background preloader

Latin

Facebook Twitter

Mythologie grecque. Comme le montre l’abondance des monuments, des œuvres d’art et toute la tradition littéraire qui va d’Homère aux travaux des mythographes modernes, la mythologie grecque est l’une des plus riches qui soient.

Mythologie grecque

Art et Littérature W. BOUGUEREAU (© Arnot Art Museum Elmira, N.Y.) Votre navigateur ne gère pas JavaScript Un examen rapide de ses informations diverses peut laisser croire que ces légendes plus ou moins merveilleuses se présentent comme un tout cohérent, qui aurait été codifié et ordonné par le temps pour être facilement compréhensible pour un esprit moderne et figé une fois pour toute. Il n’en est rien, car l’étude de la mythologie est de plus en plus féconde et aboutit à des progrès incessants et réguliers grâce aux découvertes de l’archéologie, de la linguistique ou de l’ethnologie, de même l’interprétation de ces mythes est en constante évolution.

La mythologie de l'antiquité classique comporte un très grand nombre de dieux, de déesses, de demi-dieux, ou de héros. Site Map. Mythologie romaine. Votre navigateur ne gère pas JavaScript Mars et Réa Silvia par RUBENS © Liechtenstein Museum, Vienne Dans les pages qui suivent vous trouverez les personnages de la mythologie purement romaine c'est-à-dire les dieux et les héros de l'Italie antérieurs à l'hellénisation de la mythologie.

Mythologie romaine

Donc si vous cherchez des éléments sur la mythologie traditionnelle comme (Jupiter / Zeus) vous devez vous reporter aux pages sur la mythologie gréco-romaine. En revanche si vous chercher des personnages comme Romulus, Cacus, Terminus ou des précisions sur le caractère latin de Jupiter c'est bien ici que vous les trouverez. En face de la richesse de la mythologie grecque, on ne peut que constater la relative pauvreté de la mythologie romaine.

Symbole indiquant une divinité purement romaine Cette croyance est aujourd'hui remise en question, et l'on pense que, quel que soit l'apport hellénique, il existe à Rome une mythologie nationale qui ne doit rien à une influence grecque. Légendes Mythologiques. Digital Map - Empire romain. Grammaire latine. Traductions. La section Traduction (BCS-TRA) de la Bibliotheca Classica Selecta (BCS) [Pour une liste plus générale de traductions françaises sur la Toile, voir la page spécialisée] 1.

Traductions

La section (BCS-TRA) de la Bibliotheca Classica Selecta (BCS) propose des traductions françaises originales, tantôt annotées, tantôt commentées, d'oeuvres latines ou grecques. Généralement, ces traductions sont intégrées dans le projet Hypertextes louvanistes [section latine et section grecque] qui autorise une lecture de l'oeuvre avec le texte ancien et la traduction française en regard, tout en permettant par ailleurs, livre par livre ou traité par traité, de multiples recherches lexicographiques et statistiques. Pour certains textes, le projet Corpora [section latine et section grecque] autorise ces recherches sur l'intégralité des oeuvres, et non plus sur des livres isolés. 2. Origine et évolution des expressions grecques ou latines. Rites et croyances funéraires. Archéologie et rites funéraires.

Les funérailles. Il existe de nombreux rites autour du passage d’un individu du monde des vivants vers celui des morts.

Les funérailles

Comme pour l’adolescence et le mariage, on retrouve les trois subdivisions fondamentales qui caractérisent les rites de passage : les rites de séparation qui accompagnent le départ du défunt du monde des vivants pour celui des morts ; les rites de marge qui concernent la période assez courte durant laquelle la famille du mort est en marge de la société normale et le défunt pas encore intégré au monde des morts ; enfin, les rites d’agrégation qui attestent que vivants et morts ont trouvé leur place dans leurs mondes respectifs. L’accompagnement de l’agonie La prière et, pour les catholiques, le sacrement de l’extrême onction, sont inséparables de la période de séparation que constitue l’agonie.

La disparition d’un vivant et les « rites de marge » Les interdits sont nombreux durant cette période qui s’étend du constat du décès au repas de funérailles. L’annonce du décès. Les inscriptions funéraires. Les inscriptions funéraires « la civilisation à partir des textes » une séquence proposée par Marc Campana, professeur de lettres classiques au collège de Friville-Escarbotin (80) « Aujourd’hui, en France, les cimetières constituent dans leur très grande majorité un monde clos, à l’abri des regards.

Les inscriptions funéraires

Cachés derrière de hauts murs ou dissimulés par des rangées d’arbres, ils n’ouvrent qu’à heure fixe. Le monde romain offre une autre vision du monde des morts ; le long des axes de circulation, à la vue de tous, le paysage périurbain se caractérise par la présence des nécropoles collectives et des tombeaux individuels ou familiaux. Les défunts ne sont pas discrets, ils s’adressent même aux vivants. « Voyageur, lis ceci : que la terre lui soit légère », « Fais moi revivre par ta voix, ô toi l’inconnu qui liras ces lignes » ou encore « Arrête un peu tes pas, voyageur, apprends, en lisant mon inscription, quel fut mon sort funeste ». [Paul Corbier, L’épigraphie latine) Mater cum gnata jaceo. La cuisine romaine. Saveurs Romaines - Livre de recettes. Le vêtement romain.