background preloader

Laïcité

Facebook Twitter

Quelques grammes de laïcité dans un monde de radicalité – Episode 2 – Vivre la République. La laïcité comme question politique – Revue Politique et Parlementaire. La France a-t-elle un « problème » avec la laïcité ?

La laïcité comme question politique – Revue Politique et Parlementaire

Sans doute, si l’on en croit l’actualité de ces dernières années, rendue plus aigue encore avec les attentats islamistes depuis 2012. Pour autant, la laïcité en elle-même n’est pas « le problème » comme tend à le montrer une analyse de ce que contient la loi de 1905 et de ce qu’elle implique en termes de vie en commun et de liberté notamment dans cet espace particulier qu’est l’entreprise. Ahmed Meguini, Va, vis et deviens Français - La Règle du Jeu - Littérature, Philosophie, Politique, Arts. Je m’appelle Ahmed et je ne suis pas Musulman.

Ahmed Meguini, Va, vis et deviens Français - La Règle du Jeu - Littérature, Philosophie, Politique, Arts

Habituellement, comme tous les athées, je le tais. D’abord parce que c’est intime, l’athéisme est une solitude et la solitude ça ne se partage pas. Il y a une autre raison : j’ai souvent eu peur de froisser mes ex- coreligionnaires. Pour un grand nombre de Musulmans, je suis ce qu’il y a de pire : un apostat. L’islam, le voile et la laïcité. Bref retour sur une polémique. – L(B)LOG. Récemment, Manuel Valls a expliqué que « que l’islam est fondamentalement compatible avec la République, la démocratie, nos valeurs, l’égalité entre les hommes et les femmes ».

L’islam, le voile et la laïcité. Bref retour sur une polémique. – L(B)LOG

Il s’agit là d’une vision conforme avec ce que représente la laïcité dans notre République. C’est-à-dire le socle d’un « commun » au sein duquel chacun, quelle que soit sa croyance religieuse ou son absence de croyance, peut être pleinement et entièrement citoyen. Le juge administratif et l’expression des convictions religieuses. L’organisation des relations entre l’État et les Églises en France repose sur un principe simple et clair : la religion relève de la sphère privée, l’État affirmant son indépendance et sa neutralité à l’égard des institutions religieuses.

Le juge administratif et l’expression des convictions religieuses

Toutefois, la liberté religieuse ne se borne pas à la liberté de croire ou de ne pas croire. Elle implique une certaine extériorisation qu’il s’agisse de l’exercice du culte ou tout simplement de l’expression – individuelle ou collective – d’une croyance religieuse. Il convient dès lors de garantir la conciliation entre l’intérêt général et l’ordre public, d’une part, la liberté de religion et son expression, d’autre part. De 1905 à l'après-Charlie, la laïcité dans tous ses états - Idées. La loi de 1905 devait permettre aux croyants et aux autres de vivre en paix.

De 1905 à l'après-Charlie, la laïcité dans tous ses états - Idées

Elle a clairement dévié. Après Charlie, il est temps de repenser la laïcité dans sa complexité. Ni totem ni tabou ! LIBERTES ET INTERDITS DANS LE CADRE LAÏQUE Par l'Observatoire de la Laïcité. - Le principe de laïcité a pour conséquence la séparation de l’Etat et des organisations religieuses.

LIBERTES ET INTERDITS DANS LE CADRE LAÏQUE Par l'Observatoire de la Laïcité

Il n’y a donc pas de service public du culte. Dans quelle mesure les élus sont-ils soumis aux principes de laïcité et de neutralité religieuse ? Les principes de laïcité et de neutralité s’appliquent avec rigueur à l’ensemble des services publics [1], ainsi qu’aux bâtiments publics, sur lesquels ne peuvent être apposés de « signes symbolisant la revendication d’opinions politiques, religieuses ou philosophiques » [2].

Dans quelle mesure les élus sont-ils soumis aux principes de laïcité et de neutralité religieuse ?

Ces principes s’appliquent aussi strictement aux agents publics, qui ne peuvent manifester leurs croyances religieuses dans le cadre de leurs fonctions [3]. En revanche, les conditions dans lesquelles ces principes de laïcité et de neutralité s’appliquent aux élus peuvent sembler beaucoup plus floues. Aucune disposition législative ou réglementaire ne leur fait d’interdiction expresse de manifester des convictions philosophiques ou religieuses. Prolixe sur les questions relatives à la laïcité, la jurisprudence est presque muette sur la question de la neutralité des élus. Pedt citoyennetelaicite contributionfrancas. C'est quoi la Laïcité ? - 1 jour, 1 question.

La Laïcité en 3 minutes. Ob 54fadd ta nice 29 aoa t 2016 ccif ldh arra ta. NAS23_gestion publique du fait religieux.pdf. La laïcité et la relation socio-éducative. La laïcité et l'usage des espaces publics. Sport et laïcité : comprendre pour agir ensemble. En bref 19 cget 06 2016. Guide collectivites locales. Nos ateliers > Outils proposés - Enquête. Charte laicite sp2007. Laicite socio educatives juillet2015. Laicite socio educatives juillet2015. Guide gestion du fait religieux dans lentreprise privee. Féminisme «blanc» ? On sait que les féministes sont désormais divisées.

Féminisme «blanc» ?

Pour faire court, deux camps s’affrontent. Les unes (ou les uns, les hommes sont aussi concernés…) en tiennent pour l’universalisme des droits, qui doivent s’appliquer à toutes et tous, quelle que soit leur culture d’origine. Ainsi, l’égalité hommes-femmes concerne tout autant les citoyens et citoyennes de culture musulmane que les autres, ce qui implique une dénonciation de l’intégrisme, dont on sait qu’il tend à enfermer les femmes dans une assignation religieuse. Les autres critiquent le même universalisme en l’accusant de camoufler une conception occidentale, ou «postcoloniale», des relations hommes-femmes qui tendrait à nier les identités d’origine et, donc, en stigmatisant tel ou tel choix individuel (comme le port du voile islamique), à participer de la discrimination qui frappe les minorités dans les sociétés occidentales.

Le point fort de leur plaidoyer porte sur l’universalisme. Charte laicite 2. Le voile : je l’ai mis… et enlevé ! Comme tout le monde se permet de parler du voile sans avoir forcément d’expérience en la matière (soie ou coton ?)

Le voile : je l’ai mis… et enlevé !

, je me suis dit qu’après tout, moi aussi j’avais le droit ! D’autant qu’à l‘âge de vingt ans, j’ai fait l’expérience de le porter pendant un an et puis de décider de l’enlever… ça vous en bouche un coin hein ?! Voici donc mon expèrience qui, je tiens à le préciser, est personnelle. Je me suis convertie à l’islam dans un processus de quête d’identité à l’âge de 19 ans. Mon père, marocain d’origine, est parti quand j’avais trois ans et j’ai grandi avec ma mère, française. Ce père m’a donc laissée avec ma bonne tête de métèque et mes cheveux frisés (que les bonnes sœurs dès ma naissance ont tenté d’aplatir… en vain), être bien élevée dans une famille blanche et bourgeoise (un peu juive quand même mais surtout athée et laïque).

Laïcité : « Il faut remettre de la République dans la gauche » (Laurent Bouvet) Laurent Bouvet crédits Parti Socialiste (CC BY-NC-ND 2.0) Qui aurait pu croire que le débat sur la laïcité aujourd’hui aurait pu tant diviser la gauche ?

Laïcité : « Il faut remettre de la République dans la gauche » (Laurent Bouvet)

Alors que Manuel Valls suggère d’interdire le voile à l’Université, il se fait reprendre par le président de l’Observatoire de la laïcité, l’ancien ministre Jean-Louis Bianco, qui estime la mesure inopportune. La question ne se limite pas à celle des libertés publiques : elle concerne également le langage à tenir par les pouvoirs publics vis-à-vis des religions et des éventuelles dérives fanatiques.

Pour nous éclairer sur la question, Contrepoints a donné la parole à Laurent Bouvet. Laurent Bouvet est professeur de théorie politique à l’Université de Versailles-Saint-Quentin, il contribue régulièrement au Figarovox et à Slate.fr. “Ma génération est dans le réel depuis le plus jeune âge, et ce réel nous saoule” - Idées. 2015, attaque contre “Charlie Hebdo”. 1989, fatwa contre Salman Rushdie. Depuis trente ans, la liberté d'expression n'a cessé d'être fragilisée par la pression du religieux… et la confusion de nos politiques.

Dans un essai captivant, la jeune doctorante Anastasia Colosimo, 25 ans, plonge au cœur de l'infernale logique blasphématoire. Entretien. On n'en a donc pas fini avec le blasphème ! Les assassinats de Charlie, il y a pile un an, le 7 janvier 2015 ont ressuscité un terme que l'on croyait usé, voire moribond en Europe. - La laïcité à l'usage des éducateurs. «Alter-égaux»: Diallo/Geerts sur l'islam et la laïcité. Quand le communautarisme municipal se heurte au fondamentalisme religieux  SOCIÉTÉ - Je pense à ces 7, 8 et 9 janvier derniers qui ont vu se faire assassiner des hommes et des femmes libres, qui savaient qu'ils ne l'étaient plus autant que ça mais qui résistaient, des juifs qui, depuis si longtemps, sentent l'antisémitisme prêt à resurgir et qui resurgit, des policiers chargés de tous nous protéger.

Je pense à tout ça et je pleure. J'ai un peu honte aussi car je me souviens de toutes ces années, où élu local et directeur de cabinet, j'ai participé à cette dérive pour laquelle la tolérance sert de paravent. Aujourd'hui, dans nos villes se dressent des frontières plus ou moins visibles. Dans nos quartiers, nos villes populaires, beaucoup de "Je ne suis pas Charlie" sont restés chez soi le 11 janvier, en se convaincant au mieux que tout ça ne les concernait pas, ou que pire, ils comprenaient car finalement, "ils l'ont bien cherché". Laïcité : des ressources pour la classe - Laïcité à l'école. Un "jeu des 6 familles" sur la laïcité - Laïcité à l'école. Les UFAL locales. Structures_socio_educatives.pdf. Ressources_laicite.pdf. Article 9 de la Convention européenne des droits de l'homme.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'article 9 de la Convention européenne des droits de l'homme intitulé « Liberté de pensée, de conscience et de religion » oblige les États, parties à la Convention à respecter et protéger ces libertés. Disposition[modifier | modifier le code] « Art. 9 : Liberté de pensée, de conscience et de religion 1.

Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction, ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction individuellement ou collectivement, en public ou en privé, par le culte, l’enseignement, les pratiques et l’accomplissement des rites. 2. Application[modifier | modifier le code] La notion de pensée[modifier | modifier le code] La notion de pensée protégée par cette liberté ne concerne que les personnes physiques[1]. "Réaffirmer la laïcité à l'école", oui mais comment. Les attentats des 7 et 9 janvier permettraient-ils de libérer une parole, jusque-là malaisée ? « On sent monter depuis un moment la difficulté des élus à affirmer la laïcité, dans des domaines de plus en plus nombreux » avance André Laignel, maire d’Issoudin, premier vice-président délégué à l’Association des maires de France. « Lors de la réunion interministérielle du 15 janvier , nous avons avancé un besoin de clarification du corpus de références.

Les maires sont en première ligne d’une série de problématiques très concrètes, mais ils ne savent pas, dans la multitude de textes, circulaires et chartes promouvant la laïcité, ce qu’il convient de faire et ce qu’ils ont le droit de faire » constate cet ancien secrétaire d’Etat à la Ville sous François Mitterrand. Sur le fond, cependant, les approches peuvent diverger : « dès que cela touche l’école, il faut exiger la neutralité absolue » martèle André Laignel. Le PEDT comme rempart - Surprise ! Religions et philosophie à l’école, à l’ombre du pacte scolaire ?

Colloque sur la laïcité – 27 avril 2010 par François De Smet Philosophe Collaborateur scientifique au centre de Théorie politique (ULB) Questions fréquentes sur la laïcité. Questions fréquentes sur la laïcité par Catherine Kintzler. Questions fréquentes sur la laïcité. Laïc ou laïque ? Pour l’utilisation de laïque et laïc, nous avons l’habitude d’utiliser ces mots avec les définitions suivantes : • est laïque celui qui est favorable au principe de laïcité.

Laïcité : les erreurs manifestes de Bruno-Roger Petit. Natacha Polony accuse Claude Askolovitch de trahir la laïcité : un procès truqué. Claude Askolovitch en 2012 / Natacha Polony en 2011 (montage / BALTEL/SIPA) Le livre de Claude Askolovitch "Nos mal-aimés, ces musulmans dont la France ne veut plus" (Grasset) a suscité une réaction radicale chez bien des éditorialistes autoproclamés laïcs.