background preloader

Enjeux sociétaux du numérique

Facebook Twitter

La supranationalité des réseaux by John Ocelot on Prezi. La CNIL : Qui sommes nous ? Loi Informatique et Liberté. Contenu Loi n° 88-227 du 11 mars 1988 (Journal officiel du 12 mars 1988),Loi n° 92-1336 du 16 décembre 1992 (Journal officiel du 23 décembre 1992), Loi n° 94-548 du ler juillet 1994 (Journal officiel du 2 juillet 1994), Loi n° 99-641 du 27 juillet 1999, (Journal officiel du 28 juillet 1999).

Loi Informatique et Liberté

Loi n° 2000-321 du 12 avril 2000, (Journal officiel du 13 avril 2000). Loi n° 2002-303 du 4 mars 2002, ( Journal officiel du 5 Mars 2002). Pourquoi les Chinois utilisent des chiffres et pas des lettres dans leurs adresses Internet. Si Slate ouvrait un site en Chine (en imaginant que le pays se mette à respecter la liberté de la presse), il y a de fortes chances pour que l'URL ne soit pas Slate.cn ou 石板.cn mais plutôt 1996.cn ou 39.cn ou n'importe quelle autre série de chiffres (enfin, pas n'importe quelle autre, comme vous allez le voir, mais pour choisir un bon nombre, il faudrait améliorer notre chinois).

Pourquoi les Chinois utilisent des chiffres et pas des lettres dans leurs adresses Internet

C'est ce que nous apprend Christopher Beam dans un passionnant article publié sur New Republic intitulé «Le sens secret des URL». En Chine, vous devez en permanence retenir des séries de chiffres: pour les comptes QQ (le système de messagerie instantannée), pour les adresses mail, et aussi pour les sites Internet. «Allez sur 4399.com pour visiter l'un des premiers et des plus grands sites chinois de jeux en ligne. Neutralité du Net : recul majeur pour l'Internet libre. Strasbourg, le 27 octobre 2015 — Le Parlement européen a voté aujourd'hui (par 500 voix pour et 163 voix contre) le règlement sur les télécommunications, clôturant ainsi des années de négociations sur ce sujet.

Neutralité du Net : recul majeur pour l'Internet libre

Malgré les appels des citoyens, malgré les appels répétés à l'international pour le soutien des amendements positifs, y compris de Tim Berners-Lee, ce texte ambigu contient des failles importantes qui ne permettent pas d'assurer la neutralité du réseau1. C'est une profonde déception pour tous ceux qui ont bataillé depuis des années pour enfin assurer la protection de ce principe en Europe. À l'approche des élections européennes de 2014, les députés européens avaient su être fermes et voter un texte très avancé pour protéger la neutralité du Net, et donc les droits et libertés des citoyens et l'innovation pour tous.

Le logiciel libre et ouvert : révolution ou évolution ? Licence de logiciel. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Licence de logiciel

Une licence de logiciel est un contrat par lequel le titulaire des droits d'auteur sur un programme informatique définit avec son cocontractant (exploitant ou utilisateur) les conditions dans lesquelles ce programme peut être utilisé, diffusé ou modifié. Principe[modifier | modifier le code] Une licence de logiciel est un contrat « par lequel le titulaire des droits du logiciel autorise un tiers à poser des gestes qui autrement les enfreindraient[1]. » Liste des licences avec commentaires.

Nous essayons de lister sur cette page les licences de logiciel libre les plus communes, mais nous ne pouvons pas les lister toutes ; nous ferons de notre mieux pour répondre à vos questions sur les licences libres, qu'elles soient présentées sur cette page ou non.

Liste des licences avec commentaires

Les licences sont classées grosso modo par ordre alphabétique dans chaque section.1 Si vous pensez avoir découvert une infraction aux termes de l'une de nos licences, veuillez vous référer à notre page « Violation des licences GNU ». Si vous avez des questions au sujet de licences de logiciel libre, envoyez-nous un courriel (en anglais) à <licensing@fsf.org>.

Comme nos ressources sont limitées, nous ne répondons pas aux questions portant sur le développement ou la distribution de logiciels privateurs,2 et vous aurez probablement une réponse plus rapide si vous posez une question spécifique qui n'est pas traitée ici ou dans notre FAQ. Richard Stallman. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Richard Stallman

Pour les articles homonymes, voir Stallman. Richard Matthew Stallman (né à Manhattan, le ), connu aussi sous les initiales rms (en minuscules[1]), est un programmeur et militant du logiciel libre. Initiateur du mouvement du logiciel libre, il lance, en 1983, le projet GNU et la licence publique générale GNU connue aussi sous l’acronyme GPL. Il a popularisé le terme anglais « copyleft »[2]. Programmeur renommé de la communauté informatique américaine et internationale, il a développé de nombreux logiciels dont les plus connus des développeurs sont l’éditeur de texte GNU Emacs, le compilateur C de GNU, le débogueur GNU mais aussi, en collaboration avec Roland McGrath, le moteur de production GNU Make. Présentation des licences Creative Commons. Les licences Creative Commons.

CC BY-SA 4.0 now one-way compatible with GPLv3. Comment protéger quoi ? - INPI. Pour en savoir plus sur le droit de l'image. Les aspects juridiques liés au traitement des images, quelles qu'elles soient (photographie, image animée, dessin, peinture, sculpture...) sont nombreux et complexes.

Pour en savoir plus sur le droit de l'image

Le non-juriste s'y perd souvent et le juriste parfois... Comme nous le faisons de temps en temps, voici un petit guide-parcours de lecture sur notre site, pour que chacun puisse enrichir ses connaissances sur ces questions de droit de l'image. Des distinctions rigoureuses nécessaires Les aspects juridiques mis en oeuvre étant fort complexes, il importe de bien analyser quels droits entrent en jeu, et avant tout quel type d'usage est fait de l'image. Quels que soient les droits en présence, il convient tout d'abord de bien distinguer deux phases essentielles dans le traitement de l'image : Le droit d'auteur et le droit à l'image. Dégooglisons saison 2 : ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait.

Nous l’avions annoncé l’an passé : Dégooglisons Internet est un projet sur 3 ans.

Dégooglisons saison 2 : ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait

Après une première année qui a dépassé toutes nos espérances, nous avons décidé d’attaquer cet « an 2 de la dégooglisation » en fanfare, en vous proposant 5 nouveaux services (et mises à jour majeures) qui seront présentés sur le Framablog tout au long de la semaine. Mais nous ne perdons pas de vue l’essentiel : le succès de la première saison et ce que nous allons en faire dans la deuxième, c’est à vous que nous le devons. GAFAM ne l’avait pas vu venir… … et nous non plus ! Cette première année de Dégooglisons Internet fut rocambolesque, mais auréolée de succès ! Les données que l’on collecte sur notre vie sont un énorme mensonge. Quand une eurodéputée FN fait dans le photomontage. NYPL Digital Collections. La bibliothèque publique de New York met en ligne 180.000 images libres de droit. Sur le site de la bibliothèque publique de New York, il est désormais possible de télécharger gratuitement plus de 180.000 images libres de droit, y compris des photos de New York dans les années 1930, une collection de vingt mille cartes anciennes et des manuscrits de poètes.

La bibliothèque publique de New York met en ligne 180.000 images libres de droit

L'équipe de la bibliothèque encourage les internautes à se réapproprier les images de manière créative, et donne comme exemple ce GIF posté sur Twitter: Que faites-vous avec nos images dans le domaine public? Dites nous avec #nyplremix. Ou celui-ci, fait à partir d'une des milliers de gravures animalières disponibles en ligne: Une grande collection de cartes postales historiques est disponible, comme celle-ci, qui représente une «bovinemobile», soit une charrette tirée par un buffle à Savannah en Géorgie en 1905. On trouve aussi de nombreuses photos historiques d'immigrants arrivant aux États-Unis au début du XXe siècle, comme cette femme albanaise photographiée par Lewis Hines à Ellis Island. La persistance de l'Information. Persistance de l'information sur Internet by Thomas Geslin on Prezi.

Réseaux sociaux et persistance des données personnelles. Les Réseaux sociaux et vos données personnelles Selon wikipédia, «L'exploitation des données privées à des fins de construction de profils de clients est le fondement économique des réseaux sociaux.

Réseaux sociaux et persistance des données personnelles

La conservation et la réutilisation indéfinie de ces données par la société détentrice du site, pour quelque usage que ce soit, est inscrite dans leurs conditions d'utilisation.». L’actualité récente en témoigne. Le vendredi 14 janvier 2011, Facebook autorise les développeurs d’application à accéder aux données personnelles des utilisateurs, dont l’ adresse postale et numéros de téléphones (source officielle : ici ), via son API social graph.

Quant à Twitter, la situation est tout aussi ambigüe. Bref, les réseaux sociaux des politiques plutôt transparentes, mais ils se réservent le droit de les changer quand bon leur semble. Le difficile équilibre entre le droit à l'information et le droit à l'oubli. « Ici nul n'oublie jamais rien Ni ce que fut votre grand-père Ni ce que vous faisiez gamin Quand vous alliez à la rivière. » Ces paroles de la chanson de Jean Ferrat : « Les touristes partis » raisonnent un peu plus fort à notre conscience dans l'environnement informatique qui est désormais le notre et dans le village mondial que serait devenue la planète avec internet. « L'informatique doit être au service de chaque citoyen. Son développement doit s'opérer dans le cadre de la coopération internationale.

Elle ne doit porter atteinte ni à l'identité humaine, ni aux droits de l'homme, ni à la vie privée, ni aux libertés individuelles ou publiques. » Ce principe posé par la loi n°78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique aux fichiers et aux libertés [1] dans son article 1er ne doit pas être occulté ni par méconnaissance des droits ni par les atermoiements des acteurs majeurs de l'internet. Droit à l'oubli dans l'affaire Dreyfus : Google doit-il déréférencer le "J'accuse" de Zola ? Il y a quelque chose d'absolument fascinant dans le bras de fer qui oppose Google à la CNIL et à la commission eurpéenne au sujet du droit à l'oubli, et qui commence à ressembler à un intéressant - et dangereux - paradoxe logico-mathématique. Je précise et rappelle en introduction que je me range du côté des opposants à la mise en place d'un droit à l'oubli, pour des raisons déjà détaillées dans de nombreux articles.

Mon nom est personne. Google condamné à oublier des résultats parlant du droit à l'oubli. Le Bureau du Commissaire à l'Information, l'homologue britannique de la CNIL, a ordonné à Google de supprimer de ses résultats de recherche des articles qui parlaient de droits à l'oubli précédemment accordés par Google. Marc L*** Mis en ligne le mercredi 7 janvier 2009 ; mis à jour le mardi 28 avril 2009. Bon annniversaire, Marc. Le 5 décembre 2008, tu fêteras tes vingt-neuf ans. Qu'est-ce que le droit au déréférencement ? - Prim à bord. Max Schrems : "L'important, c'est que Facebook respecte la loi" Max Schrem. Max Schrems, le « gardien » des données personnelles qui fait trembler les géants du Web.

Le militant Max Schrems s’attaque à nouveau à Facebook sur les données personnelles. Max Schrems : "Si toi, tu n’utilises pas Facebook, quelqu’un d’autre va partager tes données" Maximilian Schrems, dit Max Schrems, n’a que 29 ans, mais il est déjà la bête noire de Facebook. En 2011, il assiste à une conférence aux Etats-Unis donnée par un cadre du réseau social, qui explique que "tant que personne ne vous dit rien, on peut continuer d'utiliser ses données". Theconversation. Pour ou contre un droit à une vie numérique ? Attentat en Turquie: le gouvernement a censuré les médias et restreint l’accès aux réseaux sociaux. Chère Anne Frank. Un universitaire poursuivi par le Fonds Anne Frank pour avoir mis en ligne le célèbre «Journal» Votre chat bien aimé est le plus parfait des mouchards. Les Français s’inquiètent de leur e-réputation, ils ont raison. Contrôler son identité numérique, ça s’apprend.