background preloader

Univers / cosmologie

Facebook Twitter

A-t-on trouvé la trace d'un univers parallèle? 4 portes d'entrée vers des mondes multiples. L'univers dans lequel se trouve la planète Terre n'est peut-être pas le seul à exister (NASA/SIPA).

A-t-on trouvé la trace d'un univers parallèle? 4 portes d'entrée vers des mondes multiples

L'étude d'un cosmologue de l'Institut californien de technologie (CalTech), récemment publiée en ligne, vient éclairer une question qui provoque de nombreux débats chez les scientifiques spécialistes de la question : a-t-on découvert un indice de l'existence d'univers parallèles sur des cartes d'une lumière qui remonterait à l'origine de l'univers ? Pour mieux comprendre, il est nécessaire d'expliciter certains concepts qui peuvent donner des maux de tête. Mais enfin, c'est quoi, un univers parallèle ? En fonction des types de théories, les autres univers peuvent avoir des configurations très différentes.

On imagine notamment des univers où les lois de la physique sont totalement différentes du nôtre. Des mondes nés de constructions mathématiques qui nous seraient étrangères, ou encore, des mondes ressemblant de très près au nôtre, mais avec de subtiles différences. 1. 2. 3. Les amas de galaxies n'ont pas la bonne masse. Quelque chose ne tourne pas rond dans le modèle standard de la cosmologie actuel, le modèle que l'on nomme LambdaCDM, qui considère que l'Univers est en expansion accélérée et contient 26% de matière noire.

Les amas de galaxies n'ont pas la bonne masse

Quelque chose ne tourne pas rond et c'est une bonne nouvelle. La thèse de la détection du Big Bang définitivement enterrée. Cette première détection de ces ondes gravitationnelles, prévues dans la théorie de la relativité d'Albert Einstein, était censée témoigner de l'expansion extrêmement rapide et violente du cosmos dans la première fraction de seconde de son existence il y a 13,8 milliards d'années, une phase appelée «inflation cosmique».

La thèse de la détection du Big Bang définitivement enterrée

Las, «en combinant leurs données, les collaborations Planck et BICEP2/Keck ont montré que la détection des ondes gravitationnelles primordiales à travers l'observation de la polarisation du fond diffus cosmologique n'a pas encore eu lieu», annonce vendredi le CNRS dans un communiqué de presse. Ce résultat, impliquant de nombreux chercheurs du CNRS, du CEA et d'universités françaises, soutenus par le CNES, «offre le dénouement d'un feuilleton scientifique qui a tenu en haleine cosmologistes et passionnés», commente le CNRS.

Cette étude va être publiée dans Physical Review Letters. L'Univers élégant. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

L'Univers élégant

L'Univers élégant (titre original : The Elegant Universe) est un ouvrage de Brian Greene édité en 1999 ayant pour objectif de vulgariser la théorie des cordes et la théorie M. En lice pour un prix Pulitzer (2000), gagnant du prix Aventis en sciences en 2000. Présente les espaces de Calabi-Yau selon certains points dimensionnels (11D, 16D et 26D), lesquels pourraient contenir notre espace-temps. The Elegant Universe 1 of 3 Einstein's Dream.

Échelles/taille de l'Univers

Big Bang, la théorie qui pourrait tout changer : ce ne serait pas l’origine de l’univers. Atlantico : Une hypothèse agite actuellement la communauté scientifique : le Big Bang de serait pas à l'origine de l'univers.

Big Bang, la théorie qui pourrait tout changer : ce ne serait pas l’origine de l’univers

En quoi consiste cette découverte ? Aurélien Barrau : Il est sans doute prématuré de parler de découverte. C’est un modèle qui a suscité des centaines d’articles de recherche et beaucoup d’interventions à des conférences internationales. Nous n’avons à ce jour aucune certitude. Cosmologie. Illustris - Main. Astronomers Create First Realistic Virtual Universe. Move over, Matrix - astronomers have done you one better.

Astronomers Create First Realistic Virtual Universe

They have created the first realistic virtual universe using a computer simulation called "Illustris. " Illustris can recreate 13 billion years of cosmic evolution in a cube 350 million light-years on a side with unprecedented resolution. "Until now, no single simulation was able to reproduce the universe on both large and small scales simultaneously," says lead author Mark Vogelsberger (MIT/Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics), who conducted the work in collaboration with researchers at several institutions, including the Heidelberg Institute for Theoretical Studies in Germany.

These results are being reported in the May 8th issue of the journal Nature. Previous attempts to simulate the universe were hampered by lack of computing power and the complexities of the underlying physics. Illustris employs a sophisticated computer program to recreate the evolution of the universe in high fidelity. Astronomers create first realistic virtual universe. Related images(click to enlarge) Illustris Collaboration NASA / Illustris Collaboration Move over, Matrix -- astronomers have done you one better.

Astronomers create first realistic virtual universe

They have created the first realistic virtual universe using a computer simulation called "Illustris. " Illustris can recreate 13 billion years of cosmic evolution in a cube 350 million light-years on a side with unprecedented resolution. CMB Simulator. The cosmic microwave background.

CMB Simulator

This animation explains the Big Bang better than school did. Astronomers Find First Evidence Of Other Universes. Our cosmos was “bruised” in collisions with other universes.

Astronomers Find First Evidence Of Other Universes

Now astronomers have found the first evidence of these impacts in the cosmic microwave background. Is our universe merely one of billions? Evidence of the existence of 'multiverse' revealed for the first time by cosmic map. Scientists studied radiation data gathered by Planck telescope Claim anomalies show gravitational pull from other universesCould be the first real evidence to support controversial theory.

Is our universe merely one of billions? Evidence of the existence of 'multiverse' revealed for the first time by cosmic map

The Beginning of the Universe in 3 Minutes. 100,000 Stars. Univers. L'univers a-t-il des bords ? Découvrez l'univers et son histoire. PLANCK HFI - Un regard vers l'origine de l'Univers. L'enfance de l'Univers dévoilée.

LE MONDE | • Mis à jour le | Par David Larousserie Si une image vaut mille mots, celle rendue publique jeudi 21 mars par une équipe européenne d'astrophysiciens en vaut encore dix fois plus. Le rayonnement cosmologique de fond vu par Planck. Four Surprises in Planck’s New Map of the Cosmos : Out There. By now you’ve probably heard about the amazing new cosmic snapshot from the European Space Agency’s Planck spacecraft. It is one of those scientific achievements so mind-boggling that you have to spend a bit of time with it to truly appreciate what you are seeing. This is relic radiation from when the universe was 370,000 years old, still all aglow from the Big Bang.

The radiation has been traveling 13.8 billion years since then, across ever-expanding stretches of space, before landing in Planck’s detectors. Then it took a tremendous feat of imagination and insight to translate that noisy signal into a comprehensible map of what the universe looked like in its infancy. Lopsided universe: Planck’s new skymap shows that one half of the microwave background is brighter than the other, and the universe has a large cold spot. So let’s step back for a moment, look at how this image came to be, and consider some of the more surprising details hidden within it.

The map started out as static. Planck reveals an almost perfect Universe / Planck / Space Science. Cosmic microwave background seen by Planck. Cosmos : que changent les découvertes du télescope spatial européen Planck ? Plongez dans la plus grande carte 3D de l’Univers. A Flight Through the Universe, by the Sloan Digital Sky Survey. Earth's_Location_in_the_Universe_SMALLER_(JPEG).jpg (5000×2500) Measuring the Universe.

Univers. Big Bang Registry. How to Simulate the Universe on your Laptop. AMAZING Simulation of the Evolution of the Universe. Bolshoi Simulation. Introduction: The Bolshoi Simulation Watch version with music Visualization of the dark matter in 1/1000 of the gigantic Bolshoi cosmological simulation, zooming in on a region centered on the dark matter halo of a very large cluster of galaxies. Visualized by Chris Henze, NASA Ames Research Center. This visualization was narrated in the National Geographic TV special "Inside the Milky Way". It was used with the piece "Dark Matter" in Bjork's Biophilia concert. The Bolshoi simulation is the most accurate cosmological simulation of the evolution of the large-scale structure of the universe yet made (“bolshoi” is the Russian word for “great” or “grand”). The starting point for Bolshoi was the best ground- and space-based observations, including NASA’s long-running and highly successful WMAP Explorer mission that has been mapping the light of the Big Bang in the entire sky.

Bolshoi Simulation of the Universe [720p] DEUS, la première simulation complète de l'univers observable. Un consortium baptisé DEUS effectue depuis plusieurs années des simulations de la formation des grandes structures de l’univers selon son contenu en matière et énergie noire . Le groupe de chercheurs français du Laboratoire Univers et Théories (LUTH), au cœur de ce projet, vient de réaliser la première simulation de tout le volume de l’univers observable, du Big Bang jusqu’à aujourd’hui, avec une constante cosmologique . Ce n’est qu’un début. Parcourez notre dossier complet sur l' énergie noire.

Spitzer Virtual Museum. WMAP- Life in the Universe. How did the universe start and evolve? WMAP found that the universe is 13.7 billion years old. The universe began with an unimaginably enormous density and temperature. This immense primordial energy was the cauldron from which all life arose. Elementary particles were created and destroyed by the ultimate particle accelerator in the first moments of the universe. 4D2U Navigator english version. Du Big Bang au Vivant - Cosmologie & Astronomie avec Jean-Pierre Luminet et Hubert Reeves. The Science Center. Découverte d’un quasar lointain - Espace. «Ce quasar est capital pour sonder l’Univers jeune. C’est un objet très rare qui devrait nous aider à comprendre comment les trous noirs supermassifs se sont formés quelques centaines de millions d’années après le Big Bang, » a déclaré Stephen Warren, le responsable de l’équipe qui a mené cette étude publiée jeudi 29 juin par la revue Nature.

Depuis la Terre les quasars ont l’apparence d’étoiles, d’où leur nom de "radiosource quasi stellaire", mais ils possèdent une très forte luminosité, sans rapport avec leur taille modeste. Les astronomes supposent que cette lumière est dégagée par la matière qui tombe dans un trou noir supermassif. Ce quasar observé, baptisé ULAS J1120+0641, est observé tel qu’il était seulement 770 millions d’années après le Big Bang. Parmi les objets suffisamment brillants pour être étudiés en détail, c’est de loin le plus lointain. « Il nous a fallu cinq ans pour trouver cet objet», explique Bram Venemans, un des auteurs de cette étude. Les rayons cosmiques naissent dans les superbulles › Espace. <p>En scrutant l'amas d'étoiles Cygnus OB2 (ci-dessus) situé dans la constellation du Cygne, des chercheurs ont repéré un excès de rayonnement gamma (zones entourées de tirets bleus), ce qui signe la présence de rayons cosmiques récemment accélérés.

<em>Crédits : Jayanne English (CGPS/U. Manitoba) - A. R. Taylor (CGPS/U. Spitzer mesure l’expansion de l’univers. Chaque seconde, chaque volume d'Univers de trois millions d'années-lumière de côté gagne 74 kilomètres... C'est le résultat d'une mesure récente de la constante de Hubble réalisée avec le satellite infrarouge Spitzer et portant sur dix étoiles céphéides de notre galaxie et plus 80 autres du Grand Nuage de Magellan. La valeur mesurée - 74,3 km/s/Mpc (kilomètres par seconde et par mégaparsec, un parsec valant 3,26 années-lumière) - est proche de celle obtenue en 2011 dans le visible avec le télescope spatial Hubble par la même méthode : 73,8 km/s/Mpc.

Chandelles standard Ce n'est pas un hasard si les céphéides ont été utilisées dans ces deux études. Le Nobel de physique décerné à Perlmutter, Schmidt et Riess. Jets de trou noir : un réseau de radiotélescopes capture l’image la plus détaillée à ce jour. Une équipe internationale, incluant des chercheurs financés par la NASA, a utilisé des radio-télescopes situés dans tout l’hémisphère Sud pour révéler l’image la plus détaillée de jets de particules.

Ces jets proviennent d’un trou noir supermassif situé au centre de la galaxie Centaurus A (NGC 5128), une galaxie elliptique géante située à 12 millions d’années-lumière. Ce trou noir a une masse de 55 millions de Soleils.« Ces jets s’élèvent alors que la matière s’approche du trou noir mais nous ne connaissons pas les détails permettant d’expliquer comment ils se forment et se maintiennent », explique Cornelia Mueller, auteur principal de l’étude et doctorant à l’Université de Erlangen-Nuremberg (Allemagne) Fusionner les données Rayons X (bleu) du télescope Chandra avec les micro-ondes (orange) et les images visibles révèle les jets et les lobes radio émanant du trou noir de Centaurus A. Crédit: ESO/WFI (visible); MPIfR/ESO/APEX/A.Weiss et al. (micro-ondes); NASA/CXC/CfA/R.Kraft et al.