une plate-forme citoyenne de consultation pour l’intérêt général. Écouter 9 min Le fil de l'émission Les références musicales. Les intelligences atypiques.

Faut-il faire l’éloge des intelligences atypiques ? Pour ce premier numéro de 2019 nous nous intéressons à l’intelligence ou plutôt aux intelligences mais pour interroger la question de la norme en éducation. Et si nous abordons ce sujet c’est parce que l’intérêt pour les autistes Asperger ainsi que pour ce qu’on appelle aujourd’hui la "neuro diversité" va croissant. Des recherches mais aussi les témoignages des intéressés tendent à montrer qu’il existe des manières totalement différentes, très singulières, d’aborder le savoir et les connaissances - ainsi les neuro-atypiques possèdent des capacités exceptionnelles pour apprendre mais se retrouvent aussi en butte à des difficultés que la plupart d’entre nous vont avoir du mal à se représenter.

Avec : La leçon de chose de Sophie Bober : "Je pense qu’on ne répare jamais", avec le documentariste William Karel qui réalise actuellement son nouveau film consacré à Salman Rushdie. Pour aller plus loin : Surveiller pour punir : la notation des citoyens chinois. Expo Pierre Régnier - Etampes. Grayson Perry - Monnaie de Paris. L'archéologie en bulles - Petite Galerie - musée du Louvre. Palais de la découverte : Illusions. Cité de la musique : Doisneau et la musique. HALLE SAINT PIERRE : Art brut japonais. Conférences - Les clés de l’attention et de la concentration. "Yao" Sortie cinéma du 23/01. Sortie BD : La ligue des super-féministes, de Mirion Malle. JR Momentum - Maison Européenne de la Photographie. Philharmonie de Paris : Comédies musicales. Musée d'Orsay : Renoir / Renoir. L'Asie rêvée d'Yves Saint Laurent - Musée Yves Saint Laurent Paris.