background preloader

Énergies fossiles, peak oil / fin du pétrole

Facebook Twitter

The Decolonial Atlas. « C’est peut-être le début de la fin de l’or noir. Journaliste indépendant – et collaborateur occasionnel de Terra eco –, auteur du blog « Oil Man », Matthieu Auzanneau a rejoint l’équipe du Shift Project en tant que prospectiviste.

« C’est peut-être le début de la fin de l’or noir

Il enquête depuis plus de dix ans sur le pétrole. Dans Or noir (La Découverte, 19 mars 2015), il retrace l’histoire du brut, des premiers puits américains à aujourd’hui, et de ses liens toujours plus étroits avec la géopolitique. Terra eco : Le fil rouge d’ « Or noir », c’est l’émergence des Etats-Unis comme superpuissance bâtie sur le pétrole. Il reste 1000 ans de pétrole. ... et bien plus encore !

Il reste 1000 ans de pétrole

Mais l'essentiel de ce pétrole restera dans le sol. Le reste sera très cher, ou très polluant, ou très long à extraire, ou verra son extraction consommer plus d'énergie qu'il n'en contient. Charbon : le fossile qui a de beaux restes #DATAGUEULE 16. La “fosse pétrolière”, l’autre manière de voir le “pic pétrolier” Détails En inversant la courbe d'un pic, il prend la forme d'une fosse.

La “fosse pétrolière”, l’autre manière de voir le “pic pétrolier”

Ce qui apparaît comme un déclin à l'origine devient une progression... Boycotter l'industrie pétrolière, « ennemi numéro un de la survie de notre civilisation » Les émissions de gaz à effet de serre augmentent à un rythme sans précédent, affirme le rapport du GIEC publié le 13 avril.

Boycotter l'industrie pétrolière, « ennemi numéro un de la survie de notre civilisation »

L’urgence est telle que l’Onu pointe la responsabilité de l’industrie pétrolière et gazière. L’ancien prix Nobel de la Paix, l’archevêque sud-africain Desmond Tutu, appelle même à boycotter les industries fossiles, en s’inspirant du boycott contre l’Apartheid. Des fonds d’investissement commencent à se retirer des compagnies pétrolières, sur fond de mobilisations aux États-Unis contre la construction de pipelines ou en Europe contre l’exploitation des hydrocarbures de schiste. L’origine de la crise n’est pas bancaire, elle est énergétique - Economie. L'unité de forage Kulluk en Alaska. © Reuters Par Thierry Denoël On le répète depuis cinq ans : les banques sont responsables de la crise économique et financière.

L’origine de la crise n’est pas bancaire, elle est énergétique - Economie

Et si c’était faux ? Les banques casinos peuvent-elles expliquer, à elles seules, la chute de la croissance et la crise de la dette souveraine ? Thorium-Fueled Automobile Engine Needs Refueling Once a Century. By: David Russell Schilling | October 28th, 2013.

Thorium-Fueled Automobile Engine Needs Refueling Once a Century

Taxe carbone: la France fait un deuxième essai. Le dispositif imaginé par l'équipe de Christian de Perthuis ne crée pas de nouvelle taxe.

Taxe carbone: la France fait un deuxième essai

Le comité pour la fiscalité écologique doit, en principe, adopter le 13 juin un avis demandant la création d’une taxe carbone sur les combustibles et carburants fossiles. Ce dispositif serait complété par un alourdissement de la fiscalité du gazole. Pour la seconde fois en moins de 4 ans, la France va tenter de mettre en œuvre une taxe carbone. Jeudi 13 juin, les membres du comité pour la fiscalité écologique (CFE) doivent adopter une proposition d’avis; lequel pourrait préfigurer un certain verdissement de la fiscalité de l’énergie. Hydrocarbures non conventionnels : «Un crime contre l’humanité» Le climatologue américain James Hansen a été un des premiers, en 1988, à mettre en garde contre l’influence des activités humaines sur le climat, et donc sur la civilisation.

Hydrocarbures non conventionnels : «Un crime contre l’humanité»

A 72 ans, il a quitté en avril la direction de l’Institut Goddard des études spatiales de la Nasa, mais continue à sonner l’alarme. Il vient de passer dans cinq capitales du Vieux Continent pour réveiller nos politiques, à l’heure où l’Union européenne (UE) est tentée de céder aux pressions des industriels et se lancer tête baissée dans l’exploitation des gaz et pétroles de schiste ou importer le brut des sables bitumineux de l’Alberta, à l’ouest du Canada (dénoncé notamment par l’ONG Les Amis de la Terre). Quitte à tenir des propos provocants. Pourquoi venir en Europe ? Pour dire combien il est immoral d’exploiter les hydrocarbures non conventionnels comme les sables bitumineux, les gaz et pétroles de schiste ou les hydrates de méthane. Ce n’est pas une surprise. Oui. Oil Extraction Causes Biggest Recorded Earthquake in Oklahoma. The largest-ever recorded quake in Oklahoma was caused by the injection of wastewater, a byproduct of oil extraction, into the ground, new research confirms.

Oil Extraction Causes Biggest Recorded Earthquake in Oklahoma

On Nov. 6, 2011, a series of earthquakes, including a 5.6-magnitude temblor, struck the rural town of Prague, about 37 miles (60 kilometers) east of Oklahoma City, crumbling homes in the area and damaging a federal highway. The quake could be felt as far away as Milwaukee. "We don't normally feel earthquakes, it was shocking," said study co-author Katie Keranen, a seismologist at Oklahoma University. Now, a new study published March 26 in the journal Geology confirms that wastewater injected into the ground after oil extraction caused the quake. The quake is the largest wastewater-induced earthquake ever recorded. La production totale des 5 majors du pétrole est en déclin depuis 2004.

Le cumul de la production de brut des cinq principales compagnies pétrolières internationales (Exxon, BP, Shell, Chevron et Total) a atteint un maximum historique en 2004.

La production totale des 5 majors du pétrole est en déclin depuis 2004

Depuis, il a diminué de 25,8 %, malgré d'énormes efforts d'investissement, ai-je constaté. (Cliquer sur l'image pour agrandir.) Exxon, Shell, BP, Total : les rois du pétrole sont-ils nus ? Quatre des principales compagnies pétrolières internationales font face à un déclin de leurs productions globales de brut, en dépit de profits sans précédent. Peuvent-elles inverser la tendance ?

La compagnie pétrolière américaine ExxonMobil, première entreprise de la planète selon le magazine Forbes, connaît depuis 2007 un net recul de sa production, après plus d'un siècle d'expansion ininterrompue. En 2011, les extractions de pétrole d'ExxonMobil ont atteint 2,312 millions de barils par jour (Mb/j), en chute de 4,5 % par rapport à 2010 et de 11,6 % par rapport à 2007, d'après les données disponibles dans le dernier rapport annuel du groupe.

Fin du pétrole. Du pétrole, jusque quand ? Prix du baril - Le cours officiel du baril de pétrole. Le quatrième choc pétrolier. Fin du pétrole : quand l'industrie automobile prépare sa reconversion - Transition écologique. La fin annoncée du pétrole et l’envolée des prix de l’essence compromettent l’avenir de l’industrie automobile. Au royaume du moteur à combustion, élus, syndicats et entreprises anticipent cette nécessaire transition. Le Bade-Wurtemberg, État-région le plus riche d’Allemagne et capitale européenne de l’automobile, prépare sa mue industrielle. L’enjeu : préserver les emplois et des conditions de travail correctes tout en développant de nouvelles activités. Le prix de l'essence atteint un nouveau record. La spirale haussière continue. Le litre de super sans plomb 95 (SP95) a atteint 1,6546 euro et le super sans plomb 98 (SP98) s'est hissé à 1,6999 euro, dépassant tous deux leurs précédents records établis une semaine plus tôt (à 1,6506 et 1,6929 euro respectivement), indiquent les relevés hebdomadaires publiés lundi 2 avril par le ministère du Développement durable.

Fuite de gaz en mer du Nord : Total totalement dépassé - Catastrophe environnementale. Après le golfe du Mexique, après les côtes de Rio, voici la mer du Nord. La plateforme gazière de Total au large de l’Écosse menace d’exploser à la suite d’une fuite massive et incontrôlée. Oil'd. Au Kazakhstan, les promesses douteuses de l’un des derniers champs géants. Total est partenaire de l'exploitation de l'un des ultimes champs de pétrole géants de la planète... dont le développement s'annonce tellement difficile que le projet pourrait ne jamais être ni rentable, ni (donc) viable ! L'île artificielle "D" du champ de Kachagan, dans les eaux kazakhs de la mer Caspienne.

Le champ kazakh de Kachagan, dans la mer Caspienne, est présenté comme le projet pétrolier le plus prometteur de ces trois ou quatre dernières décennies. Ses réserves, estimées entre 9 à 16 milliards de barils, constituent l'équivalent de 3 à 6 mois de consommation mondiale environ. Pic pétrolier. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le pic pétrolier est le sommet de la courbe de production d'un puits, d'un champ pétrolier ou d’une région de production ; l’expression pic pétrolier (ou Peak Oil en anglais) désigne le plus souvent le pic pétrolier mondial, le moment où la production mondiale de pétrole plafonne avant de commencer à décliner du fait de l'épuisement des réserves de pétrole exploitables. Les méthodes de prévision de ce pic s’inspirent des travaux du géologue Marion King Hubbert qui avait, dans les années 1950, pronostiqué avec succès le pic de la production de pétrole américaine (cf. le Pic de Hubbert)[1],[2].

Les limites de sa théorie et de ses méthodes ont été montrées par Steven M. Gorelick[3]. Cette prédiction a surtout été popularisée par les travaux pilotés par les grandes compagnies pétrolières américaines. The Association for the Study of Peak Oil and Gas. Pétrole : une guerre mondiale entre les États-Unis, la Chine et l'Inde. Atlantico : Alors que les États-Unis se retirent d'Irak, où les Chinois se sont emparés des plus gros gisements pétroliers, les forces Alliées sont accusées d'être intervenues en Libye pour freiner la Chine en Afrique.

Parler de guerre mondiale du pétrole est-il pertinent ? Futura energie petrole voiture camion. Chroniques du début de la fin du pétrole, par Matthieu Auzanneau. Pic pétrolier : Laherrère répond à Yergin [tribune] À quelle vitesse la production pétrolière actuelle décroît-elle ? Or donc, le pdg de Shell annonce qu'il faudrait trouver d'ici dix ans l'équivalent de quatre nouvelles Arabies Saoudites, rien que pour maintenir la production mondiale à son niveau présent. Il paraît aujourd'hui très (très) peu vraisemblable que l'industrie soit capable d'accomplir un tel "exploit", ne serait-ce qu'à cause de la (beaucoup) trop faible importance des nouveaux projets d'extraction annoncés jusqu'ici.

Le pétrole déclinera peu après 2015, selon un ancien expert de l’Agence internationale de l’énergie. Saudi Oil Production Declining. Saudi oil production has been declining modestly for the last 2-3 months (depending on your preferred data source) while the oil rig count in country has continued to increase. See above graph (the black line is the average of five sources of production information on the left scale, while the red curve in the lower part of the graph is the Baker Hughes rig count on the right scale). For readers that don't follow every twist and turn of Saudi oil statistics let me sketch the back story since 2005.

In about 2005 when global oil supply appeared to plateau, Saudi Arabia also had appeared to plateau at around 9.5mbd. Retour vers le futur … de la demande pétrolière et du prix du baril. Energies fossiles.